FEEBAT RENOVE (RGE)

Devenir responsable technique en rénovation énergétique des logements

Public visé

  • Artisans et salariés du bâtiment
  • Personnels de bureaux d’études
  • Architectes
  • Négociants en matériaux

Objectifs

  • Comprendre le fonctionnement énergétique d’un bâtiment dans le contexte du plan de rénovation énergétique de l’habitat (« PREH »)
  • Connaître les principales technologies clés, les différentes solutions d’amélioration de la performance énergétique d’un bâtiment, leurs interfaces
  • Dans le cadre d’une approche globale, savoir appréhender et expliquer le projet de rénovation énergétique, en interprétant une évaluation

Les "+" de la formation

  • Formation animée par un formateur artisan qualifié FEEBAT ou CERTIBAT
  • Formation qui permet d’accéder au label RGE : Permettre au responsable technique de l’entreprise d’acquérir les compétences en efficacité énergétique exigées par l’avenant numéro 1 relatif à la Charte d’engagement définissant les conditions d’obtention de la mention RGE « Reconnu Garant de l’Environnement »

Modalités pédagogiques

  • Présentiel : pédagogie active et expositive (études de cas, cas illustrés, échanges et jeux pédagogiques)
  • Supports de cours diffusés sur vidéo projecteur
  • Prérequis et équipement requis : Être un professionnel du bâtiment en activité maîtrisant les fondamentaux techniques de la rénovation et de la réhabilitation de logements. Renseigner la fiche de pré requis (à retourner obligatoirement avant le début de la formation)

Modalités d'évaluation

  • Test final à l’issue de la formation sous la forme d’un QCM de validation des acquis
  • Une attestation de réussite est délivrée à l’issue de la formation sous réserve d’avoir obtenu au QCM 24 bonnes réponses sur 30

Programme

Jour 1 (7 heures)

Objectif pédagogique : Comprendre le fonctionnement énergétique d’un bâtiment dans le contexte du plan de rénovation énergétique de l’habitat (PREH)

Méthodes et moyens pédagogiques : Quiz préparatoires sous forme de QCM, cas illustrés en vidéo, études de cas notamment sur les règles de calcul

Le contexte et les enjeux

  • Les enjeux énergie environnement de la filière bâtiment (3 × 20, plan de rénovation 500 000, facteur 4, etc.)
  • L’état du marché (les perspectives de travaux…)
  • Le contexte du PREH, les incitations financières
  • Les enjeux de l’éco conditionnalité

Le fonctionnement thermique du bâtiment

  • Les principales causes de déperditions thermiques d’un bâtiment
  • Rappel des principales grandeurs et unités de la thermique du bâtiment (r, u, up, uw, lambda, sw, classement aev)
  • Savoir identifier la performance des produits, procédés, technologies au travers des différents moyens de déclaration et de preuve, eu égard aux différentes caractéristiques de la thermique du bâtiment
  • Les phénomènes de circulation d’air dans le bâtiment
  • La problématique de migration de vapeur d’eau dans les parois

Le contexte réglementaire

  • Réglementation thermique dans l’existant (éléments par éléments)
  • Cadre réglementaire spécifique aux extensions et surélévations
  • Le cadre du DPE (tel que défini par la réglementation en vigueur)

Identifier et prévenir les principaux risques

  • Les principaux risques associés aux travaux d’amélioration de la performance énergétique du bâtiment : condensation (humidité, moisissures…), défaut de ventilation (mauvaise qualité de l’air…)
  • Connaître leurs origines et savoir les prévenir : enjeux et importance de l’autocontrôle

Jour 2 (7 heures)

Objectif pédagogique : Connaitre les principales technologies clés, les différentes solutions d’amélioration de la performance énergétique d’un bâtiment, leurs interfaces

Méthodes et moyens pédagogiques : Quiz préparatoires sous forme de QCM, cas illustrés en vidéo, études de cas

Pour chaque technologie abordée, les objectifs pédagogiques seront les suivants :

  • Connaître les principales technologies concernées et identifier les ordres de grandeurs des performances de ces produits et procédés
  • Rappeler les points singuliers incontournables au regard de la performance énergétique au sein d’un même corps d’état
  • Identifier les interfaces possibles entre les travaux menés par les corps d’état sur cette technologie et les risques de dégradation associés

Technologies abordées :

  • Les parois opaques : isolation de la toiture, des murs, des planchers (ITE, ITI)
  • Les parois vitrées et menuiseries
  • La ventilation et qualité de l’air : ventilation naturelle, VMC simple flux, VMC double flux
  • Systèmes de chauffage et d’ECS (dont EnR), éclairage, régulation

Jour 3 (7 heures)

Objectif pédagogique : Savoir appréhender et expliquer le projet de rénovation énergétique, en interprétant une évaluation

Méthodes et moyens pédagogiques : Quiz préparatoires sous forme de QCM, mise en situation pratique : groupes de travail en ateliers, simulation informatique sur logiciel, restitution et bilan

Les intérêts d’une évaluation thermique :

  • Présentation du principe de l’évaluation énergétique et justification de la plus-value apportée (appui technique de simulation de travaux, vérification de la cohérence de travaux proposés)

L’interprétation de l’évaluation énergétique et les éléments de sensibilité :

  • Présentation d’une évaluation énergétique via un outil logiciel
  • Indication des points de vigilance à respecter pour faire une évaluation thermique juste (informations essentielles à saisir, conséquences des erreurs de saisie sur le résultat…).

Les scénarios de rénovation et les bouquets de travaux efficaces énergétiquement :

  • Les combinaisons nécessaires de travaux pour améliorer la performance énergétique, en fonction des contraintes et des besoins du client : confort et usage, aides financières et budget, bâti et équipements existants (état énergétique du logement existant), optimiser et ordonner de façon pertinente les combinaisons de travaux
  • L’impact énergétique des travaux proposés sur la performance globale du bâtiment (illustration à l’aide d’un logiciel)
  • Les incompatibilités entre les systèmes composant un bouquet de travaux

Le bouquet de travaux retenu à son interlocuteur et l’accompagnement pour pérenniser la performance et assurer le bon usage :

  • Mise en avant des argumentaires économiques, techniques et énergétiques (incitations financières…)
  • Apports sur les points clés en termes de maintenance préventive liée aux travaux et/ou aux équipements : contrats de maintenance, conseils d’utilisation des équipements, recommandations d’usage et d’entretien, conseils pratiques
Contactez-nous
Contactez-nous
Une question ?
Un conseil ?
close Created with Sketch.