Comment faire du compost en intérieur ou en extérieur ?

Les activités de cuisine ou de jardinage produisent beaucoup de déchets organiques : épluchures, marc de café, feuilles mortes… Ces déchets, vous pouvez les transformer en compost, pour obtenir de l’engrais et de l’amendement pour vos sols. Vous souhaitez vous lancer ? Faire son compost maison, ce n’est pas si compliqué : nous vous expliquons tout ce qu’il y a à savoir sur cette pratique éco-responsable.

Au sommaire :
Comment faire du compost en intérieur ou en extérieur ?

Qu’est-ce que le compost ?

Le compostage consiste à recycler vos déchets organiques et biodégradables, issus du jardin ou de la maison, et à les amasser en tas pour qu’ils se décomposent. Ce processus de fermentation et transformation des déchets se produit grâce à des organismes et micro-organismes, comme les vers de terre ou les bactéries. Une fois les déchets décomposés, on obtient une nouvelle matière organique, une sorte de terreau : le compost.

Le compost peut être utilisé comme engrais pour vos plantes d’intérieur ou d’extérieur, mais aussi comme amendement organique, c’est-à-dire comme matériau destiné à fertiliser et à améliorer la qualité agricole des sols de votre jardin.

Alors, pourquoi composter ? Parce que, vous l’aurez compris, le compostage constitue un très bon moyen de valorisation organique de vos déchets.

En quoi consiste le processus de compostage ?

Tous vos déchets organiques, ou biodéchets, issus de la cuisine ou du jardinage (épluchures, déchets de tonte, etc.), sont dégradés par différents organismes et micro-organismes (insectes, champignons, bactéries, vers de terre…), et transformés en un compost, riche en éléments nutritifs.

La réaction de décomposition se déroule en deux phénomènes successifs :

  • La dégradation, qui amène les résidus à l’état de compost frais : l’action des bactéries et la présence d’oxygène font augmenter la température au sein du compost (50 à 70 °C).
  • La maturation, qui transforme le compost frais en compost mûr. Concrètement, il s’agit d’un processus d’humidification qui peut s’étaler sur plusieurs mois. Les micro-organismes agissant au cours de cette maturation sont essentiellement des champignons et des bactéries. On observe alors une augmentation de la biomasse microbienne et l’arrivée de lombrics. À l’issue de cette phase, l’utilisation du compost est enfin possible !

Quand le compost est-il prêt ?

Le compost mûr se caractérise par son aspect homogène, sa couleur sombre et son odeur de terre de forêt. Votre compost doit avoir une texture friable et fine proche du terreau pour être utilisé. Ce processus prend environ 3 à 6 mois au printemps/été et 6 à 9 mois en automne/hiver, pour le compost de jardin. Notez bien que plus votre tas de compost est important, plus le processus est rapide.

Une fois votre compost mûr, vous pouvez le disposer dans votre jardin ou au pied de vos plantes de manière superficielle, sans l’enterrer.

Quels déchets composter ?

Tous les déchets végétaux ou matières organiques ne sont pas à mettre dans un compost. Sachez que la qualité du compost final dépend de la diversité de ce que vous placerez dedans.

De plus, pour un bon compost, il faut bien broyer ou découper en petits morceaux tous les éléments que vous y mettrez. Les micro-organismes seront plus efficaces sur des ordures en petits morceaux !

Quels sont les déchets compostables ?

D’après L’ADEME, vous pouvez composter sans hésiter les éléments suivants :

  • Les déchets alimentaires : épluchures, marc de café, filtres en papier, pain, laitages, fanes de légumes, croûtes de fromage,
  • Les déchets de jardin ou du potager : tontes de gazon, feuilles, tailles de haies et fleurs fanées.
  • Certains déchets ménagers : essuie-tout et mouchoirs en papier, cendres de bois, sciures, papier journal, carton et plantes d’intérieur.

Vous pouvez également mettre dans votre compost les éléments suivants, mais avec grande modération :

  • les mauvaises herbes,
  • les coquillages et coquilles d’œufs,
  • la viande (évitez tout de même les os qui pourraient attirer les animaux carnivores).

Quels sont les déchets à ne pas composter ?

Ne compostez pas d’éléments ayant été traités avec des produits polluants. Un carton imprimé, par exemple, ne devra pas être composté, au même titre que du bois de menuiserie qui a été traité au préalable.

À éviter :

  • Les bois vernis ou peints,
  • Les couches-culottes,
  • Les produits synthétiques non biodégradables : verre, métaux, contenu de sac d’aspirateur ou plastique,
  • De manière générale, les produits chimiques, comme l’huile de vidange.

Proscrivez également certaines épluchures ou écorces :

  • Les épluchures de pomme de terre ou de poire, qui peuvent être porteuses de maladies,
  • Les écorces d’agrumes qui contiennent un insecticide naturel empêchant une décomposition rapide.

Les restes de poisson et les arêtes sont également déconseillés dans le compost.

Comment composter ?

Composter est à la portée de tous, que vous viviez en maison avec jardin ou en appartement. Et vous pouvez aussi bien réaliser votre compostage domestique en extérieur qu’en intérieur.

Comment faire du compost à l’extérieur ?

Le matériel pour un bon compostage

Pour donner vie à votre compost d’extérieur, équipez-vous d’un ou plusieurs silos à compost (bac de compost), d’une fourche pour remuer et aérer régulièrement le tas de déchets, d’un thermomètre pour observer l’évolution de la température, d’une bâche à œilletons pour protéger votre tas des intempéries et d’un tamis pour homogénéiser le compost mûr.

Peut-on fabriquer un composteur pour l’extérieur ?

Oui ! On estime qu’il faut un bac d’environ 1m3 pour 500m² de jardin. Vous pouvez soit acheter un bac à compost, soit le fabriquer vous-même, en bois, de préférence avec un couvercle pour le protéger des intempéries. Votre bac doit être sans fond pour être au contact du sol. Vous pouvez par exemple réaliser votre bac à compost grâce à du bois de récupération, comme du bois de palette.

 

Comment faire du compost à l’intérieur ?

Le recyclage des déchets verts n’est pas réservé au jardin ! Mais, à la différence du composteur extérieur, votre bac de compost d’intérieur doit avoir un fond.

Quels sont différents modèles de composteurs d’intérieur ?

On distingue le compost poubelle, le bokashi (une technique de compost japonaise) et le lombricomposteur. Ce dernier nécessite peu d’intervention humaine car ce sont les lombrics qui font tout le travail !

Le choix de la taille de votre composteur individuel se fera en fonction du nombre de personnes dans votre foyer et de la place dont vous disposez chez vous ou sur votre balcon.

  • Le compost poubelle n’est pas un composteur à proprement parler, mais il permet de jeter vos déchets organiques, qui vont commencer à s’y décomposer. Il faudra ensuite jeter le contenu dans un véritable composteur pour que la dégradation se poursuive. Certains bacs à compost poubelle sont dotés d’un robinet, vous permettant d’extraire directement de l’engrais liquide pour vos plantes.
  • Le lombricomposteur est plus autonome que le précédent. Généralement doté de plusieurs bacs, disposés les uns sur les autres, et d’un robinet pour extraire l’engrais, il permet d’obtenir engrais et terreau de compost en seulement quelques semaines. Le processus est différent de celui du jardin : il n’y a pas de phase de montée en température lors du lombricompostage. Votre bac reste à température ambiante.
  • Le bokashi nécessite un composteur adapté à cette technique spécifique, ainsi que l’ajout de « son au Bokashi », un activateur à base de son de blé fermenté qui contient de nombreux micro-organismes. Cette technique est adaptée au compostage intérieur car elle est sans odeur et sans vers. L’obtention du compost est plus rapide que pour les deux techniques précédentes.

Peut-on fabriquer un composteur d’appartement ?

Pas tout à fait, mais il est possible de fabriquer un compost poubelle avec du matériel de récupération, et d’y concocter un compost de qualité. Plusieurs techniques existent. Par exemple, un pot de fleur doté d’un couvercle pourra servir de compost poubelle. En réalité, tous types de récipients comme les poubelles de cuisine ou des bacs en métal peuvent être utilisés comme poubelle à compost. Pensez cependant à bien faire des trous dans le fond et éventuellement sur les côtés, pour permettre une bonne aération.

Et les odeurs ?

Si votre composteur sent mauvais, c’est qu’il y a un problème :

  • Il est peut-être trop tassé ou trop humide : essayez de le brasser et de l’aérer, et cesser de l’arroser pendant un moment.
  • Les vers ne sont peut-être pas assez nombreux : ajoutez-en !

Comment composter en ville ?

Dans une démarche éco-responsable, on voit émerger ces dernières années des initiatives de compostage en ville. Certaines mairies ont ainsi mis en place le compostage commun en ville, par exemple en distribuant aux habitants des bacs de compost poubelle pour recycler leurs ordures ménagères. Il suffit ensuite de jeter son contenu dans un compostage collectif, installé en pied d’immeuble ou dans certains espaces verts de la ville.

Pour trouver une initiative près de chez vous, rendez-vous sur cette carte interactive qui répertorie les composteurs partagés en France.

Vous savez désormais tout ce qu’il y a à savoir pour fabriquer du compost !

Et si vous alliez lire cet article sur la gestion des déchets ? Il vous explique les différentes consignes de tri, et vous donne des conseils pour alléger votre poubelle.

Comment gérer les déchets de votre logement ?

Conseils au quotidien

À lire aussi

Guides et fiches pratiques

1/3

Vous rénovez votre logement ?

  • De quelles aides pouvez-vous bénéficier ?
  • Quels matériaux et équipements choisir ?
  • Comment trouver des professionnels de confiance ?
2/3

Vous allez devenir propriétaire ?

  • Ancien, neuf, sur plan : comment se décider ?
  • Que regarder lors d’une visite ?
  • Quels documents obligatoires, à quoi servent-ils ?
3/3

Vous construisez une maison ?

  • Comment trouver un terrain ?
  • Quelles démarches administratives et quelles assurances ?
  • Comment suivre au mieux les travaux ?
close Created with Sketch.
Created with Lunacy
Recevez chaque mois nos conseils de saison

Nouveau – Découvrez notre programme de formation gratuit dédié à la rénovation énergétique en copropriété

close Created with Sketch.