Confort thermique dans l’habitat : comment l’améliorer été comme hiver ?

Coup de chaud ou coup de froid, courants d’air… Des températures trop basses ou trop élevées dans la maison ou l’appartement peuvent dégrader le confort thermique des occupants. Mais la température n’est pas la seule responsable de cette gêne. De nombreux éléments peuvent être à l’origine d’un inconfort dans le logement. Comment l’éviter ? Nos experts vous aident à y voir plus clair sur le confort thermique.

Au sommaire :
Confort thermique dans l’habitat : comment l’améliorer été comme hiver ?

Le confort thermique, essentiel au bien-être du corps humain, est influencé par 3 facteurs de base :

  • l’habillement et le niveau d’activité des personnes en présence dans la pièce ;
  • la température de rayonnement ainsi que la température ambiante du lieu ;
  • l’humidité relative, la température et la vitesse de l’air ambiant.

Bien que subjectif, le confort thermique peut être mesuré via l’indice PMV (Predicted Mean Vote) qui donne l’avis moyen d’un important groupe de personnes quant à la sensation thermique ressentie sur la base d’une échelle qui va de +3 “très chaud” à -3 “très froid”, avec 0 comme confort optimal : “ni chaud, ni froid”.

Optimiser le confort thermique d’un logement ne veut pas simplement dire lutter contre le froid et les zones froides. C’est parvenir à trouver pour votre habitat le juste équilibre entre le bon taux d’humidité et une température ambiante agréable dans chaque pièce. Et cela toute l’année, quelles que soient les conditions climatiques, pour une construction neuve ou ancienne.

1

Pourquoi est-ce important de veiller à votre confort thermique ?

Grâce à une meilleure isolation du logement qui limite les déperditions thermiques, il est possible d’améliorer de manière significative le bien-être des occupants. En limitant les mouvements d’air (courants d’air) et les variations de température, vous réduisez considérablement l’impression de froid en hiver. Et les surconsommations d’énergie qui vont avec.

Le confort d’été est également primordial et ne doit pas être oublié. Certains logements très isolés sont confortables en hiver mais se transforment en fournaise l’été car la chaleur pénètre durablement à l’intérieur. Il est donc nécessaire de parvenir à un juste équilibre pour avoir chez soi une température ressentie appréciable toute l’année, quelles que soient les conditions climatiques.

Au-delà du simple confort, obtenir le bon environnement thermique permet d’éviter certains désagréments. En effet, une température mal réglée perturbe le bien-être des occupants d’un logement.

En effet, le corps humain maintient sa température à hauteur de 36,7°C grâce à un équilibre entre les apports et les pertes de chaleur. Ces dernières s’effectuent de 4 façons différentes via la peau :

  • par radiation (la peau cède de sa chaleur sous forme de rayonnement) ;
  • par conduction (la chaleur est transmise à l’objet avec lequel le corps est en contact) ;
  • par convection (l’air se réchauffe au contact de la peau, s’élève puis est remplacé par de l’air froid) ;
  • par évaporation de la transpiration.

Saviez-vous, aussi, que la température de la chambre influe sur la qualité du sommeil ? S’il y fait trop chaud, il est plus difficile de s’endormir et les nuits sont moins réparatrices. Au contraire, la fraîcheur de la pièce facilite l’endormissement et évite les réveils nocturnes.

Trouver le juste milieu entre la température du logement et les conditions extérieures permet de mieux contrôler votre consommation énergétique. Et ce qui est bon pour votre portefeuille, l’est aussi pour la planète (en limitant l’effet de serre notamment).

Chauffage : quelle est la bonne température pour votre logement ?

Conseils au quotidien
2

Quelles sont les causes de l’inconfort thermique ?

Selon le Baromètre QUALITEL, 58 % des Français se plaignent d’avoir parfois ou souvent trop chaud dans leur logement. Cela peut être dû à des équipements mal adaptés ou peu performants, à un bâtiment mal isolé ou à la mauvaise inertie thermique des matériaux.

Le niveau d’isolation thermique, la qualité du système de chauffage, l’absence de protections solaires ou de ventilation en été, sont souvent les premiers responsables de cette situation.

Par exemple, une mauvaise isolation des murs et parois, des fenêtres et du toit génère une perméabilité de l’enveloppe et des ponts thermiques, ces espaces où la barrière isolante du bâtiment s’interrompt, causant ainsi une déperdition de chaleur.

L’humidité est également le point noir de nombreux logements : trop faible ou trop élevée, elle impacte le confort au sein de l’appartement ou de la maison. Un excès d’humidité rend l’air plus difficile à chauffer et favorise le développement des moisissures. C’est également le cas lorsque les équipements sont mal adaptés, mal dimensionnés, mal réglés ou peu performants. À l’inverse, il peut aussi y avoir une surchauffe du logement quand le soleil tape sur les fenêtres sans store ni volet.

Réaliser un audit énergétique ou une étude thermique peut vous aider à déterminer quels travaux d’isolation thermique peuvent être menés.

Plus de conseils  ?

Chaque mois, retrouvez nos idées pour un logement où il fait bon vivre
directement dans votre boîte mail

Abonnez-vous à notre newsletter ›

3

Quels sont les petits gestes pouvant améliorer votre confort thermique ?

Vous pouvez réaliser plusieurs gestes afin d’améliorer votre confort intérieur. Premièrement, aérez quotidiennement chaque pièce de votre logement 10 minutes le matin et 10 minutes le soir, afin d’assainir l’air que vous respirez et le renouveler. Vous contribuerez ainsi à lutter contre l’humidité ambiante dans votre logement et à limiter la présence de polluants.

Deuxièmement, veillez à ce que l’isolation thermique, le système de ventilation et le système de chauffage soient adaptés à la taille du logement ainsi qu’aux conditions climatiques locales. Choisissez des fenêtres double vitrage équipées d’entrées d’air et thermiquement performantes. Enfin, assurez-vous de bien isoler votre logement au niveau des murs et parois (isolation des murs par l’intérieur ou isolation des murs par l’extérieur), des sols et de la toiture. Ne négligez pas non plus l’isolation des combles, essentielle pour éviter les déperditions thermiques.

Les bons réflexes favorisant le confort thermique l’hiver

Quelques astuces peuvent vous permettre d’obtenir une température ambiante confortable sans augmenter votre consommation d’énergie.

  • Entretenez régulièrement vos équipements de chauffage

Faites venir votre chauffagiste pour contrôler votre chaudière une fois par an et nettoyez vos radiateurs avant de les remettre en route à l’automne. S’il s’agit de radiateurs à eau chaude, il est conseillé de purger vos radiateurs une fois par an. S’il s’agit de radiateurs électriques, vous pouvez les dépoussiérer à l’aide d’un chiffon ou d’un aspirateur. Effectués régulièrement, ces petits gestes d’entretien vous permettront d’augmenter l’efficacité de vos radiateurs et vous garantiront un intérieur mieux chauffé.

Entretien du chauffage : pourquoi et comment le faire ?

Conseils au quotidien
  • Assurez-vous que les espaces autour de vos radiateurs sont bien dégagés

S’ils se trouvent derrière des rideaux ou des meubles, cela entrave la circulation et la diffusion de la chaleur dans la pièce.

  • Pensez à vérifier l’état des joints de vos fenêtres et des portes

Comme lorsque vous vous emmitouflez pour avoir bien chaud, votre habitat retient mieux la chaleur s’il est bien isolé. Des joints en bon état permettent d’éviter les déperditions de chaleur au niveau des menuiseries.

  • Utilisez les volets

Les fenêtres peuvent faire partie des points faibles de votre isolation, notamment dans les logements anciens équipés de simple vitrage. Astuce : fermez vos volets avant la tombée de la nuit afin de conserver la chaleur.

  • Enfilez un pull

Et si la solution la plus simple était d’être bien couvert ? Avant d’augmenter la température de votre logement, votre premier réflexe doit être d’opter pour un habillement adéquat. Si votre tenue n’est pas adaptée à la saison, et que vous êtes en t-shirt en plein hiver, un simple pull peut vous permettre de vous sentir mieux chez vous sans plomber vos factures d’énergie. Si cela n’est pas suffisant, alors vous pouvez augmenter le chauffage dans un deuxième temps.

Les bons réflexes favorisant le confort thermique l’été

Il est possible d’améliorer la température ressentie dans votre logement en période estivale sans nécessairement faire poser un système de climatisation, onéreux et gourmand en énergie. Pour cela, il convient de suivre quelques conseils :

  • Fermez les volets

Lorsqu’il fait chaud, les volets freinent l’apport de chaleur en provenance de l’extérieur.

  • Aérez à la nuit tombée

Une fois la nuit tombée, ouvrez grand vos fenêtres et profitez de la fraîcheur pour renouveler l’air ambiant. Cela va permettre de bien ventiler votre appartement ou votre maison.

  • Installez un ventilateur

Pour bien ventiler l’air ambiant de votre logement lors des fortes chaleurs, vous pouvez installer un ventilateur au plafond ou dans votre pièce, ou encore un brasseur d’air sur pied ou mural.

Ne pas avoir trop chaud dans votre appartement ou maison : nos conseils pour lutter contre la chaleur

Conseils au quotidien

Quels travaux réaliser pour améliorer le confort thermique d’un logement  ?

  • Commencez par faire faire un DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) de votre logement. Il vous permettra d’identifier les faiblesses de celui-ci.
    Vous pourrez ensuite savoir quel type de rénovation réaliser afin de trouver le juste équilibre entre isolation, ventilation et chauffage pour adapter vos équipements et leurs usages à la taille de votre logement et aux conditions climatiques de votre région. Vous pourrez également vous diriger vers les énergies renouvelables pour réaliser des économies d’énergie.
  • Au même titre que l’isolation de la toiture ou des murs, traiter les ponts thermiques requiert des travaux importants et onéreux. Plusieurs aides peuvent vous aider à les financer.
  • Si vous devez rénover vos fenêtres, pensez au double vitrage. Privilégiez également des équipements de chauffage performants lorsque vous les renouvelez. Nos experts vous conseillent de regarder l’étiquette environnementale pour vous aider à vous orienter vers le meilleur choix.

À lire aussi

Guides et fiches pratiques

1/3

Vous rénovez votre logement ?

  • De quelles aides pouvez-vous bénéficier ?
  • Quels matériaux et équipements choisir ?
  • Comment trouver des professionnels de confiance ?
2/3

Vous allez devenir propriétaire ?

  • Ancien, neuf, sur plan : comment se décider ?
  • Que regarder lors d’une visite ?
  • Quels documents obligatoires, à quoi servent-ils ?
3/3

Vous construisez une maison ?

  • Comment trouver un terrain ?
  • Quelles démarches administratives et quelles assurances ?
  • Comment suivre au mieux les travaux ?
close Created with Sketch.
Created with Lunacy
Recevez chaque mois nos conseils de saison