QUALITEL participe à l’expérimentation HQE Performance Economie Circulaire

QUALITEL participe au test « HQE Performance » sur l’économie circulaire lancé par l’Alliance HQE-GBC. Objectif : proposer aux maîtres d’ouvrage une méthode pour évaluer la contribution d’une opération à l’économie circulaire, et ainsi favoriser la transition vers ce nouveau modèle.

La démarche « HQE PERFORMANCE » au service du progrès dans l’habitat

L’Alliance HQE-GBC mène depuis près d’une dizaine d’années un programme d’innovation collaborative appelé « HQE Performance ». Celui-ci vise à développer un cadre d’évaluation de la performance pour différentes thématiques du bâtiment durable. L’objectif est que ce cadre soit scientifiquement reconnu et serve d’incitation, pour les acteurs, à progresser et à appliquer de nouvelles méthodes.

En 2011 et 2012, c’est l’analyse de cycle de vie (ACV) du bâtiment qui a fait l’objet de tests HQE Performance. Cette étude a permis de tester une méthode applicable à toutes les typologies de bâtiments neufs et de mesurer l’empreinte environnementale de ces bâtiments. Cette méthode a été reprise dans la certification NF Habitat HQE puis dans l’expérimentation nationale du label E+C-. Elle intégrera, à quelques ajustements près, la future réglementation environnementale RE2020 avec, entre autres, le calcul de l’indicateur Carbone.

En 2019, c’est au tour de l’économie circulaire d’être évaluée, au travers d’une analyse des flux de matières (« MFA » pour Material Flow Analysis) constituant le bâtiment.

La MFA, qu’est-ce que c’est ?

Actuellement, le système de production est basé sur un schéma linéaire d’utilisation des ressources : (extraction des matières premières, fabrication, consommation, production de déchets) engendrant des impacts négatifs sur l’environnement : émission de polluants, raréfaction des ressources… Le concept d’économie circulaire représente une alternative basée sur la production de biens et services durables. Un objectif qui concerne directement le secteur du bâtiment.

Améliorer la connaissance des flux de matières liés à un bâtiment est donc une étape nécessaire pour favoriser la transition des acteurs du secteur vers une économie circulaire.

L’analyse des flux de matières (MFA) vise ainsi à représenter schématiquement ces flux en se basant sur le principe de conservation de la matière développé par Lavoisier : la somme des ressources « entrantes » étant égale à la somme des ressources « sortantes ».

Comment quantifier les flux de matière ?

L’approche « MFA » permet de quantifier la contribution d’une opération de construction à l’économie circulaire, en estimant et en représentant visuellement, sur un périmètre délimité :

  • La quantité de matériaux neufs et la quantité de matériaux secondaires utilisés (matériaux issus du réemploi/de la réutilisation ou intégrant une part de recyclé),
  • L’impact du transport lié à l’approvisionnement des matériaux neufs ou secondaires (rapport entre la quantité de produits et la distance parcourue vers le chantier),
  • La quantité de déchets de construction et de déconstruction recyclés / réemployés / non valorisés,
  • L’impact du transport des déchets valorisés et non valorisés (rapport entre la quantité de déchets et la distance parcourue vers le site de valorisation ou d’élimination).

La méthode proposée quantifie ces flux pour les trois phases de la vie d’un bâtiment : construction, maintenance et fin de vie.

Définir des indicateurs de prise en compte de l’économie circulaire

QUALITEL souhaite valoriser les démarches ambitieuses des professionnels     

QUALITEL mène des programmes de recherche sur tous les sujets qui font la qualité de l’habitat depuis 45 ans. Le groupe a ainsi choisi d’approfondir ses études en matière d’économie circulaire à partir de 2015, lorsque ce concept a officiellement fait son entrée dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte. Dans un premier temps, les recherches ont porté sur les déchets, leur valorisation à travers le réemploi, le recyclage et le recours à des ressources locales. Ainsi, QUALITEL s’est intéressé à la méthode « MFA ».

La mesure des flux a également un intérêt pour QUALITEL dans le cadre de son activité de certification. En effet la certification NF Habitat – NF Habitat HQE, délivrée par sa filiale CERQUAL Qualitel Certification, repose sur l’évaluation de la performance des opérations, ce qui implique de viser des exigences de résultats et plus seulement de moyens. Afin d’accompagner les maîtres d’ouvrage, QUALITEL a donc souhaité définir des indicateurs reflétant la contribution d’un bâtiment à l’économie circulaire.

Des premiers tests « MFA » sur une opération certifiée  

Pour cela, QUALITEL a lancé en 2017 un test « MFA » avec EVEA et CDC Habitat sur une de leur opération certifiée (H&E) de construction neuve. Celui-ci a permis de dégager des indicateurs de « circularité » tels que le pourcentage de matières d’origine secondaire, de déchets recyclés/réutilisés/réemployés ou encore un indicateur sur l’impact du transport. Appliquée à un projet concret, la méthode s’est révélée opérationnelle et complémentaire à l’ACV Bâtiment. Elle offre la possibilité de valoriser et visualiser les informations et les indicateurs contenus dans les Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES) relatifs à l’économie circulaire.

QUALITEL et EVEA ont donc poursuivi l’étude, afin que cette méthode puisse être appliquée de façon standardisée à une diversité d’opérations, en neuf et en rénovation, et pour la tester à plus grande échelle, dans le cadre du test HQE Performance sur l’économie circulaire.

Des tests HQE Performance sur l’économie circulaire menés en 2019

Depuis mars 2019, la méthode « MFA » fait l’objet d’une expérimentation auprès de tous les maitres d’ouvrage volontaires lors d’un test « HQE Performance Economie circulaire » lancé par l’Alliance HQE-GBC. Cette expérimentation est l’occasion de leur proposer un cadre pour se lancer dans la démarche et de valoriser leurs actions en faveur de ce sujet. A fin mars, on compte déjà une trentaine d’opérations engagée dans l’expérimentation, 2/3 de bâtiments neufs et 1/3 de bâtiments résidentiels.

En février 2018, QUALITEL a mis en place un profil « économie circulaire » associé à sa certification NF Habitat – NF Habitat HQE. Les indicateurs qui résulteront des études de QUALITEL et des tests HQE Performance permettront de renforcer et de mieux concrétiser les exigences contenues dans le référentiel NF Habitat.

Par ailleurs, la loi ELAN a fixé des exigences en termes de ressources renouvelables et de contenu recyclé à garantir dans les produits. La méthode « MFA » proposée est donc tout à fait en phase avec la stratégie politique, et va même plus loin en donnant des outils d’évaluation et une réponse à l’atteinte de ces objectifs.

 

À savoir

La méthode « MFA », coconstruite par QUALITEL et EVEA, a été pensée pour être compatible et complémentaire au référentiel d’ACV bâtiment français E+C- (périmètre, lots, source de données sur les produits…). Les résultats d’une étude E+C- peuvent ainsi être exploités en grande partie pour alimenter automatiquement une « MFA bâtiment »

À lire aussi

Contactez-nous
Contactez-nous
Une question ?
Un conseil ?