L’humidité dans votre maison ou appartement  : causes et traitement

L’humidité touche près d’un logement sur cinq en France. Comment savoir si vous êtes concerné par ce problème d’appartement ou maison humide ? Que faut-il faire ? Cette situation n’est pas sans conséquence sur votre santé : toux, rhinites, problèmes respiratoires (asthme), maux de tête, nausée ou encore irritation de la peau et allergies. Il est important d’agir. Voici les conseils de nos experts pour lutter contre l’humidité de l’air ambiant.

Au sommaire :
L’humidité dans votre maison ou appartement  : causes et traitement

Dans un logement, on recommande un taux d’humidité compris entre 40 % et 60 %. Une humidité trop faible ou trop importante aura des conséquences sur le confort dans votre logement et sur votre santé.

1

Humidité dans votre maison ou appartement : les signes annonciateurs

Mauvaise ventilation du logement, isolation  insuffisante, matériaux peu résistants à l’humidité… Il y a de nombreux facteurs favorisant l’humidité dans la maison et l’appartement. Votre logement est-il très humide ? Le premier réflexe à adopter est l’observation.

Les signes physiques :

  • des taches d’humidité causées par des infiltrations ou des dégâts des eaux ;
  • des taches vertes ou noires de moisissures (champignons invisibles à l’œil nu favorisés par l’humidité) sur les murs ou le plafond, dans les placards, à l’arrière des meubles, sur les tapis, les rebords des fenêtres, dans les endroits humides (salle de bain, cuisine…) ;
  • de la condensation d’eau (buée) régulière sur les fenêtres ou autres surfaces ;
  • des peintures écaillées ou des papiers peints qui gondolent ;
  • des plinthes qui se déforment  ;
  • des textiles souvent humides  ;
  • des enduits qui s’effritent ou qui présentent des fissures ou des traces d’humidité sur le bas des murs extérieurs.

Comment mesurer le taux d’humidité de votre logement ?

Conseils au quotidien

Les odeurs

Il y en a certaines qui sont caractéristiques de ce problème. Par exemple, si vous sentez une odeur de moisi ou de terre, c’est que les moisissures émettent des polluants appelés composés organiques volatils microbiens (COVm) dans l’air intérieur de votre logement.

Selon l’Insee, 11, 7 % des habitations en France présentent des fuites dans la toiture (infiltration d’eau), des problèmes d’humidité des murs ou des sols ou bien encore des moisissures dans les cadres de fenêtre ou au sol.

2

Les bons gestes pour se débarrasser de l'humidité de la maison

  1. Aérez chaque jour, dix minutes matin et soir, pour renouveler et assainir l’air intérieur vicié, ventiler et faire disparaître l’humidité liée, notamment, à l’utilisation de la salle de bain ou encore de la cuisine.
  2. Prêtez attention à l’entretien de votre ventilation. Nettoyez tous les mois la grille de ventilation et tous les 6 mois les bouches d’extraction à l’eau savonneuse. Changez les filtres de votre VMC (ventilation mécanique contrôlée) double flux tous les ans.
  3. Dans la mesure du possible, évitez de faire sécher votre linge à l’intérieur de votre logement car l’évaporation ajoute de l’humidité dans l’air. Si ce n’est pas possible, veillez alors à bien aérer ou à avoir un système de ventilation mécanique plus performant dans la pièce où le linge est étendu.
  4. Veillez aux pourtours des éviers, des douches et fenêtres qui sont propices au développement de moisissures. Nettoyez-les régulièrement pour éviter la présence de moisissures en surface et leur pénétration dans les matériaux.
  5. Cuisinez en couvrant vos casseroles ou poêles et utilisez une hotte pour limiter la vapeur d’eau et ainsi l’apparition de la moisissure sur les parois de la cuisine.
  6. L’absorbeur d’humidité peut être une solution temporaire : il s’agit d’un appareil qui permet de déshumidifier l’air ambiant pour réduire le taux d’humidité dans une pièce. On appelle parfois ce type d’appareils déshumidificateurs.

 

Plus de conseils ?

Chaque mois, retrouvez nos idées pour un logement où il fait bon vivre
directement dans votre boîte mail

Abonnez-vous à notre newsletter ›

3

Comment nettoyer et éliminer les moisissures dans votre logement ?

Si des moisissures apparaissent, ne les laissez pas se développer. Il faut les enlever dès que vous les repérez. Utilisez un traitement par des agents chimiques comme l’eau de Javel, par exemple, pour réduire le développement des micro-organismes et éviter toute trace de moisissure sur vos murs intérieurs, plafonds et autres surfaces.

Pensez à bien vous protéger lors de cette intervention :

  • Équipez-vous de gants en latex jetables pour protéger vos mains.
  • Mettez un masque de protection pour filtrer l’air lors de l’intervention.
  • Vous pouvez également mettre des lunettes de protection si vous nettoyez des taches en hauteur afin de protéger vos yeux des substances chimiques.
4

Votre problème d'humidité persiste ?

Contactez un expert d’un bureau d’études thermiques

Si le problème d’humidité excessive persiste chez vous, ce professionnel saura vous aider à trouver la raison de cette humidité persistante dans votre habitat et de quelle manière aborder le traitement de l’humidité :

  1. Il vérifiera, déjà, si le taux d’hygrométrie est conforme à la norme NF EN ISO 7730 avec un taux compris entre 30 % et 70 %. Attention, nous vous recommandons d’avoir un taux d’humidité compris entre 40 % et 60 % pour une bonne qualité de l’air intérieur. 
  2. S’il y a des moisissures, il va prélever des fragments de matériaux « suspects » (papiers peints, plâtre, bois, tissus, etc.) ou les récupérer à l’aide d’un ruban adhésif. Ces éléments sont ensuite étudiés en laboratoire.
  3. Une caméra infrarouge peut également être utilisée pour visualiser les infiltrations d’eau (problème d’étanchéité), les zones de condensations ou encore les ponts thermiques afin de repérer ainsi les endroits non étanches à traiter.

Pensez à la rénovation pour lutter contre l’humidité

  • Faites changer les matériaux de votre logement. Veillez à prendre des produits antifongiques. Pour les peintures, discutez-en avec votre peintre.
  • Si vous n’avez pas de double-vitrage, faites-en installer pour éviter la condensation sur vos fenêtres et obtenir une barrière plus étanche au niveau de vos menuiseries. Le taux d’humidité de l’air diminuera.
  • Songez également à la rénovation de votre système de ventilation par un plombier-chauffagiste. Il est par exemple possible de remplacer une ventilation naturelle par une VMC simple flux, une VMC double flux ou une VMI (Ventilation Mécanique par Insufflation) pour limiter l’humidité dans l’air et assécher les zones stratégiques comme la cuisine et la salle de bain sans rendre l’air trop sec pour autant. En effet, le taux d’hygrométrie doit se maintenir entre 40 % et 60 %.

À lire aussi

Guides et fiches pratiques

1/3

Vous rénovez votre logement ?

  • De quelles aides pouvez-vous bénéficier ?
  • Quels matériaux et équipements choisir ?
  • Comment trouver des professionnels de confiance ?
2/3

Vous allez devenir propriétaire ?

  • Ancien, neuf, sur plan : comment se décider ?
  • Que regarder lors d’une visite ?
  • Quels documents obligatoires, à quoi servent-ils ?
3/3

Vous construisez une maison ?

  • Comment trouver un terrain ?
  • Quelles démarches administratives et quelles assurances ?
  • Comment suivre au mieux les travaux ?
close Created with Sketch.
Created with Lunacy
Recevez chaque mois nos conseils de saison