4 questions à Anne Hidalgo

La campagne présidentielle est un moment démocratique fort. L’occasion d’interpeller les candidats sur la vision qu’ils portent en matière de logement. C’est dans ce contexte que l’Association QUALITEL a recueilli leurs idées sur les thématiques qui lui sont chères comme la qualité d’usage, la rénovation, l’adéquation entre l’offre et la demande… 

1

La mesure phare du programme en faveur du logement

QUALITEL : Le logement n’est pas seulement le premier poste de dépense des ménages des Français, il est aussi un des marqueurs des inégalités et la crise sanitaire en a été un bon révélateur. Pourtant, il n’est pas très présent dans cette campagne présidentielle (mais également dans les précédentes). Quelle est la mesure phare de votre programme en faveur du logement ?

Anne Hidalgo : Nous mettrons en place un bouclier logement pour qu’aucun ménage ne soit contraint de dépenser plus du tiers de ses revenus pour se loger. Ce bouclier prendra la forme d’une allocation logement complémentaire, sous condition de ressources, pour ceux qui seraient au-delà de ce seuil malgré les effets des politiques que nous mettrons en œuvre pour limiter la hausse des loyers et favoriser la construction.

2

La rénovation énergétique

QUALITEL : La rénovation énergétique des logements est un prérequis essentiel à l’atteinte de la neutralité carbone à l’horizon 2050 mais également au maintien du pouvoir d’achat de nombreux Français. En parallèle, plus de 80 % des logements de 2050 sont d’ores et déjà construits. Quels leviers seront mis en place pour soutenir une rénovation appropriée des logements ? 

Anne Hidalgo : 12 millions de personnes sont aujourd’hui en situation de précarité énergétique, soit plus d’une personne sur six. Nous mènerons un grand plan pluriannuel de rénovation énergétique des bâtiments fondé sur un nouveau dispositif : aucun frais à avancer au moment des travaux ; le remboursement, dont l’ampleur dépendra du niveau des revenus, se fera au moment de la revente ou de la succession.

Ce dispositif permettra la rénovation complète et performante de 760 000 logements privés par an, soit 22 millions de logements d’ici 2050. Dans le parc locatif, les loyers seront encadrés en fonction de la performance énergétique du logement.

3

L'offre de logements face aux aspirations des Français

QUALITEL : Le constat est unanime sur le déficit fort de logements dans certains territoires ou sur l’inadéquation entre la nature de l’offre et les aspirations des Français. En tant que Présidente, quelles mesures prendrez-vous pour résoudre cette problématique ?

Anne Hidalgo : Pour favoriser l’accès au logement et faire en sorte que les loyers pèsent moins sur le budget des familles, nous agirons sur tous les leviers, en partenariat avec l’État et les collectivités locales : relance de la construction de logements sociaux, qui sera portée à 150 000 logements par an, dont un tiers de logements très sociaux ; généralisation de l’encadrement des loyers dans toutes les zones tendues ; incitation aux maires bâtisseurs et sanctions applicables pour ceux qui ne respectent pas l’obligation de 25 % de logements sociaux à l’horizon 2025 (loi SRU). Pour lutter contre la spéculation et favoriser l’accession à la propriété, nous encouragerons la création de foncières publiques associant la Caisse des dépôts dans tous les territoires.

4

La qualité des logements en France

QUALITEL : On parle moins de la qualité des logements eux-mêmes, pourtant remise en exergue par la crise sanitaire qui a révélé des inégalités et de nouveaux besoins en termes de confort thermique, acoustique, qualité de l’air, superficie, agencement, luminosité… Concrètement, quelles mesures comptez-vous mettre en place pour permettre à chaque Français de vivre dans un logement répondant aux critères fondamentaux de qualité d’usage évoqués ci-dessus et en phase avec leurs attentes ?

Anne Hidalgo : La qualité des logements est un véritable enjeu aujourd’hui, plus particulièrement pour la production non sociale. Nous devons renverser la tendance des deux dernières décennies qui ont connu une dégradation de la qualité des logements produits. Elle doit s’améliorer, et cela passe évidemment par un recours renforcé aux architectes. Mais s’il faut améliorer la qualité des logements neufs, il faut également améliorer celle du stock. Notre plan pluriannuel de rénovation énergétique doit permettre, par l’augmentation de la performance environnementale, d’améliorer la qualité des constructions et des réhabilitations de logements. Nous soutiendrons également les démarches d’innovations et d’expérimentations telles que les chartes de qualité, qui permettent de créer une dynamique vertueuse d’amélioration des logements.

 

Pour garantir la neutralité de sa démarche, l’Association QUALITEL a sollicité et relancé tous les candidats selon la même procédure  : questionnaire identique et même nombre de signes maximum. QUALITEL s’engage à publier l’ensemble des réponses reçues d’ici le 8 avril. 

À lire aussi

Contactez-nous
Contactez-nous
Une question ?
Un conseil ?

Nouveau – Découvrez notre programme de formation gratuit dédié à la rénovation énergétique en copropriété

Rendez-vous sur   : CoprosVertes.fr

close Created with Sketch.