Systèmes de ventilation : changement et installation

Vous devez installer ou faire changer vos systèmes de ventilation ? Que ce soit dans le cadre de la rénovation de votre cuisine, de votre salle de bain ou d’un projet plus global au sein de votre logement, il y a des étapes essentielles à suivre pour vous assurer d’un résultat optimal. Voici les clés de nos experts pour vous aider à rénover sereinement votre dispositif de ventilation et bien ventiler votre maison ou appartement.

Au sommaire :
Systèmes de ventilation : changement et installation
1

L’importance des systèmes de ventilation dans le logement

L’OQAI (Observatoire pour la Qualité de l’Air Intérieur) nous alerte sur la dangerosité des polluants que nous respirons dans les environnements clos (logements, bureaux, écoles, etc.). Ces polluants peuvent être des composés organiques volatiles (COV), des moisissures ou des polluants provenant de l’extérieur (tels que les pollens ou encore les particules fines issues du trafic routier).

Les conséquences de l’exposition à ces polluants sur notre santé peuvent être plus ou moins graves : irritations cutanées, toux, maux de tête, nausées ou encore le développement de pathologies plus graves (liées au système respiratoire par exemple).

 

 

Pour que votre logement soit sain et aéré, il est donc primordial d’y assurer un renouvellement d’air régulier. Avoir une bonne ventilation naturelle ou mécanique (VMC) – choix du bon système, débit efficace, filtre renouvelé et entretien régulier – vous permet de :

  • Protéger la santé de votre famille (notamment des problèmes respiratoires) en évacuant une part importante des polluants issus des produits ménagers, des meubles, des moquettes, de la cuisine, etc. et en apportant un air frais à la place de l’air vicié
  • Limiter la dégradation de votre logement (condensation, moisissures, papiers peints ou peintures qui s’abîment, etc.) en évacuant l’humidité contenue dans l’air extrait.

Notre conseil

L’aération quotidienne de votre logement – dix minutes, deux fois par jour, le matin et le soir – combinée à un système de ventilation efficace – reste le meilleur moyen de respirer un air plus pur chez soi !

Attention, un ventilateur a pour mission de brasser l’air mais n’a aucun impact sur le renouvellement d’air dans un logement car ce mécanisme ne permet pas à l’air extérieur de remplacer l’air vicié.

2

Le diagnostic des systèmes de ventilation

Dans un projet de travaux d’amélioration du système de ventilation, un diagnostic du système de ventilation est une étape essentielle. Nos experts vous guident pour évaluer l’état de votre installation et déterminer ce qu’il est nécessaire de rénover pour évacuer efficacement l’air vicié.

Identifiez le type d’aération déjà existant

Avant d’entreprendre la rénovation de votre ventilation, il est impératif de faire le point sur vos équipements et sur les différents systèmes d’aération ou de ventilation de votre logement.

Regardez si vous avez :

  • Une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) avec des entrées d’air dans les fenêtres des pièces de vie (chambre, séjour, salle à manger, etc.) et des bouches d’extraction d’air dans les pièces humides (cuisine, salle de bain, WC). Dans le cas de la VMC simple flux, un seul réseau de conduits est présent pour extraire l’air vicié alors que dans le cas de la VMC double flux, deux réseaux de gaines cohabitent, chacun doté par son propre ventilateur : un pour expulser l’air vicié depuis les pièces humides et un pour apporter l’air extérieur préchauffé dans les pièces de vie grâce aux calories présentes dans l’air vicié qui limitent les déperditions de chaleur.
  • Une Ventilation Mécanique par Insufflation (VMI) avec des bouches d’aspiration pour aspirer l’air extérieur, des bouches d’insufflation et des sorties d’air.

Si vous n’avez ni l’un ni l’autre et que votre logement date d’après 1937, il doit certainement disposer d’une ventilation naturelle. Dans ce cas, assurez-vous que vous disposez bien :

  • De grilles d’entrée d’air (elles sont généralement situées dans les parties basses des cuisines, salles de bain ou WC)
  • Ainsi que des grilles d’extraction (dans les menuiseries de vos fenêtres ou dans les murs en parties hautes).

Comment reconnaître le type de ventilation que vous avez dans votre logement ?

Conseils au quotidien

Vérifiez le bon fonctionnement de votre système de ventilation

Un dispositif  de ventilation a bien été installé chez vous, mais est-il assez efficace pour vous offrir une bonne aération et une qualité de l’air ambiant optimale ? Voici trois gestes simples pour le vérifier.

1/ Examinez l’état de vos entrées d’air, situées généralement dans les menuiseries ou dans les coffres de volets roulants et vérifiez vos bouches d’extraction, en partie haute, dans les murs ou plafonds des pièces humides (salle de bain, cuisine, WC). Sont-elles détériorées, encrassées ou obstruées ?

2/ Évaluez leur fonctionnement et leurs débits. Dans le cas d’une VMC :

  • Placez une feuille de papier très fine devant chaque bouche d’extraction. Si elle reste collée, c’est que votre ventilation fonctionne.
  • Pour les entrées d’air, placez à nouveau la feuille et assurez-vous que cette dernière est bien repoussée (signe que la bouche est opérationnelle). Vous pouvez aussi vous assurer par le toucher que l’entrée d’air fonctionne (en plaçant votre main devant cette dernière).

3/ Veillez aux autres signes de mauvaise ventilation comme les traces d’humidité sur les murs, les moisissures ou encore une buée/condensation persistante longtemps sur le miroir après l’utilisation de la douche.

Consultez les diagnostics amiante et plomb

En cas de travaux de rénovation importants de votre système de ventilation, le diagnostic amiante et le constat de risque d’exposition au plomb sont obligatoires afin de vous protéger, ainsi que les professionnels qui interviendront sur le chantier. Si les diagnostics révèlent la présence de ces matériaux dangereux, des précautions particulières devront être prises sur le chantier et le traitement des déchets devra être suivi avec la plus grande prudence. Avant de démarrer des travaux, consultez les diagnostics – s’ils vous ont été remis lors de la vente – ou faites appel à un diagnostiqueur certifié par un organisme certificateur accrédité par le Cofrac.

3

Budget et aides financières pour le financement des systèmes de ventilation

Vos tests ne sont pas concluants ou pire, vous constatez que vous n’avez pas de système de ventilation ? Vous envisagez donc sérieusement des travaux de rénovation. Mais comment procéder ? À ce stade, la question du budget se pose. Ce dernier variera sensiblement selon l’ampleur des travaux. 

Il existe plusieurs solutions de financement : prendre un crédit travaux auprès d’un établissement bancaire ou obtenir l’accord pour des aides financières, notamment si vous effectuez un bouquet de travaux (avec par exemple des travaux d’isolation). Ces aides sont attribuées – entre autres – par :

  • L’État  : si vous projetez d’intégrer la rénovation de votre système de ventilation dans un programme de travaux plus large, vous pourrez peut-être bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro ou de MaPrimeRénov’.
  • Certaines collectivités territoriales (région, départements, communes). Contactez l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (Ademe) pour en savoir plus.

Budget et aides financières, que faut-il savoir pour financer vos travaux de rénovation ?

Guide de rénovation

Si votre budget le permet, il est recommandé d’installer dans votre habitation un système de ventilation double flux avec échangeur thermique qui permet de limiter les déperditions de chaleur et de faire des économies d’énergie. Le principe ? L’air frais extérieur est chauffé avant d’arriver dans vos pièces principales, un véritable atout en hiver !

4

Choisissez les bons professionnels pour les travaux d'amélioration de votre ventilation

Pour vous aider à définir le scénario de ventilation le plus efficace et le mieux adapté à votre logement et à votre budget, faites appel à des professionnels spécialisés (plombier-chauffagiste, bureau d’étude thermique ou architecte). Ils seront à même de vous orienter sur la nature des travaux à effectuer : réparer ou changer votre ventilation. Prenez le temps d’étudier leurs propositions, de vérifier leurs références et de comparer leur devis pour être sûr de valider la meilleure option.

 

Dans le cas où vos travaux de rénovation de ventilation s’intègrent à un projet plus global d’amélioration de la performance énergétique de votre habitation, veillez à ce que le professionnel choisi soit labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Les professionnels RGE ont suivi une formation spécifique et s’engagent à respecter une charte de qualité. Faire appel à de tels professionnels vous permettra peut-être de bénéficier d’une ou plusieurs aides financières.

5

Veillez au choix des équipements et produits pour vos systèmes de ventilation

Vos équipements et produits de construction seront déterminés par le type de ventilation que vous choisirez. Le professionnel qui vous accompagnera dans votre projet de rénovation sera en mesure de vous en présenter les spécificités.

Consultez le guide de nos experts pour trouver le système adapté à votre logement et à vos besoins.

Bien choisir vos équipements & matériaux

Les bons matériaux et équipements pour la rénovation de votre système de ventilation

Voir tous nos comparatifs
Voir tous nos comparatifs
6

Lancez les travaux d'amélioration de votre système de ventilation

Après avoir validé le devis du professionnel choisi et fixé avec lui les dates de début et de fin de chantier, vous êtes prêt pour lancer les travaux !

À quoi devez-vous penser pendant le chantier ?

Gérer un chantier n’est pas toujours aisé quand plusieurs artisans doivent intervenir. Il faut coordonner les artisans, vérifier les interventions de chacun et s’assurer de la bonne tenue des délais. Si vous vous trouvez dans cette configuration, nous vous conseillons de vous faire accompagner (par un architecte, par exemple) pour franchir cette étape sereinement.

Au fil des travaux de rénovation de votre installation de ventilation, si vous êtes sur place, veillez au quotidien à leur bon déroulement. Pour vous assurer que les travaux sont bien conformes au projet validé en amont, ne ratez pas les réunions organisées par votre professionnel sur le chantier.

Notre conseil

Si vous habitez dans un logement collectif, n’oubliez pas de prévenir votre syndic et vos voisins si les travaux de rénovation ont une incidence sur la vie quotidienne de votre immeuble (bruit notamment).

Que faire à la fin du chantier ?

Au terme de la rénovation de votre système de ventilation, vérifiez ces différents points :

  • L’ensemble de l’installation fonctionne-t-il correctement ? Vous pouvez refaire le test de la feuille de papier pour voir si les ventilations ont un débit d’air suffisant.
  • Les garanties et modes d’emploi des systèmes de ventilation des bouches d’extraction vous ont-ils bien été remis ?
  • Vous a-t-on expliqué le fonctionnement et les précautions d’usage à prendre, telles que les modalités d’entretien de la ventilation et des bouches d’extraction ?

Découvrez d'autres guides pour vous aider dans la rénovation de votre logement

Pour aller plus loin

Rénovation Travaux

À lire aussi

Guides et fiches pratiques

1/3

Vous rénovez votre logement ?

  • De quelles aides pouvez-vous bénéficier ?
  • Quels matériaux et équipements choisir ?
  • Comment trouver des professionnels de confiance ?
2/3

Vous allez devenir propriétaire ?

  • Ancien, neuf, sur plan : comment se décider ?
  • Que regarder lors d’une visite ?
  • Quels documents obligatoires, à quoi servent-ils ?
3/3

Vous construisez une maison ?

  • Comment trouver un terrain ?
  • Quelles démarches administratives et quelles assurances ?
  • Comment suivre au mieux les travaux ?
close Created with Sketch.
Created with Lunacy
Recevez chaque mois nos conseils de saison

Nouveau – Découvrez notre programme de formation gratuit dédié à la rénovation énergétique en copropriété

close Created with Sketch.