L’ENSA Lyon remporte le 11e Trophée Jeunes Talents Architecture organisé par QUALITEL

À l’occasion du Congrès des Architectes du 28 au 30 octobre dernier à Rennes, l’Association QUALITEL a remis son 11ème Trophée Jeunes Talents Architecture en partenariat avec l’UNSFA (Union Nationale des Syndicats Français d’Architectes) et avec le soutien du ministère de la Culture. Ce concours, destiné aux étudiants en écoles d’architecture, vise à récompenser les projets architecturaux mettant en avant la qualité des logements et répondant à des enjeux sociétaux, environnementaux et économiques d’aujourd’hui et de demain.

Pour cette édition 2021, l’Association QUALITEL a reçu la candidature de 16 projets de construction et de rénovation représentés par 8 écoles à travers toute la France : l’EAVT Paris-Est, l’ENSA La Réunion, l’ENSA Lyon, l’ENSA Nancy, l’ENSA Nantes, l’ENSA Paris Malaquais, l’ENSA Paris Val-de-Seine et l’ENSA Versailles.

Pamis ces projets, cinq ont été retenus et ont ainsi pu être soutenus par leur équipe respective lors du Congrès des Architectes, devant un jury composé de :

  • Cécile Belard du Plantys, directrice générale d’Archipel Habitat ;
  • Lionel Blancard de Léry, architecte et membre du Bureau national de l’UNSFA ;
  • Stéphanie Celle, adjointe au sous-directeur de l’enseignement supérieur et de la recherche en architecture au ministère de la Culture ;
  • Jean-Pierre Mayot, adjoint à la direction de l’ENSA Bretagne ;
  • Antoine Desbarrières, directeur de l’Association QUALITEL.
11ème Trophée Jeunes Talents Architecture décerné par QUALITEL le 29 octobre 2021 lors du Congrès de l’UNSFA

Le projet « Enraciné dans l’ordinaire » primé

Au terme des délibérations, les membres du jury ont décerné le Trophée Jeunes Talents Architecture à Elise Anderhueber, étudiante en 2ème année de master à l’ENSA Lyon. Elle a également reçu un chèque de 2 000€ pour récompenser son projet « Enraciné dans l’ordinaire » qui répond avec brio à la recherche architecturale et urbaine pour l’autonomie des personnes âgées dans un futur post-carbone.

Situé dans la commune rurale de Saint-Héand, à proximité de Saint-Etienne, ce projet porte sur la rénovation d’un îlot de bâtiments afin d’installer des chambres d’EHPAD au sein d’une opération de logements sociaux dans le centre-bourg, permettant ainsi un accès direct aux commerces et commodités nécessaires.

« Enraciné dans l’ordinaire » - Elise ANDERHUEBER - ENSA Lyon
« Enraciné dans l’ordinaire » – Elise ANDERHUEBER – ENSA Lyon

Ces travaux et les additions réalisées (extensions et surélévations) entrent également dans une démarche environnementale, se fixant pour but d’utiliser des matériaux locaux et biosourcés, notamment le bois, tout en veillant à en consommer un minimum.

Par ailleurs, le cœur du projet réside dans l’aménagement intérieur des logements et des espaces partagés qui sont imprégnés d’une volonté de créer un dialogue permanent entre l’intérieur du logement et le paysage extérieur donnant sur les plaines et les monts du Livradois-Forez. Ainsi, les espaces sont modulables, les cloisons limitées au maximum grâce à des systèmes alternatifs comme des rideaux, les fenêtres valorisées et les accès à l’extérieur nombreux et facilités pour les personnes à mobilité réduite.

Mentions spéciales pour l’ENSA Paris Malaquais et l’ENSA La Réunion

En parallèle de la remise du trophée, une double mention a été décernée par le jury, traduisant la qualité des projets proposés par les différents étudiants. Une première à Gauthier Gaillard, Ruben Kharat et Alice Ravelo de Tovar, étudiants en master 2 à l’ENSA Paris Malaquais pour leur projet « Noailles demain ». Ce programme de rénovation de bâtiments à Marseille fait suite à l’effondrement d’immeubles dans la rue d’Aubagne en 2018. Il s’inscrit tout d’abord dans la volonté d’apporter une solution différente de la démolition totale, par la réhabilitation des immeubles existants, le tout en favorisant au maximum le réemploi des matériaux. L’objectif consiste aussi à élaborer un « système » de logements à la fois adaptables aux occupants et leur offrant des espaces partagés favorisant les échanges.

« Noailles Demain » – Gauthier GAILLARD, Ruben KHARAT, Alice RAVELO DE TOVAR – ENSA Paris Malaquais

 

La seconde mention a été attribuée à Mayuri Favard, étudiante en master 2 à l’ENSA La Réunion. Son projet « Bat’Karé Le Port : Résidence étudiante et équipements de quartier » vise à construire des logements pour des étudiants en provenance de la métropole dans la ville du Port à La Réunion, favorisant une mixité générationnelle du quartier et contribuant à son dynamisme. Afin de répondre au contexte climatique local, le projet apporte des solutions naturelles par la végétalisation du lieu ou la ventilation intérieure de l’air dans les habitats, tout en employant des matériaux locaux en filière sèche pour limiter l’impact écologique du bâtiment et de sa réalisation.

À lire aussi

Contactez-nous
Contactez-nous
Une question ?
Un conseil ?

Nouveau – Découvrez notre programme de formation gratuit dédié à la rénovation énergétique en copropriété

Rendez-vous sur   : CoprosVertes.fr

close Created with Sketch.