Comment bien chauffer votre logement ? - Qualitel
Nos conseils au quotidien

Au sommaire :

Comment bien chauffer votre logement ?

Comment bien chauffer votre logement ?

En période hivernale, pour maintenir une température confortable chez vous, le chauffage peut représenter un coût important dans votre budget. Il existe pourtant quelques astuces à suivre (programmation du chauffage, équipements, bons gestes, etc.) pour mieux chauffer votre intérieur tout en limitant votre consommation énergétique.

1

Évaluez la surface à chauffer

Plusieurs facteurs impactent votre consommation de chauffage : la localisation de votre résidence, le niveau d’isolation, l’orientation du logement, etc. Pour être efficace, le chauffage doit être bien adapté à la surface de votre logement, de vos pièces, de l’isolation, de votre usage…

Si vous emménagez ou que vous réalisez des travaux, le professionnel que vous engagerez vous proposera des équipements adaptés à votre situation. En ce qui concerne le nombre de radiateurs, là encore, il déterminera l’installation adaptée à vos besoins. La règle : un radiateur par pièce, sauf pour le séjour où deux radiateurs permettent d’homogénéiser la température au sein de la pièce. Et pour un effet cocooning dans la salle de bain, rien ne vaut une serviette toute chaude qui aura été posée sur un radiateur sèche-serviette. L’effet est double : vous chauffez votre pièce et votre serviette !

Dans une chambre, ne faites pas installer le radiateur juste à côté de votre lit, car si vous avez trop chaud, votre sommeil sera de moins bonne qualité.

2

Choisissez les bons équipements

Préférez des équipements performants et peu énergivores

Lors de l’achat, vous pouvez vous fier à l’étiquette énergétique qui est obligatoire depuis septembre 2015 pour les équipements de production de chauffage et d’eau chaude sanitaire. La classe énergétique (allant de A +++ à G) est déterminée en fonction de la performance énergétique saisonnière du système.

Certains équipements peuvent éventuellement utiliser les énergies renouvelables : solaire, pompe à chaleur, etc. Il existe également des signes de qualité tels que « NF PAC » pour les pompes à chaleur ou « Flamme verte » pour les chauffages au bois.

Autre possibilité : combiner différents types d’énergies pour optimiser votre chauffage

Il est possible de coupler un système traditionnel comme une chaudière au gaz avec une pompe à chaleur qui permet de transférer de l’énergie thermique d’un milieu à basse température vers un milieu à haute température. C’est intéressant pour chauffer votre intérieur. Le coût d’investissement est rapidement amorti et vous limitez l’empreinte écologique de votre logement.

3

Pensez à faire purger et à dépoussiérer vos radiateurs au début de l’automne

Vos radiateurs fonctionnent chaque hiver mais saviez-vous qu’il faut les entretenir avant chaque début de saison ?

Si vous avez des radiateurs à eau chaude, faites-les purger car il peut y avoir de l’air dans le circuit. Le professionnel doit également désembuer votre circuit de chauffage. Il faut savoir qu’à l’usure, la tuyauterie se bouche avec les sels minéraux contenus dans l’eau du circuit ce qui empêche la diffusion correcte de la chaleur.

S’ils sont électriques, dépoussiérez les radiateurs (chiffon, aspirateur…). Vous augmenterez ainsi la puissance de chauffage et éviterez le gaspillage. Il est important de mettre l’appareil hors tension avant de procéder au nettoyage.

Comment assurer le bon entretien de votre système de chauffage ?

Conseils au quotidien
4

Programmez votre chauffage

Réglez la température du chauffage sur le minimum si personne ne s’y trouve ou si vous aérez votre logement

Dans certains cas, il est préférable de réduire la puissance du chauffage au niveau du programmateur plutôt que de l’éteindre complètement. Pour une consommation adaptée à vos habitudes de vie, vous pouvez programmer vos radiateurs en fonction du moment de la journée, du jour de la semaine, ou lorsque vous vous absentez pour des vacances par exemple. Cela vous permet de consommer uniquement l’énergie nécessaire.

Régulez aussi la température selon les pièces

Certains radiateurs peuvent être équipés de thermostats individuels qui permettent de chauffer de façon différente chaque pièce. Ils prennent en compte les sources de chaleur comme l’exposition au soleil, l’apport gratuit de chaleur par la cuisson ou l’éclairage par exemple, et adaptent en conséquence la puissance de chauffe.

5

Évitez la surchauffe

La température idéale varie en fonction des pièces de votre logement. Pour vos pièces à vivre (salon, cuisine, salle à manger, bureau), nous vous conseillons de chauffer à 19°C. En revanche, 17°C suffisent pour les chambres car il est déconseillé de dormir dans un environnement surchauffé. En ce qui concerne la salle de bain, pour des questions de confort, vous pouvez augmenter la température à 22°C lorsque vous vous y trouvez. Et si vous n’occupez pas le logement, baissez-la à 12°C.

Baisser la température de votre logement d’un degré vous fera gagner jusqu’à 7 % d’économie d’énergie. Utiliser votre chauffage électrique à son maximum augmentera considérablement votre consommation d’énergie.

Si tous ces conseils ne suffisent pas et que votre facture d’énergie reste élevée, faites appel à un professionnel pour faire un diagnostic énergétique de votre logement et entamer des travaux de rénovation si nécessaire. Sachez qu’une isolation récente vous fera faire des économies d’énergie importante et votre consommation de chauffage sera réduite.

Comment être éco-responsable lorsque vous choisissez les équipements dans votre logement ?

Conseils au quotidien

À lire aussi

Au sommaire :

Comment détecter et lutter contre l’humidité dans votre logement ?

L’humidité touche près d’un logement sur cinq en France. Comment savoir si vous êtes concerné par ce problème ? Que faut-il faire ? Cette situation n’est pas sans conséquence sur votre santé : toux, rhinites, asthme, maux de tête, nausée ou encore irritation de la peau. Il est important d’agir. Voici les conseils de nos experts.