Quels produits d’entretien choisir et comment les utiliser ?

Saviez-vous que les produits d’entretien que vous utilisez pouvaient impacter la qualité de l’air dans votre logement ? Certains d’entre eux émettent des polluants, et plus précisément des composés organiques volatils (COV). Ne négligez pas les conséquences de l’exposition à ces substances, d’autant plus lorsqu’elle a lieu dans un milieu confiné : votre intérieur. Voici nos conseils pour préserver votre santé.

Au sommaire :
Quels produits d’entretien choisir et comment les utiliser ?

Dans cet article, nous évoquons à plusieurs reprises les composés organiques volatils (COV). Pour en savoir plus sur ces polluants et sur les risques liés à leur inhalation, consultez ce contenu dédié : comment lutter contre les composés organiques volatils polluant l’air de votre logement ? 

Les produits d’entretien sont-ils polluants ?

Le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) et l’Institut National de l’Environnement industriel et des risques (Ineris) ont mené une étude cofinancée par l’ADEME afin d’évaluer les risques sanitaires liés à l’utilisation des produits d’entretien. Celle-ci a fait l’objet d’un rapport publié en avril 2019 et intitulé « Impact des produits d’entretien sur la qualité de l’air intérieur ».

Cette étude a été réalisée en plusieurs étapes. La première reposait sur la caractérisation d’un panel de 33 références composé de 27 produits d’entretien manufacturés et 6 produits fait-maison : analyse de la composition des produits fournie par les fabricants (qui n’est pas toujours complète sur les étiquettes) et analyse directe de leur composition liquide en composés organiques.

La conclusion ? Les produits industriels testés génèrent des expositions significativement plus fortes que les produits fait-maison à certains composés organiques volatils, comme le formaldéhyde, l’acétaldéhyde, l’acétonitrile, l’acétone et l’isopropanol.

Mais les produits fait-maison ne sont pas non plus sans danger. Certains génèrent des expositions significativement plus fortes pour le limonène (composé présent dans plusieurs huiles essentielles, ajouté dans de nombreux produits pour son odeur d’agrume) et en acide acétique (acide présent dans le vinaigre). La présence d’huiles essentielles dans les produits fait-maison contribue à augmenter assez fortement les émissions de substances à risques sanitaires potentiels donc il est préférable de limiter la quantité utilisée d’huiles essentielles.

L’étape suivante de cette étude consistait à mener une campagne d’essai sur 10 produits du panel dans une maison expérimentale, en conditions réelles, pour caractériser les émissions de COV dans l’air intérieur. D’un point de vue sanitaire, les résultats obtenus suggèrent que les risques attribuables à tous les produits testés sont considérés comme faibles. Cependant, pour la moitié des substances émises par les produits analysés, il n’existe pas encore de données sanitaires permettant de mesurer leur toxicité. En effet, seule la moitié des substances émises est connue pour la pollution qu’elle dégage et ses effets sur la santé. L’ADEME invite donc à diminuer l’exposition aux produits d’entretien, dans une logique de prudence.

Comment bien choisir des produits nettoyants dans le commerce ?

Sachant tout ça, comment se prémunir des éventuels composants chimiques nocifs pour la santé ? Voici plusieurs conseils pour bien choisir vos produits détergents dans le commerce.

Lisez bien les étiquettes des produits

Tout d’abord, apprenez à lire et à comprendre les étiquettes des produits pour détecter les composants à éviter. Pour rappel, les composants les plus nocifs, d’après l’étude citée plus haut, sont le formaldéhyde, l’acétaldéhyde, l’acétonitrile, l’acétone, l’isopropanol et le limonène.

Gardez bien ces noms en tête lorsque vous achetez un produit ménager ou produit d’entretien.

Privilégiez les ingrédients naturels

Ensuite, cela peut paraître logique, mais privilégiez les produits d’entretien fabriqués à base d’ingrédients naturels, en vous méfiant cependant des huiles essentielles. Les ingrédients naturels efficaces et peu nocifs pour la santé sont le jus de citron, le vinaigre, le bicarbonate de sodium, les cristaux de soude, le savon de Marseille et le savon noir. Ces 6 produits peuvent suffire à fabriquer la plupart des produits d’entretien pour votre maison : lessive, produit vaisselle, pastilles pour lave-vaisselle, nettoyant ménager pour toutes vos surfaces… Vous pouvez tout aussi bien les acheter bruts et fabriquer vos produits (nous vous en parlons un peu plus bas dans cet article), ou alors vous tourner vers des produits déjà faits, dans les magasins bio par exemple. Il ne faut pas oublier que, si vous les achetez tout prêts, vos produits peuvent contenir d’autres composants pas toujours connus. Encore une fois : lisez bien les étiquettes pour détecter les composants à éviter. Enfin, pour éviter les interactions entre différentes substances qui pourraient favoriser la formation de COV, choisissez un produit d’entretien multi-usage plutôt que plusieurs produits.

Évitez les parfums

Troisième et dernier conseil pour le choix de vos produits : respectez bien les indications du fabricant et préférez les produits non parfumés. Les parfums sont souvent composés de produits nocifs et s’avèrent inutiles concernant l’entretien stricto sensu : ils sont là juste pour l’odeur. Un intérieur sain n’est pas un intérieur qui sent bon le parfum !

Pour aller plus loin : le Ménag’Score de 60 millions de consommateurs

En 2019, l’association 60 millions de consommateurs a créé un système d’étiquetage simplifié appelé le Ménag’Score. Ce dernier fonctionne un peu comme le Nutri’score pour l’alimentation et permet de classer les produits en leur donnant une note de A à E, A étant la note attribuée aux produits les plus vertueux et présentant le moins de risques. Une étude sur 108 produits d’entretien a également permis à l’association d’évaluer leur toxicité sur la santé mais aussi sur l’environnement. Le constat est que, parmi les produits d’une même marque, certains peuvent être notés A là où d’autres obtiennent la note de D ou E.

Le projet Ménag’Score a par ailleurs mis en évidence les limites des labels écologiques. Certains produits labellisés se retrouvent avec une note assez médiocre, d’où l’importance de toujours regarder la composition des produits, indiquée sur les étiquettes, en évitant le formaldéhyde, l’acétaldéhyde, l’acétonitrile, l’acétone, l’isopropanol et le limonène.

Pour finir, le projet Ménag’Score a permis d’identifier des composants préoccupants pour la santé, notamment les perturbateurs endocriniens. Parmi eux, on trouve les isothiazolinones, qui sont des conservateurs irritants, allergisants et sensibilisants présents dans de nombreux produits ménagers. Certains ammoniums quaternaires sont également nocifs pour la santé, ainsi que d’autres substances soupçonnées d’être des perturbateurs endocriniens comme le butyl phényl methyl-propional ou lilial, utilisé comme parfum.

Et si vous fabriquiez vos produits
vous-même ?

Une tendance émerge depuis quelques années : la fabrication de produits ménagers maison. Elle a plusieurs avantages :

  • c’est plus économique ;
  • cela permet de maîtriser totalement la composition de ses produits et donc d’obtenir des produits écologiques ;
  • c’est moins nocif pour la santé (comme le démontre l’étude de l’ADEME).
  • ces produits sont tout aussi efficaces que ceux que l’on peut acheter tout prêts dans le commerce.

Il existe de nombreuses recettes simples et peu onéreuses pour réaliser vos produits d’entretien pour tous vos besoins. Focus sur les différents ingrédients privilégiés pour la fabrication de vos produits de nettoyage.

Le bicarbonate de sodium ou
bicarbonate de soude

Cette poudre blanche est multifonction et très peu coûteuse. Le bicarbonate de sodium (souvent appelé bicarbonate de soude par abus de langage) est fabriqué à partir de deux matières premières minérales d’origine naturelle : le calcaire (carbonate de calcium, de formule CaCO3) et le sel gemme (chlorure de sodium, de formule NaCl). Le bicarbonate est aussi présent naturellement dans le sol sous forme de trona, une association de carbonate de sodium et de bicarbonate de sodium.

Le bicarbonate de sodium est, entre autres, un produit dégraissant, anti-tartre, abrasif, anti-moisissures et anti-odeurs. De plus, il neutralise les bactéries et les champignons. Pour finir, cette substance est non allergène et non toxique. Vous pouvez l’utiliser pour détacher votre linge, nettoyer votre four, enlever les moisissures de vos sanitaires, réaliser votre produit vaisselle ou encore nettoyer vos surfaces dans toute la maison.

Le savon de Marseille

Il est apprécié pour la fabrication de produits d’entretien car il est naturel, biodégradable et ne pollue pas. C’est un ingrédient écologique qui est également très bon pour la peau. Vous pouvez d’ailleurs l’utiliser pour la fabrication de vos lessives, grâce à sa propriété antiseptique.

Le savon de Marseille est un produit 100 % naturel, qui résulte de l’association de différentes huiles végétales dans de la soude. Il ne contient ni conservateur, ni produit pétrochimique. Il nettoie, détache et possède des propriétés insecticides, apaisantes et hydratantes pour la peau.

Le savon noir 

Il est constitué d’une base complètement végétale. D’origine marocaine, c’est souvent un mélange d’olives noires macérées, d’huile, de sel, d’eau et de potasse, un minerai salin. C’est un produit écologique, 100 % naturel et sans danger pour la santé.

Le savon noir est multi-usages : lavage des vitres, nettoyage des sols, des surfaces de la salle de bains et de la cuisine. Il est nettoyant, dégraissant, détachant, nourrissant, lavant et purifiant.

Le vinaigre blanc 

Produit détartrant, anti-bactérien, assouplissant, désodorisant, désinfectant et anti-rouille, le vinaigre blanc possède de nombreuses vertus pour la maison. Il convient à de multiples utilisations comme lutter contre le calcaire de vos robinetteries et bouilloires, nettoyer vos surfaces en cuisine et salle de bains (crédences, plaques à induction, plans de travail…) lorsqu’il est associé à un peu d’eau ou encore désodoriser les canalisations.

Les cristaux de soude

Le carbonate de sodium, également appelé cristaux de soude, est obtenu naturellement à partir de gisements de natron (un type de roche), mais l’on sait désormais aussi le fabriquer à partir de sel et de craie. Il est nettoyant, dégraissant, décapant et désinfectant. On peut utiliser les cristaux de soude pour l’entretien de la maison, pour nettoyer les sols (carrelage, pierre, lino…), pour supprimer tartre et calcaire des sanitaires, pour désinfecter toutes les surfaces et pour déboucher les canalisations, accompagné d’eau chaude.

Vous l’aurez compris, la fabrication des produits ménagers est une solution économique et efficace pour l’entretien de votre maison ou de votre appartement. Vous trouverez de nombreuses recettes sur internet pour réaliser vous-même un grand nombre de produits adaptés à vos besoins. Nous proposons également sur notre compte Instagram des tutoriels d’entretien à base de produits naturels.

Pour la fabrication de vos produits nettoyants, choisissez des recettes testées et approuvées. En effet, certains ingrédients, comme la soude, doivent être manipulés avec précaution. Suivre une recette fiable vous évitera aussi d’associer des produits qui s’annuleraient en termes d’efficacité. C’est par exemple le cas du vinaigre (pH basique) et du bicarbonate de soude (pH acide).

Quelques conseils pour bien utiliser vos produits du commerce et faits-maison

L’ADEME a délivré quelques conseils d’utilisation de vos produits d’entretien pour limiter les expositions aux composants nocifs. En voici quelques-uns :

  • Respectez les recommandations du fabricant.
  • Aérez les pièces, idéalement pendant et après le nettoyage, pendant au moins 10 minutes, été comme hiver (cela vous permet également d’éviter ou de limiter l’apparition de moisissure).
  • Rincez bien les surfaces nettoyées.
  • Réduisez le nombre de produits utilisés conjointement.
  • Proportionnez le niveau d’utilisation aux besoins réels.
  • Limitez la présence de personnes dans les pièces en cours de nettoyage. En particulier, évitez la présence de personnes sensibles (femmes enceintes, enfants, personnes souffrant de troubles respiratoires, etc.).
  • Utilisez des moyens de nettoyage qui n’émettent pas de substances toxiques : nettoyage vapeur, chiffon microfibre, chiffon humide, etc.

Vous disposez maintenant de toutes les informations nécessaires pour choisir vos produits ménagers, et ainsi avoir un air le plus sain possible dans votre habitat. Bon nettoyage !

Pour aller plus loin

À lire aussi

Guides et fiches pratiques

1/3

Vous rénovez votre logement ?

  • De quelles aides pouvez-vous bénéficier ?
  • Quels matériaux et équipements choisir ?
  • Comment trouver des professionnels de confiance ?
2/3

Vous allez devenir propriétaire ?

  • Ancien, neuf, sur plan : comment se décider ?
  • Que regarder lors d’une visite ?
  • Quels documents obligatoires, à quoi servent-ils ?
3/3

Vous construisez une maison ?

  • Comment trouver un terrain ?
  • Quelles démarches administratives et quelles assurances ?
  • Comment suivre au mieux les travaux ?
close Created with Sketch.
Created with Lunacy
Recevez chaque mois nos conseils de saison

Nouveau – Découvrez notre programme de formation gratuit dédié à la rénovation énergétique en copropriété

close Created with Sketch.