NF Habitat sur les flots pour La Solitaire du Figaro

Le 30 août, 35 skippers se sont élancés dans la baie de Saint-Brieuc pour le départ de La Solitaire du Figaro. Parmi eux, Corentin Douguet et son monocoque portant haut les couleurs de NF Habitat.

NF Habitat et la voile : des valeurs partagées qui rapprochent

crédit photo : Yvan Zedda / La solitaire du Figaro

Pour la 4e année consécutive, CERQUAL Qualitel Certification a renouvelé son soutien aux sports de voile à l’occasion de la célèbre course en solitaire du Figaro. L’opportunité pour l’organisme certificateur d’encourager une activité empreinte de valeurs communes à sa marque de certification NF Habitat :

  • respect de l’environnement,
  • rigueur,
  • progrès,
  • performance,
  • engagement,
  • esprit d’équipe.

51e édition de la course

Comme chaque année, le format est resté le même : La Solitaire du Figaro est une course à la voile et par étapes. Tous les participants naviguent seuls sur un bateau identique : le Figaro Bénéteau 3 équipé de foils, ces appendices qui permettent de porter le bateau et d’aller plus vite.

Cette année, le parcours est constitué de 3 étapes longues d’environ 500 milles nautiques (soit environ 900 km) et d’un sprint final de 24 heures pour clôturer 3 semaines intenses de course. En tout, cela représente 1 830 milles à naviguer, contre vents et marées. Le gagnant sera le skipper qui aura fait les choix de trajectoire les plus adaptés à la météo et qui aura obtenu le meilleur chrono au cumul des différentes étapes.

Voici le détail du parcours qui nécessite rigueur et tactique de la part des skippers :

 

Concurrents de taille

En lice pour la victoire, 35 skippers dont des jeunes bizuths (Robin Follin, Erwan le Draoulec, Elodie Bonafous, Estelle Greck…), des habitués du circuit (Fred Duthil, Anthony Marchand, Alexis Loison…) et des anciens vainqueurs, comme Armel le Cleac’h ou Yann Eliès. Un beau plateau qui s’est fait la main sur les courses préparatoires telles que la Solo Guy Cotten et qui nous réserve de belles surprises !

Corentin Douguet, le skipper NF Habitat, n’en est pas à sa première non plus et peut s’appuyer sur sa riche expérience en solitaire. Connaître ses limites, gérer le sommeil et l’alimentation, s’adapter à la météo et régler ses voiles en conséquence sont des compétences qu’il maîtrise. Après 11 participations à la course mythique, plusieurs podiums et une victoire d’étape, le skipper est plutôt confiant.

Confidences du skipper NF Habitat, quelques jours avant le départ

Corentin, c’est la 11e fois que tu participes à la Solitaire. Qu’en retiens-tu ?

« Cette course est d’une richesse incroyable et j’ai beaucoup de chance de pouvoir faire cela… J’espère que cette fois-ci sera la bonne. »

Qu’aimerais-tu revivre ?

« Forcément la victoire ! Comme en 2007, à l’arrivée à la Corogne. C’est pour cela que l’on fait du sport de haut niveau. La victoire a une saveur bien particulière et, quand tu y as goûté, tu as envie de recommencer. Mon objectif cette année c’est de gagner au moins une étape. J’aimerais vraiment pouvoir partager un tel moment avec NF Habitat qui est depuis 4 ans un partenaire engagé et fidèle dans les bons moments comme dans les plus difficiles. »

À 46 ans, presque doyen de la course, comment as-tu réinventé ta préparation ?

« Par la force des choses, cette année, on s’est tous préparé différemment. On saura le 19 septembre à l’arrivée à Saint Nazaire qui a su le mieux s’adapter aux circonstances. J’ai moins navigué en Figaro mais de façon plus efficace. Et j’ai plus navigué sur d’autres supports. C’est toujours plaisant et instructif d’aller naviguer sur d’autres bateaux, avec d’autres marins. Tant que tu n’as pas gagné, il faut changer quelque chose dans ta façon de faire… Et cette année, j’ai trouvé comment changer ! »

Préparation hors norme

Lors de l’édition 2019, alors que le Figaro Beneteau 3 venait d’être baptisé, Corentin Douguet a fini 4e de l’épreuve avec NF Habitat. La preuve qu’il a rapidement pris ses marques sur ce nouveau support. En cette année 2020 si particulière et NF Habitat toujours à ses côtés, Corentin n’a pas cessé de se préparer, alternant préparation physique, travail sur les logiciels de routage pour trouver les meilleures trajectoires en fonction des données météo, détails techniques de design de voiles et bien sûr la navigation à partir de la fin du confinement en mai. Une préparation différente mais tout aussi intense qui devrait porter ses fruits et donner toutes les cartes à Corentin pour réussir cette course.

Pour l’étape en cours et celles à venir, CERQUAL Qualitel Certification lui souhaite bonne chance et bon vent !

Pour suivre l’avancée de NF Habitat, c’est par ici

Vous aussi, encouragez Corentin et NF Habitat ! #TeamNFHabitat

À lire aussi

Contactez-nous
Contactez-nous
Une question ?
Un conseil ?
close Created with Sketch.