NOUVEAU

Découvrez CLÉA, le 1er Carnet d’Information du Logement en France, déjà adopté par plus de 200 000 logements

En savoir plus
close

Tout savoir sur l’isolation par l’extérieur (ITE)

Modifié le 23 février 2024

L’isolation des murs extérieurs permet d’améliorer le confort thermique et acoustique de votre logement en hiver comme en été. Découvrez en quoi consistent ces travaux, quelles sont les différences avec l’isolation intérieure, mais aussi ses avantages et inconvénients, et les aides financières auxquelles vous pouvez prétendre pour isoler les murs de votre maison ou de votre appartement.

Vous souhaitez isoler les murs de votre logement ? Sachez que depuis le 1er janvier 2023, les logements ayant fait l’objet de travaux de rénovation énergétique doivent obligatoirement créer un Carnet d’information du logement (CIL). En choisissant CLÉA, le 1er Carnet d’information du logement en France, vous pouvez centraliser gratuitement l’ensemble des informations utiles de votre habitat.

1

Qu’est-ce que l’isolation par l’extérieur ?

L’isolation par l’extérieur est une technique d’isolation dont l’objectif est de créer une enveloppe thermique autour d’un bâtiment, pour limiter toute déperdition et tout transfert de chaleur, et réaliser ainsi des économies d’énergie.

Pour effectuer l’isolation d’une façade, l’artisan recouvre les parois verticales de la maison ou du bâtiment d’un manteau constitué de matériaux isolants dotés d’une grande résistance thermique R. Il s’agit de travaux d’ampleur, qui peuvent s’avérer coûteux.

2

Quelles sont les différentes techniques d’isolation par l’extérieur ?

L’isolation des murs par l’extérieur sous enduit

Il s’agit de la technique la plus répandue car elle est relativement simple à mettre en œuvre. Des panneaux isolants rigides, souvent en polystyrène expansé (PSE), sont posés en extérieur contre les murs de votre logement, avant d’être recouverts d’un enduit qui apporte l’étanchéité à la façade.
Pour une maison en pierre, on préfère un isolant dit « ouvert », comme une fibre de bois ou une laine de roche. Il est ensuite recouvert d’un enduit minéral respirant.

Notez cependant que la pose de l’isolant et de l’enduit doivent se faire dans des conditions climatiques propices et qu’elle rend difficile le traitement des points architecturaux singuliers de la maison.

L’isolation des murs extérieurs sous bardage

Cette technique consiste à créer une ossature secondaire au bâtiment. Celle-ci est fixée sur les murs existants de la façade extérieure et permet l’insertion de l’isolant. Un bardage est ensuite fixé sur cette nouvelle ossature.

Ce bardage se compose de lames superposées ou emboîtées à la verticale, à l’horizontale ou en diagonale. Elles peuvent être en plusieurs matériaux : en bois, en PVC, en métal ou même en ardoise, etc.

Le bardage se décline en couleurs et textures variées, vous permettant de personnaliser l’aspect de vos façades.

Cette technique d’isolation autorise le recours à différents types d’isolants : laine minérale comme la laine de verre ou la laine de roche, fibre de bois, polyuréthane, etc.

À la différence de l’isolation par l’extérieur sous enduit, cette technique peut se mettre en œuvre rapidement sur un mur extérieur, quelles que soient les conditions climatiques, et est aussi moins coûteuse.

L’isolation des murs par l’extérieur avec vêtures ou vêtages

La vêture et le vêtage sont constitués d’un parement et d’un panneau isolant, fixés sur le mur support. La différence entre ces deux techniques est que la vêture est solidarisée avec l’isolant, tandis que le vêtage est indépendant de ce dernier.

Sachez qu’il existe également une autre technique : l’isolation par l’extérieur à double mur. Beaucoup plus rare que les trois précédentes techniques, elle consiste à construire un second mur tout autour du bâtiment à isoler. L’isolant extérieur est alors « pris en sandwich » entre les deux murs.

Nous vous conseillons de faire appel à un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) pour l’isolation des murs extérieurs de votre logement. Vous pouvez par exemple vous tourner vers une entreprise de travaux ravalement de façade et d’isolation thermique par l’extérieur, ou vers une entreprise spécialisée dans le gros œuvre. Cela vous permettra de bénéficier de son expertise et de ses conseils pour choisir la meilleure technique pour améliorer l’isolation thermique de votre logement.

3

Isolation par l’extérieur et isolation par l’intérieur : quelles différences ?

On oppose souvent l’isolation par l’extérieur (ITE), à l’isolation par l’intérieur (ITI). La différence porte sur l’endroit où est posé l’isolant : à l’extérieur du bâtiment dans le cas de l’ITE et à l’intérieur dans le cas de l’ITI.

10 questions pour mieux comprendre l’isolation

Conseils au quotidien

Isolation par l’extérieur : avantages et inconvénients

L’isolation par l’extérieur présente plusieurs atouts :

  • augmentation de la performance énergétique globale de votre logement : elle permet de réaliser des économies d’énergie en hiver, ce qui se ressent sur vos factures, et apporte une meilleure inertie thermique et un plus grand confort en effet. L’isolant fait en effet barrière aux apports solaires depuis l’extérieur, tandis que le béton présent à l’intérieur retient le frais dans le logement isolé ;
  • limitation des ponts thermiques, c’est-à-dire les zones où la barrière isolante est rompue entre les étages du bâtiment et dans les angles extérieurs ;
  • opportunité de modifier, de personnaliser, d’embellir l’aspect extérieur de votre façade;
  • conservation de la surface habitable de votre maison ou de votre appartement, puisque l’intervention se fait à l’extérieur et que l’épaisseur de l’isolant ne se répercute pas sur les pièces du logement ;
  • pas besoin de quitter le logement pendant les travaux d’isolation thermique.

Isoler sa maison ou son appartement par l’extérieur présente cependant certains inconvénients :

  • ne fonctionne pas pour tous les types de bâtiments : si l’architecture est compliquée et que la bâtisse est très « découpée », la mise en œuvre sera plus difficile ;
  • nécessite la consultation des règles d’urbanisme de votre commune (par exemple l’aspect extérieur de la maison ou de l’immeuble) pour s’assurer de la légalité du projet ;
  • autorisation de travaux indispensable;
  • obligation de traiter les pertes de chaleur au niveau des fenêtres et des baies vitrées, mais aussi au niveau des parties hautes des toitures (bordure des toitures terrasses notamment) et des parties basses (plancher bas en rez-de-chaussée), de manière à éviter les ruptures de la couche d’isolation ;
  • coût de pose élevé par rapport à une isolation par l’intérieur.

Isolation intérieure : avantages et inconvénients

Comme l’isolation par l’extérieur, l’isolation par l’intérieur offre une bonne performance thermique. D’autres avantages sont à considérer :

  • coût en moyenne inférieur à celui d’une isolation par l’extérieur ;
  • suppression de l’effet de condensation sur les parois froides ;
  • amélioration du confort acoustique et phonique suivant le type de façade et le matériau utilisé ;
  • possibilité de faire passer les canalisations électriques dans les cloisons de doublage (ce qui n’est pas possible avec l’isolation par l’extérieur).

Parmi les inconvénients possibles de l’ITI, on retient :

  • réduction de la surface habitable de votre logement : contrairement à une isolation thermique extérieure, l’isolant prend 12 à 15 cm sur tout le pourtour intérieur ;
  • obligation de prêter attention aux pourtours des fenêtres et des portes, ainsi qu’aux planchers, pour éviter de perdre le bénéfice de l’isolation et de créer des déperditions de chaleur. Il faut donc prévoir une pose de qualité ;
  • nécessité d’intégrer les réseaux électriques;
  • travaux contraignants qui obligent à quitter votre logement pendant quelques jours ;
  • décoration intérieure à refaire après la pose de la couche d’isolant : remplacement des revêtements muraux comme la peinture et les papiers peints notamment.

Pour optimiser les performances énergétiques de votre maison ou de votre appartement, nous vous conseillons d’intégrer l’isolation des murs extérieurs dans une démarche de rénovation globale. Vous pouvez ainsi coupler ces travaux avec d’autres travaux d’isolation (combles, sols), le remplacement de vos fenêtres par du double vitrage ou le remplacement de votre système de chauffage. Pour en savoir plus, nous vous conseillons de vous rapprocher d’un conseiller France Rénov’.

Comment bien choisir vos revêtements muraux ?

Équipements & Matériaux

Isolation par l’extérieur ou par l’intérieur ? Dans certains cas, une méthode est clairement préférable à l’autre :

  • Votre maison présente de fortes contraintes architecturales, plusieurs parois vitrées, balcons ou loggias ? Si vous choisissez l’isolation par l’extérieur, vous devrez traiter de nombreuses déperditions thermiques. L’isolation par l’intérieur peut donc s’avérer plus simple à mettre en œuvre.
  • Vous n’avez pas la possibilité – ou l’envie – de modifier l’aspect extérieur de votre maison ? Privilégiez alors l’isolation par l’intérieur plutôt que l’isolation thermique des murs extérieurs.
  • Votre budget est limité ? Tournez-vous plutôt vers l’isolation par l’intérieur.
  • Vous envisagez une rénovation, un ravalement de façade d’un immeuble ou d’une maison ? Préférez l’isolation par l’extérieur, qui peut s’intégrer à votre projet. Dans certains cas, elle est même obligatoire : lors d’une rénovation avec ravalement de façade, le décret du 9 mai 2017 oblige la mise en place d’une isolation si au moins 50 % de la façade est concernée.

Notez qu’en appartement, la réalisation d’une isolation extérieure n’est possible que si les travaux ont été votés en assemblée générale. Si ça n’est pas le cas, vous pouvez isoler tout de même isoler les murs intérieurs de votre logement, pour gagner en confort thermique.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à vous adresser à un professionnel, qui saura vous conseiller et vous aider à choisir la technique la plus adaptée à votre situation.

L’isolation des murs extérieurs en copropriété

Lorsqu’un ravalement de façade d’immeuble est envisagé, la copropriété peut être obligée de procéder à l’isolation des murs extérieurs (depuis le 1er janvier 2017). Il faut pour cela que le ravalement concerne au moins 50% de la façade hors ouverture, et qu’elle soit constituée de matériaux non sensibles à l’humidité.

Comment bien faire rénover la façade de votre maison ?

Guide de rénovation
4

Quel est le prix d'une isolation par l’extérieur ?

Le coût d’une isolation extérieure est très variable puisqu’il varie selon :

  • le matériau isolant utilisé : les écarts de prix peuvent être très importants d’un isolant thermique à l’autre ;
  • la technique choisie : ITE sous enduit, bardage ou vêture ;
  • les frais annexes : installation d’échafaudages, accrochage de nacelles, etc. ;
  • la main d’œuvre : les tarifs des artisans diffèrent. Comparez les devis et contactez d’anciens clients pour vous faire un avis précis ;
  • la complexité de votre maison : le nombre d’ouverture en façade, de balcons, etc. ;
  • la surface à isoler.

Sachez tout de même que le prix de l’isolation des murs extérieurs est souvent supérieur à celui de l’isolation intérieure.

L’ADEME a lancé une grande étude des prix des opérations de rénovation énergétique en 2018. Sur les 372 chantiers d’ITE répertoriés par le réseau des conseillers FAIRE, le prix au m² pour l’isolation des murs extérieurs est compris entre 43 € HT et 238 € HT (matériel et main d’œuvre compris). Cette étude donne donc un prix moyen pour l’isolation des murs par l’extérieur : 148 € HT le m².

Attention, cette fourchette de prix ne représente pas un idéal car chaque chantier est unique et conditionné par de nombreux paramètres.

Bien que le coût de ces travaux soit important, sachez que vous pouvez bénéficier d’aides financières comme MaPrimeRénov’ et d’un taux de TVA réduit à 5,5%. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des conseillers FAIRE, des collectivités locales ou encore des organismes d’emprunt (éco-prêt à taux zéro). Vous pouvez également faire une simulation du montant de vos aides sur France Rénov’ ou Oscar.

Budget et aides financières : que faut-il savoir pour financer vos travaux de rénovation ?

Guide de rénovation
5

FAQ Isolation par l’extérieur : nos réponses à vos questions

Qu’est-ce que l’isolation par l’extérieur et ses avantages ?

L’isolation par l’extérieur (ITE) crée une enveloppe thermique autour d’un bâtiment pour minimiser les pertes énergétiques. Ses avantages sont une haute performance énergétique, la limitation des ponts thermiques, la préservation de l’espace intérieur et l’opportunité d’embellir les façades.

Quelles différences entre l’isolation par l’extérieur (ITE) et l’isolation par l’intérieur (ITI) ?

L’ITE place l’isolant à l’extérieur du bâtiment, préservant l’espace intérieur et offrant une meilleure inertie thermique. L’ITI positionne l’isolant à l’intérieur, ce qui réduit l’espace habitable. En contrepartie, elle est moins coûteuse et n’est pas dépendante des contraintes architecturales.

Quelle épaisseur d'isolation pour les murs extérieurs ?

L’épaisseur d’isolation extérieure peut varier, selon les recommandations, de 9 à 15 cm. Elle dépend de plusieurs facteurs tels que la région climatique, le type de construction, le matériau des murs et les objectifs d’efficacité énergétique. Consultez les experts en construction locaux, les architectes ou les ingénieurs du bâtiment pour obtenir des conseils spécifiques pour votre maison.

Sur le même sujet

PARTAGER

À lire aussi

Guides et fiches pratiques

1/3

Vous rénovez votre logement ?

  • De quelles aides pouvez-vous bénéficier ?
  • Quels matériaux et équipements choisir ?
  • Comment trouver des professionnels de confiance ?
2/3

Vous allez devenir propriétaire ?

  • Ancien, neuf, sur plan : comment se décider ?
  • Que regarder lors d’une visite ?
  • Quels documents obligatoires, à quoi servent-ils ?
3/3

Vous construisez une maison ?

  • Comment trouver un terrain ?
  • Quelles démarches administratives et quelles assurances ?
  • Comment suivre au mieux les travaux ?