Tous nos conseils au quotidien

Au sommaire :

Comment bien entretenir votre chauffe-eau ?

Comment bien entretenir votre chauffe-eau ?

Chauffe-eau électrique, au gaz ou solaire… Certaines parties de ces appareils en contact avec l’eau peuvent subir des détériorations avec le temps. Les entretenir régulièrement vous permet de les faire durer longtemps, de garantir leur efficacité et d’avoir un logement sain, sûr et confortable.

Besoin d’aide dans l’entretien de vos appareils de production d’eau chaude sanitaire ? N’hésitez pas à utiliser notre outil qui vous donne des conseils personnalisés tout au long de l’année selon votre logement et vos installations.

Votre check-list d’entretien

Outils
1

Comment entretenir les tuyaux calorifugés ?

Pour circuler du chauffe-eau jusqu’à votre baignoire, l’eau chaude doit parfois parcourir de longues distances en passant par des pièces non chauffées (buanderie, cave, garage, etc.). Il est donc conseillé de recouvrir ces tuyaux d’un revêtement appelé calorifuge. Ce dernier permet de conserver la chaleur mais attention, il peut s’user avec le temps.

Lorsqu’ils sont visibles et atteignables, vérifiez une fois par an l’état du calorifuge pour voir s’il n’y a pas de fuite, de fissures, des trous, des parties qui s’émiettent ou encore de la moisissure. Et faites-le changer quand cela est nécessaire par votre plombier.

2

Quels sont les gestes à faire pour le chauffe-eau électrique à accumulation ?

Comme pour votre robinetterie, le calcaire représente un danger pour votre chauffe-eau. Il se fixe sur la paroi intérieure et sur la résistance. Conséquence :  chauffer l’eau devient plus difficile et la consommation d’électricité augmente.

La résistance

Les chauffe-eaux les plus vulnérables sont ceux équipés d’une résistance thermo-plongeante en contact direct avec l’eau. Pour la nettoyer, il faut vidanger le chauffe-eau. Pour l’entretien, il est préférable de faire appel à un professionnel, votre plombier-chauffagiste.

 

Si votre chauffe-eau est équipé d’une résistance stéatite, gainée par un fourreau émaillé sans contact avec l’eau, son entartrage est plus limité. Vous pouvez nettoyer le fourreau sans vidanger votre chauffe-eau. Une fois la résistance ou le fourreau sorti du chauffe-eau, utilisez un détartrant. Immergez ensuite la résistance pendant quelques heures, puis frottez avec une brosse métallique douce, un tampon à récurer ou un goupillon pour nettoyer le fourreau. Rincez et recommencez autant de fois que nécessaire. Vous pouvez toutefois faire appel à un plombier-chauffagiste pour mener cette opération.

A la place d’un détartrant, vous pouvez aussi utiliser une solution faite maison : vinaigre blanc chaud (1 litre), eau très chaude (0,5 litre), une poignée de gros sel.

Suivant la dureté de l’eau, il faut détartrer la résistance et éventuellement l’intérieur de la cuve. Timing : tous les 2 à 3 ans ou dès que vous détectez un dysfonctionnement de votre ballon. Par exemple, il s’allume plus souvent ou reste allumé plus longtemps que d’habitude.

Le groupe de sécurité

Cet équipement permet de protéger le ballon contre l’excès de pression à l’intérieur. Pour évacuer la pression, il est normal que de l’eau goutte modérément du groupe de sécurité. Si l’écoulement est continu, remplacez-le. Nous vous invitons à faire cette simple vérification tous les mois.

Quand le groupe de sécurité de votre chauffe-eau est neuf, pensez à manœuvrer périodiquement ses robinets (ouverture et fermeture).

3

Que faire pour le chauffe-eau couplé au gaz ?

Tout d’abord, sachez que vous êtes tenu de faire entretenir votre chaudière 1 fois par an. La meilleure solution est de souscrire un contrat d’entretien avec un plombier-chauffagiste.

L’entretien du vase d’expansion

Le rôle du vase d’expansion est de recueillir l’excédent de volume d’eau induit par le réchauffement de l’eau et d’empêcher une dépression dans l’installation lorsque l’eau aura refroidie.

Cette pièce de votre chaudière, intégrée ou séparée, peut se dégrader avec le temps et se mettre à fuir. Les indices ? Une baisse de pression dans le réseau et l’allumage du voyant. Vous devez alors rajouter de l’eau dans la chaudière. Si le problème persiste et que la baisse de pression n’est pas due à une fuite du réseau de chauffage (radiateurs et tuyaux), c’est sans doute qu’il faut faire remplacer le vase d’expansion par votre plombier-chauffagiste.

L’entretien du serpentin

Le serpentin est la canalisation en spirale où l’eau circule, dans le corps de chauffe. Son détartrage est à réaliser tous les 3 à 5 ans en fonction de la dureté de l’eau et/ou dès que le débit d’eau chaude baisse et que la température augmente. Pour ce faire, il faut d’abord démonter et nettoyer le corps de chauffe. Puis, retirer le serpentin et le détartrer en y faisant circuler de l’acide chlorhydrique (ou un détartrant puissant). Cette opération est à réaliser par un professionnel, le mieux étant de l’inclure dans votre contrat d’entretien.

Comment bien choisir votre système de production d’eau chaude ?

Équipements & Matériaux
4

Que faut-il faire pour l'entretien du chauffe-eau solaire ?

Vous avez fait le choix des énergies renouvelables pour la production d’eau chaude. Le chauffe-eau solaire demande un entretien régulier pour un rendement toujours optimum. Pensez tout d’abord au nettoyage régulier des panneaux solaires. Puis, 1 fois par an, faites intervenir un professionnel pour une visite d’entretien. Vous pouvez aussi souscrire un contrat annuel de maintenance.

Une fois par an :

  • Vérifiez le débit et la pression de votre chauffe-eau solaire indiqués dans la notice du fabricant.
  • Contrôlez l’étanchéité des liaisons entre les capteurs et le ballon.
  • Pointez les équipements de sécurité (soupape, purgeurs, vase d’expansion).

Au moindre doute, contactez votre installateur pour une visite de contrôle. La qualification Qualisol « Installation solaire thermique » est une garantie de compétence du professionnel.

A retenir

  1. Souscrivez un contrat d’entretien ou de maintenance avec un plombier-chauffagiste pour une vérification 1 fois par an de votre chauffe-eau.
  2. Détartrez tous les 2 à 3 ans la résistance de votre chauffe-eau électrique.
  3. Vérifiez le voyant de votre chauffe-eau au gaz pour savoir s’il est temps d’ajouter de l’eau dans le vase d’expansion ou de faire changer la pièce.
  4. Pensez à regarder 1 fois par an l’état des tuyaux calorifugés.

À lire aussi

Au sommaire :

Etes-vous mieux sécurisé avec un logement connecté ?

Le logement connecté suscite à la fois de nombreuses attentes et interrogations. Près de trois Français sur quatre craignent que leurs informations personnelles ne soient piratées comme le montre le Baromètre Qualitel. Mais 40 % de la population est prête à utiliser des équipements permettant de simuler la présence humaine dans le logement pour faire face aux intrusions. Nous décryptons pour vous les idées reçues sur le sujet.