Performance acoustique des logements anciens : nouveau dossier

Quelle est la performance acoustique des bâtiments de logements collectifs anciens ? C’est la question à laquelle répond QUALITEL dans sa dernière étude sur la qualité de l’habitat.

Le bruit fait partie des premières sources d’insatisfaction des Français dans leur logement (source : Baromètre Qualitel), particulièrement dans les immeubles construits avant les années 70. Mais quels sont les niveaux réels de bruits mesurés dans ces bâtiments ? Quels types de bruits sont les plus gênants pour les occupants ? L’étude menée par QUALITEL est basée sur la réalisation de mesures acoustiques dans les logements et sur des enquêtes de satisfaction auprès des habitants. Elle pointe du doigt l’inconfort acoustique qui existe dans ces logements anciens. Mais elle révèle un problème plus important encore : la rénovation thermique accentue les nuisances sonores provenant de l’intérieur (bruit des voisins), ce qui est un réel problème.

Le bruit dans les logements anciens, une véritable source d’insatisfaction

30 % des Français se plaignent en effet de l’isolation acoustique chez eux. Dans le parc ancien, les modes constructifs et les éventuelles rénovations ne garantissent pas une qualité acoustique suffisante pour viser confort et qualité de vie, tout particulièrement dans les bâtiments de logements collectifs construits entre 1900 et 1970.

Parallèlement, la rénovation du parc existant représente aujourd’hui un enjeu national, pour réduire les consommations énergétiques des bâtiments. L’amélioration de l’isolation thermique peut cependant avoir pour conséquence de dégrader la qualité acoustique d’un bâtiment et donc générer de nouvelles nuisances sonores et un inconfort pour ses occupants. Pourtant, les opérations de rénovation envisagent rarement une amélioration de l’acoustique à l’intérieur du bâtiment.

Quelle est la performance acoustique réelle des bâtiments anciens ?

Depuis sa création en 1974, l’Association QUALITEL mène des programmes de recherche sur de nombreux sujets liés à la qualité de l’habitat : thermique, acoustique, qualité de l’air… L’étude « Acoustique et Rénovation », menée de 2016 à 2018, avait ainsi pour objectif de mieux connaître la qualité acoustique des bâtiments de logements construits avant 1974 et de déterminer des solutions techniques permettant d’améliorer le confort acoustique des occupants.

Cette étude a consisté à réaliser des mesures acoustiques dans des logements anciens et à interroger les habitants sur leur ressenti vis-à-vis de la qualité acoustique chez eux. Il en ressort un inconfort acoustique dans les logements anciens, notamment lié aux bruits du voisinage, intérieurs à l’immeuble. Avec la rénovation thermique menée dans les bâtiments de logements anciens, qui permet d’améliorer l’isolation acoustique par rapport aux bruits extérieurs, les bruits intérieurs sont de plus en plus perçus. Dans ce contexte, il apparaît donc essentiel d’intégrer dans les programmes de rénovation énergétique des immeubles des dispositions visant à améliorer l’isolation par rapport aux bruits intérieurs, pour éviter de provoquer des niveaux d’inconfort très élevés.

Accompagner les maîtres d’ouvrage à améliorer la performance acoustique de leurs bâtiments

L’étude « Acoustique et Rénovation » a également permis de déterminer des solutions d’amélioration acoustique, leurs contraintes et leurs coûts, solutions qui sont détaillées dans le guide acoustique « Rénovation : améliorer l’acoustique des logements collectifs » (2 MB – PDF).

À lire aussi

Contactez-nous
Contactez-nous
Une question ?
Un conseil ?

Baromètre 2019  : évaluez la qualité perçue de votre logement  !

close Created with Sketch.