Le contrôle de la qualité de l’air intérieur en phase de suivi de chantier

Durée
1 jour
Tarifs
750€ HT20% TVA
Effectif
3 à 10 stagiaires
Type de formation
Présentiel

Public visé

Conducteurs de travaux Bureaux d’études, architectes

Objectifs

  • Se familiariser avec les enjeux sanitaires de la qualité de l’air intérieur (QAI) et la règlementation
  • Identifier les sources et les risques d’une mauvaise qualité de l’air
  • Connaître les points de vérification en phases « suivi de chantier » et « réception »
  • Être capable de positionner les contrôles de la QAI sur le planning chantier

Les "+" de la formation

Format flash pour connaître le planning et les points de vérification de la qualité de l’air intérieur en suivi de chantier

Modalités pédagogiques

  • Présentiel : pédagogie expositive (présentation d’exemples illustrés) et active (études de cas)
  • Supports de cours diffusés sur vidéo projecteur

Modalités d'évaluation

QCM d’évaluation des acquis en fin de formation

Programme

Les enjeux de la qualité de l’air intérieur dans le bâtiment

  • La règlementation actuelle en matière de QAI
    • Loi Laure : Loi sur l’Air et l’Utilisation Rationnelle de l’Energie (1996)
    • Loi Grenelle 2 (2010 – Articles L221-7 à L221-10 du Code de l’environnement)
    • Plan d’urgence pour la qualité de l’air (2013)
    • Plan national de la surveillance de la qualité de l’air ambiant – PNSQA (2016)
  • Certifications et labels
  • Panorama des différents polluants
  • Les polluants provenant de l’extérieur (particules fines, radons…)
  • Les différents polluants chimiques intérieurs (COV, formaldéhyde…)

Les sources et les risques d’une mauvaise qualité de l’air

  • Les sources extérieures (trafic routier, industries, le chantier…)
  • Les sources intérieures (matériaux, produits de construction…)
  • Les conséquences sur la santé : enjeux sanitaires

La vérification de la QAI en phases « suivi de chantier » et « réception » :

  • Phase suivi de chantier :
    • Sensibilisation des acteurs chantier (étiquetage des produits, traçabilité…)
    • Mise en œuvre : temps de séchage, ponts thermiques, problèmes d’humidité pendant le chantier…
    • Contrôle intermédiaire de l’étanchéité des réseaux aérauliques
    • Contrôle des étiquetages produits et matériaux pendant les phases clés de l’exécution (pose des cloisons, chapes, carrelages, revêtements de sols, colles, peintures…)
    • Le cas du radon : techniques de traitement (pare-radon, vide sanitaire ventilé…)
  • Phase réception :
    • Contrôle final de l’étanchéité des réseaux aérauliques
    • Contrôle final des débits/pressions
    • Contrôle de la QAI à réception : techniques de mesures QAI (mesures passives / actives)

Étude de cas pratique : Positionner les contrôles sur le planning chantier

Contactez-nous
Contactez-nous
Une question ?
Un conseil ?
close Created with Sketch.