Sécurité enfant : comment sécuriser votre logement ? - Qualitel
Nos conseils au quotidien

Au sommaire :

Enfants : comment bien sécuriser votre logement ?

Enfants : comment bien sécuriser votre logement ?

Vous vous apprêtez à avoir un bébé ou vous êtes parents d’un enfant en bas âge ? Saviez-vous que pour les enfants de 0 à 4 ans, plus de 80 % des accidents ont lieu à l’intérieur du logement ? Votre habitat doit être un lieu sécurisé pour limiter les risques de chute ou d’accidents domestiques.

1

Protégez votre installation électrique

Le risque d’électrocution est une des principales causes d’accidents domestiques pour les plus jeunes. Situées à portée de main des enfants, les prises électriques sont dangereuses : ils sont généralement tentés d’y toucher. Voici quelques conseils pour sécuriser l’installation électrique de votre logement :

  • Faites installer a minima des prises électriques à éclipse. Leurs orifices ne s’ouvrent qu’avec l’introduction simultanée de deux broches.
  • Si vous souhaitez renforcer la sécurité, utilisez des cache-prises à clé qui sont quasiment impossibles à retirer pour un jeune enfant.
  • Lors de vos achats, privilégiez le matériel électrique portant la marque CE ou NF, garantissant la qualité, la sécurité et la durabilité des produits.
2

Évitez les brûlures

De nombreuses sources chaudes sont présentes dans votre logement et peuvent provoquer des brûlures pour votre enfant.

Dans la cuisine

  • Éloignez vos appareils électriques (micro-ondes, grille-pain, bouilloire, etc.).
  • Orientez le manche des casseroles de telle sorte que votre enfant ne puisse pas les attraper et les renverser sur lui.
  • Si vous prévoyez d’acheter un four prochainement alors choisissez un modèle doté de portes isothermes et d’une sécurité enfant pour bloquer la porte, vous n’aurez ainsi pas besoin d’installer une grille de protection.

Pour la salle de bain

  • Contrôlez que la température de votre chauffe-eau n’excède pas les 49°C.
  • Vérifiez toujours par vous-même que l’eau ne soit pas trop chaude.
  • Vous pouvez aussi faire installer un robinet avec une sécurité afin de bloquer la température lors des douches ou des bains.

Comment vous protéger contre les risques d’incendies dans votre logement ?

Conseils au quotidien
3

Limitez les risques de chutes

Prévenez les chutes de votre enfant qui se révèleront être fréquentes, notamment à partir de 18 mois lorsqu’il commencera à se déplacer, en bloquant les zones à risques.

  • Si vous avez un escalier, limitez l’accès à l’aide de barrières soigneusement installées en haut et en bas de ce dernier.
  • Mettez un bloque-fenêtre pour sécuriser leur ouverture. Aérez votre logement en ouvrant vos fenêtres en oscillo.
  • Si vous avez un balcon, posez-y une canisse de protection pour boucher l’espace entre les barreaux.
  • Chez les enfants de moins de 1 an, 75 % des lésions liés aux chutes se situent au niveau de la tête. Alors pour limiter la gravité des blessures, protégez les coins saillants des meubles et fixez au mur les meubles les plus légers qui pourraient être entraînés lors de la chute.
  • La salle de bain est une pièce très glissante, pensez à mettre un tapis antidérapant dans votre baignoire ou dans votre douche.
4

Ne surchauffez pas la chambre de l’enfant

Installez un thermostat et un régulateur pour conserver une température stable dans la chambre de votre enfant : 19°C en journée et 17°C la nuit sont recommandés pour préserver son sommeil et sa santé.

Comment bien chauffer votre logement ?

Conseils au quotidien
5

Quelles sont les précautions à prendre avec les enfants lors de la rénovation de votre logement ?

Ne laissez pas votre enfant accéder à la zone en chantier

Fermez la pièce si possible et si besoin, faites installer une barrière.

Aérez toujours bien vos pièces pendant ces travaux

En effet, certains travaux comme le décollement de peinture ou le changement de revêtements du sol peuvent dégager des substances dangereuses. Évacuez rapidement les vieux matériaux.

Privilégiez certains matériaux

Si vous faites refaire la peinture, utilisez-en une à teneur faible ou neutre en composés organiques volatils (COV) voire une peinture alimentaire pour éviter les risques d’intoxication lors de mise à la bouche.

Fiez-vous à l’étiquetage sanitaire

Ce dispositif classe les produits de construction en contact avec l’air de A+ à C. L’étiquette A+ correspond à la plus faible émission de polluants tels que les composés organiques volatils et les formaldéhydes, l’étiquette C, à la plus forte émission. Depuis le 1er janvier 2012 (lois Grenelle I et II), la réglementation impose aux fabricants d’indiquer sur l’emballage des produits concernés (revêtements de sol, mur ou plafond, produits d’isolation…) une étiquette spécifique « Émissions dans l’air intérieur ».

À lire aussi

Au sommaire :

Comment bien éclairer votre logement ?

Il existe différents types d’éclairage. Lequel choisir selon la pièce ? Quels sont les critères à prendre en compte ? Nos experts vous livrent leurs conseils pour vous aider à avoir un éclairage agréable et fonctionnel dans votre logement.