Bien choisir vos équipements & matériaux
Au sommaire :
Que faut-il savoir sur les toitures inclinées à petits éléments ?

Que faut-il savoir sur les toitures inclinées à petits éléments ?

Le choix de la toiture est capital pour l’intégrité de votre logement. Si vous couvrez votre toiture inclinée de petits éléments, il faut savoir que ces derniers représenteront votre seule barrière de protection contre les aléas climatiques comme la pluie ou le gel. Pour vous aider à faire les bons choix pour une toiture performante et durable, nos experts répondent à toutes vos questions.

Les petits éléments sur votre toiture vont ensemble former une barrière qui doit être efficace face à plusieurs dangers :

  • Être imperméable à l’eau car les éléments de support sur lesquels sont posés les petits éléments ne ne jouent pas ce rôle.
  • Opposer une résistance aux intempéries comme la pluie, la grêle ou les charges de neige.
  • Résister au gel, qui peut provoquer des éclats et des fissures, mais aussi au dégel qui peut causer des infiltrations d’eau.
  • Protéger votre logement d’un éventuel feu.
  • Empêcher l’apparition de champignons et de mousses.
  • Passer l’épreuve du temps, en gardant le même aspect au fil des années.

Afin d’atteindre tous ces objectifs, il est donc important de bien choisir les éléments qui vont recouvrir votre toiture.

1

Quels sont les différents types d’éléments utilisés ?

Afin de vous guider dans votre recherche de la bonne toiture inclinée à petits éléments, nos experts vous délivrent les informations incontournables.

Les toits en tuile

Les tuiles sont très populaires en France. Il existe une offre variée tant pour les matériaux (terre cuite ou béton), que pour les formes (plate, en canal, à emboîtement…). Elles se distinguent par leur solidité, que ce soit face au vent, à la pluie, à une charge importante ou aux chocs. Il s’agit d’un isolant efficace. Ces tuiles jouissent d’une durée de vie d’environ 30 ans. Néanmoins, leur poids important nécessite d’avoir une charpente adaptée.

Leurs caractéristiques techniques varient en fonction du matériau de fabrication. En effet, les tuiles en terre cuite résistent moins bien au gel que les tuiles en béton, mais elles sont moins sujettes à l’apparition de mousses et leur couleur résiste mieux au passage du temps.

Les toits en bois

Un toit en bois est composé de bardeaux, des petits éléments couvrants qui peuvent être fabriqués soit en bois massif, soit en bois composite (mélange de fibres de bois traitées industriellement). Le bois massif peut offrir des performances de longévité exceptionnelles selon l’écorce choisie (jusqu’à 120 ans), mais il nécessite un entretien régulier.

Solution écologique, le bois est un matériau efficace pour une toiture puisqu’il isole efficacement et offre une bonne protection contre le vent, les chocs mais aussi le gel. Sa légèreté lui permet d’être installé sur une charpente classique. Le bois utilisé pour les toitures est de plus imputrescible.

Mais le bois est plus onéreux que les tuiles. Cet investissement peut néanmoins être amorti grâce à une durée de vie plus longue. Il présente aussi des inconvénients techniques car il ne peut pas être installé sans une inclinaison suffisante.

Les toitures en ardoise

On peut distinguer deux types d’ardoise :

  • L’ardoise naturelle issue de carrière,
  • L’ardoise synthétique créée à partir de fibres organiques, de ciment et d’eau.

Les deux matériaux ne se valent pas. En effet, l’ardoise naturelle peut présenter une longévité exceptionnelle (jusqu’à 100 ans), alors que l’ardoise synthétique ne tiendra qu’une quinzaine d’années. L’alternative synthétique présente toutefois deux avantages : la légèreté et l’absence de pyrite, ce qui empêchera la formation de rouille, un problème auquel vous pouvez être confronté avec l’ardoise naturelle.

La qualité d’un toit en ardoise naturelle est tributaire de la qualité du matériau utilisé. Il existe des repères de qualité afin de vous aider à faire le meilleur choix.

Si vous habitez un logement ancien, vous disposez peut-être de tuiles en amiante-ciment, aussi appelé fibrociment. Si elles ne représentent pas de danger en bon état, ces tuiles peuvent représenter un risque si elles sont endommagées ou lors de travaux, ce qui entraînera des coûts importants. C’est pour cela qu’il faut faire appel à une entreprise qualifiée QUALIBAT et/ou AFNOR compétente pour la prise en charge des déchets d’amiante.

2

Quels sont les repères de qualité ?

Pour vous aider dans votre choix, il existe des normes NF qui garantissent la qualité et la conformité du produit. Nous vous conseillons donc d’opter pour des matériaux estampillés NF pour votre toiture à petits éléments.

Les ardoises sont soumises à la norme NF EN 12326 qui permet d’évaluer leurs performances dans quatre domaines :

  • Les dimensions
  • La résistance mécanique
  • La tenue aux intempéries
  • La pérennité

Seules les ardoises ayant atteint le plus haut niveau de performance dans ces domaines peuvent prétendre à la norme NF.

Les tuiles en béton peuvent bénéficier de la marque NF si elles présentent les meilleurs résultats aux tests suivants :

  • Aspect
  • Dimensions
  • Résistance mécanique
  • Imperméabilité
  • Résistance au gel/dégel
  • Masse
  • Autoportance des tenons (maintien des tuiles en position sans nécessiter le soutien de poteaux)

De même, les tuiles en terre cuite estampillées NF garantissent les meilleurs niveaux de performance en termes de :

  • Résistance au gel / dégel
  • Durabilité
  • Imperméabilité
  • Aspect
3

A quoi devez-vous veiller lors de la pose de votre toiture inclinée à petits éléments ?

Le choix des bons matériaux ne fait pas tout puisque l’étanchéité et la qualité de votre toiture dépendent aussi de la qualité de la pose. Des principes sont à respecter afin d’éviter des dégâts futurs. Discutez-en avec votre couvreur ou charpentier.

Il est, par exemple, conseillé de ne pas effectuer de travaux sur des tuiles en terre cuite en cas de forte chaleur. Cela peut créer un cloquage de la peinture, c’est-à-dire la formation de petits cratères. Des tuiles surchauffées au moment de la pose peuvent aussi se décoller, ce qui représente un vrai danger. Il faut également que le niveau d’humidité soit suffisant avant la pose pour une bonne prise du mortier. Pour s’assurer de la bonne tenue des tuiles, il est  important de conserver les tenons de maintien lors d’une découpe pour une pose en bordure. Elles pourraient autrement chuter aux abords de votre logement.

Afin de faire réaliser la meilleure pose possible, le professionnel doit se référer au document technique unitaire (DTU), un document qui référence les normes à respecter et qui permet de garantir le meilleur niveau de performance et éviter des impairs comme des infiltrations d’eau ou le délitage de vos tuiles. Il est différent selon que vous choisissez des tuiles en terre cuite ou de l’ardoise.

Si vous envisagez des travaux sur votre toiture et que vous êtes à la recherche d’un professionnel, la qualification  (reconnu garant de l’environnement) est une garantie de qualité et de savoir-faire. Cette qualification est délivrée après un audit de l’activité de l’artisan. Si votre projet de travaux est éligible à un crédit d’impôt ou à un éco-prêt, le recours à un artisan RGE est obligatoire. Il existe plusieurs catégories de qualification RGE, il faut donc s’assurer que le professionnel auquel vous allez faire appel dispose bien de la bonne catégorie.

4

Comment bien entretenir votre toiture à petits éléments ?

Le bon entretien de votre toiture passe d’abord par des vérifications régulières.

Les vérifications doivent devenir de plus en plus fréquentes avec le temps. Il s’agit surtout de s’assurer que les petits éléments ne sont pas abîmés et qu’ils sont toujours à leur place. Les bardeaux en bois doivent être traités fréquemment pour que leur aspect persiste au fil des ans.

Nous vous conseillons de nettoyer les petits éléments dix ans après la pose, puis tous les deux ans. Pour des raisons de sécurité (hauteur, inclinaison), nous vous conseillons de faire appel à un professionnel.

Si vous passez votre toiture au jet d’eau, il est important d’opérer du haut vers le bas. Cela empêche l’eau de s’infiltrer entre les éléments. Le recours au nettoyeur haute pression, bien qu’efficace, peut à terme abîmer le toit en érodant les tuiles.

Pour en savoir plus sur l’entretien de la toiture, consultez notre guide.

Bien choisir vos équipements & matériaux

Découvrez nos autres fiches

Voir tous nos guides
Voir tous nos guides

Pour aller plus loin

À lire aussi

Nouveau – Découvrez notre programme de formation gratuit dédié à la rénovation énergétique en copropriété

close Created with Sketch.