Les Copros Vertes : parlons des SPOC

L’Association QUALITEL et la fédération Nationale de l’Immobilier (FNAIM) ont lancé Les Copros Vertes en novembre 2019. Une opération d’information et de formation auprès des copropriétaires et des syndics pour accélérer le mouvement de la rénovation énergétique des immeubles. Les copropriétaires ont été invités à suivre un MOOC et peuvent maintenant approfondir leurs connaissances avec les SPOC. Aniça ZABEUR, responsable pédagogique chez QUALITEL Formation nous parle des SPOC.

Bonjour Aniça. Pouvez-vous nous expliquer votre métier et votre contribution dans le projet Les Copros Vertes ?

Je suis responsable pédagogique chez QUALITEL Formation. C’est la filiale du Groupe QUALITEL dédiée à la formation des professionnels pour les accompagner dans les transitions numérique, énergétique et environnementale du bâtiment. Mon rôle dans le cadre de ce projet des Copros Vertes est de piloter l’ingénierie pédagogique liée aux formations proposées.  On parle donc des MOOC, des SPOC et des formations en présentiel qui auront lieu à Paris et en région. Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire à nos sessions en présentiel en vous inscrivant sur notre site.

Pourquoi avoir choisi le format SPOC pour ces formations ? Quel est pour vous l’avantage de ce type de formation ?

Le format SPOC (Small Private Online Course) permet de toucher à un instant T un grand nombre d’apprenants. L’objectif des Copros Vertes est de sensibiliser et de faire monter en compétences un maximum de copropriétaires afin qu’ils s’engagent dans la transition énergétique. Le SPOC répond à ce besoin de former beaucoup de personnes sur un sujet précis. De plus, l’apprentissage en ligne donne la possibilité à chacun de suivre une formation à son rythme, à tout moment et de revisualiser autant de fois que nécessaire les contenus pour une meilleure assimilation.

En quoi les SPOC sont-ils un bon complément du MOOC (saison 1) ?

Le MOOC est une très bonne introduction sur le sujet et permet d’éclaircir les bases de la rénovation énergétique en copropriété, de mettre fin aux idées reçues. Je dirais que c’est un pré requis au bon suivi des SPOC.

Avec les SPOC, l’apprenant entre dans le détail et approfondit chaque notion d’un projet de rénovation énergétique. Les SPOC contiennent notamment 2 épisodes consacrés à de la mise en pratique ainsi que des exercices, c’est plus concret. Il y a également de nombreuses vidéos témoignages.

Avec qui avez-vous travaillé sur ces SPOC ? (Partenaires, experts…)

Pour les contenus de formation du projet Copros Vertes, nous nous sommes entourés des experts du Groupe QUALITEL. L’Association QUALITEL œuvre depuis plus de 40 ans à trouver des solutions pour améliorer la qualité des logements en France. Elle a ainsi développé une expertise pointue dans divers domaines (acoustique, thermique, ventilation, fonctionnalité, respect de l’environnement, biodiversité). Nos partenaires tels que l’Agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL), les Agences Départementales d’Information sur le Logement du LOIRET (45) et de l’OISE (60) et la CLCV (Consommation, Logement et Cadre de vie) ont contribué à la réalisation des contenus. Nous avons également travaillé avec François Pélegrin, architecte urbaniste et vice-président de l’Association française de normalisation (AFNOR).

Au niveau de la production des SPOC, nous avons travaillé avec une ingénieure pédagogique experte en digitalisation de la formation, une agence de communication et une plateforme de formations en ligne.

Selon vous, les copropriétaires sont-ils prêts à s’informer et se former ?

Nous avons réalisé un sondage avant le lancement des Copros Vertes. Nous avons relevé que le réchauffement climatique est une préoccupation qui a fortement augmenté auprès des Français sur ces 5 dernières années. 41 % des répondants se sentent beaucoup plus préoccupés. Pour les Français comme pour les copropriétaires, la lutte contre les logements énergivores est une mesure indispensable et 44 % des copropriétaires souhaitent que leur copropriété s’engage dans des travaux de rénovation énergétique. Au final, on se rend compte que les bénéfices de la rénovation énergétique sont bien perçus, mais il reste des craintes évidentes quant au coût et aux difficultés de mise en œuvre pour les copropriétés, et un défaut d’information, notamment sur les aides de l’État. Donc, oui je pense qu’il y a une importante demande des copropriétaires pour bénéficier de la bonne information sur la rénovation en copropriété.

À lire aussi

Contactez-nous
Contactez-nous
Une question ?
Un conseil ?

Nouveau – Découvrez notre programme de formation gratuit dédié à la rénovation énergétique en copropriété

Rendez-vous sur   : CoprosVertes.fr

close Created with Sketch.