Le baromètre QUALITEL 2017

En 2017, QUALITEL lance son tout premier Baromètre. L’objectif de cette étude est de mesurer le niveau et les motifs de satisfaction / d’insatisfaction des Français et leurs principales attentes vis-à-vis de leur logement, que ce soit en appartement ou en maison. Découvrez quels sont les Français les mieux et les moins bien lotis, quelles sont les plaies du logement, qui gagne le match entre logement récent et logement ancien, etc.

Les résultats du Baromètre 2017

Les Français, loin d'être égaux face à la qualité de leur logement

Si le Qualiscore moyen en France est de 6,7/10, ce chiffre masque des disparités importantes selon les profils sociodémographiques et le type de logement occupé.

Ainsi, pour être satisfait de la qualité de son logement, mieux vaut être propriétaire (7,2/10 vs 5,9 pour les locataires), habiter en maison (7/10 vs 6,2 en appartement), et si possible à la campagne (7,1/10 en zone rurale vs 6,2 à Paris intra-muros). Mieux vaut avoir plus de 60 ans (7,1/10 contre 6,4 pour les 25-44 ans) et vivre à deux (7/10 vs 6,3 pour les personnes vivant seules).

La surface joue évidemment un rôle important dans la satisfaction globale de son logement    : le Qualiscore pour les surfaces de plus de 120 m2 est de 7,5/10 – soit un score très supérieur à la moyenne française.

L'année de construction est le facteur qui pèse le plus sur la qualité perçue du logement

les personnes vivant dans un logement de moins de 10 ans affichent ainsi un Qualiscore moyen de 7,6/10. Ce score progresse encore lorsque ces logements sont à la fois récents et qu’ils bénéficient d’une certification ou d’une labellisation, pour atteindre 7,9/10. Les Français habitant un logement récent et certifié ou labellisé sont donc les «     champions toutes catégories     » de la satisfaction.

  • La qualité perçue chute nettement pour les logements construits entre 1900 et 1980. Un trou d’air qui s’explique par le triple effet du boom démographique, de l’urbanisation et de la reconstruction accélérée des villes suite à la Seconde Guerre mondiale.
  • À partir de 1974, année de création de QUALITEL, les pouvoirs publics s’emparent de la question de la qualité du logement. Les réglementations qui régissent la conception et la construction commencent alors à se développer.
  • La qualité perçue des logements bâtis entre 1980 et 2007 s’améliore, et plus encore celle des logements construits depuis 2007 (7,6/10), qui profitent des dernières normes comme les réglementations thermiques et acoustiques ou de l’évolution des modes et matériaux de construction.

Cinq "plaies" dégradent la qualité de vie

Il apparaît que 5 «    plaies    » affectent tout particulièrement la qualité de vie à la maison. On les retrouve surtout en appartement et en ville.

#1 l’inconfort thermique    : La moitié des Français déclare avoir parfois ou souvent trop froid en hiver, la même proportion dit avoir trop chaud en été. Ceux qui vivent en appartement sont particulièrement affectés (41    % d’insatisfaction vs 26    % en maison).

 

 

#2 la consommation énergétique  : 1/3 des Français se disent insatisfaits de la consommation énergétique de leur logement. Le chauffage individuel électrique, qui est pourtant le plus utilisé (34    % de la population), est aussi celui qui est considéré comme le moins satisfaisant par les Français.

#3 le défaut d’isolation acoustique  : La mauvaise isolation acoustique est également une plaie quotidienne pour 3 Français sur 10. Elle frappe surtout les habitants d’appartements et de studios.

#4 la mauvaise qualité des matériaux de construction  : 25   % des Français se disent insatisfaits de la qualité des matériaux de construction de leur logement    : c’est seulement le cas pour 15    % des occupants propriétaires contre 41   % des locataires.

#5 la mauvaise qualité de l’aération et de la ventilation  : très directement liée à la surface du logement, 20    % des occupants de logements de moins de 75 m2 affirment que l’air qu’ils respirent dans leur logement «  n’est pas sain   ».

 

Interview de Bertrand Delcambre et Antoine Desbarrières

Betrand Delcambre, président de l’Association QUALITEL, et Antoine Desbarrières, directeur de l’Association QUALITEL, nous parlent du Baromètre 2017.

 

Actualités

Contactez-nous
Contactez-nous
Une question ?
Un conseil ?

Baromètre 2019   : évaluez la qualité perçue de votre logement   !

close Created with Sketch.