La SHLMR confie à QUALITEL la création d’un label pour améliorer la qualité des logements des Hauts de La Réunion

Le 1er avril dernier, la SHLMR (Société d’Habitation à Loyer Modéré de La Réunion) a lancé, avec l’Association QUALITEL, le Label Logement des Hauts adapté aux conditions climatiques des appartements et maisons situés au-dessus de 600 mètres d’altitude. Fruit d’une année de travail, ce référentiel 100 % réunionnais financé par le Plan d’Investissement Volontaire (PIV) d’Action Logement a été conçu par les équipes de la SHLMR, l’équipe Études et Recherche de QUALITEL ainsi que les acteurs locaux de la construction. Zoom sur cette démarche d’outre-mer innovante.

Les spécificités climatiques des Hauts de l’île

Au-delà des contraintes cycloniques et tropicales, La Réunion connaît de nombreux microclimats :

  • La pluviométrie annuelle moyenne passe de 11 000 mm dans l’Est à 436 mm dans l’Ouest.
  • La température annuelle moyenne varie entre 24 et 30°C sur le littoral et entre 17 et 24°C à 1 000 m d’altitude.
  • Les foyers de précipitations se situent entre 1 000 et 2 000 m d’altitude.

Ces disparités climatiques entraînent des problématiques tout aussi particulières pour les logements, principalement pour ceux des Hauts qui s’avèrent inadaptés à leur climat humide et pluvieux. Des diagnostics terrains poussés ont d’ailleurs révélé des problèmes de conception en termes d’isolation, d’étanchéité, de choix des matériaux, mais aussi des problèmes d’usages par les locataires (manque de ventilation, plantations trop proches des bâtis, etc.).

Un label sur-mesure pour construire dans les Hauts

Afin de s’adapter au climat des Hauts, la SHLMR a noué un partenariat avec l’Association QUALITEL, acteur de la qualité du logement implanté sur le territoire réunionnais depuis 2010, pour créer un label dédié aux logements des Hauts de La Réunion.

Les objectifs ?

  • Améliorer la conception et la mise en œuvre des logements des Hauts ;
  • Faire en sorte qu’ils soient utilisés correctement par les habitants.

En effet, contrairement à certains labels, celui-ci ne s’intéresse pas qu’à la phase de conception. Des points de contrôle spécifiques seront ainsi réalisés en phase chantier pour améliorer la qualité de finition. Une période d’accompagnement du locataire est également prévue pour l’aider à adapter ses usages à la zone d’habitation, notamment ceux liés à la ventilation, la végétalisation et l’entretien du logement.

Ce label a été présenté à l’ensemble des acteurs de la construction : bailleurs sociaux, architectes, bureaux d’études, laboratoires de recherche, contrôles techniques, assureurs et représentants des entreprises (CAPEB, CMA, FRBTP) pour être enrichi et correspondre à la réalité du terrain.

crédit photo SHLMR

Le référentiel et les outils d’évaluation nécessaires à la délivrance du label seront mis à disposition de l’ensemble des acteurs locaux qui souhaitent se lancer dans une démarche d’amélioration de l’habitat des Hauts et ainsi obtenir le Label Logement des Hauts. CERQUAL, organisme certificateur de QUALITEL, et d’autres organismes de contrôle présents sur le territoire pourront délivrer le label.

L’activité de recherche de QUALITEL

Pour ce projet partie prenante du PIV, l’équipe R&D de QUALITEL a su combiner les résultats des études menées sur la problématique du logement des Hauts, le retour d’expérience des architectes et des équipes de la SHLMR ainsi que son expérience de près de 50 ans sur les critères de qualité de l’habitat pour créer un guide de conception du logement des Hauts. Dans le même cadre, QUALITEL travaille également à la conception d’un label dédié à la gestion intégrée des eaux pluviales (GIEP) à la Réunion. Une étude d’impact de l’usage des climatiseurs est aussi en cours à la Guadeloupe. Plusieurs projets innovants qui démontrent la capacité des équipes à s’adapter aux particularités climatiques de chaque territoire ultramarin ou métropolitain…

Ce référentiel est un jalon de plus dans notre objectif d’amélioration constante du cadre de vie des Réunionnais. Merci à QUALITEL pour son accompagnement.

— Julien Castelnau, responsable de la politique technique à la SHLMR

Focus sur la SHLMR

Avec plus de 27 000 logements sur 23 des 24 communes réunionnaises, la SHLMR est un acteur majeur du logement sur l’île. Elle a construit, ces dernières années, un projet ambitieux et réaliste de développement de son parc locatif pour tendre vers 1 000 réhabilitations et 1 000 constructions par an pendant 10 ans. En parallèle, ce bailleur social est engagé depuis juillet 2020 dans un protocole d’accord avec CERQUAL Qualitel Certification pour certifier une partie de sa production de logements via la marque de certification NF Habitat et son référentiel dédié à La Réunion.

À lire aussi

Contactez-nous
Contactez-nous
Une question ?
Un conseil ?

Nouveau – Découvrez notre programme de formation gratuit dédié à la rénovation énergétique en copropriété

Rendez-vous sur   : CoprosVertes.fr

close Created with Sketch.