Nos conseils au quotidien

Au sommaire :

Comment gérer les déchets de votre logement ?

Comment gérer les déchets de votre logement ?

La bonne gestion de vos déchets ménagers permet d’améliorer leur traitement et de les valoriser. En prenant la peine de trier vos déchets (avant de les mettre à la poubelle), cela vous permet de vous assurer qu’ils vont pouvoir être recyclés lorsque c’est possible ou éliminés de la manière la moins polluante possible. Vous contribuez ainsi à réduire leur impact environnemental.

Les Français produisent toujours plus de déchets. Selon l’Ademe, la production annuelle a doublé en 40 ans et serait équivalente à 573 kg par habitant, dont 365 kg se retrouvent dans nos poubelles et conteneurs de tri et 225 kg dans les déchetteries.

Face à ce constat, les ménages sont de plus en plus nombreux à avoir pris l’habitude de trier leurs déchets. Mais tous ne peuvent pas nécessairement être recyclés : certains d’entre eux finissent stockés ou incinérés, avec à la clé des effets néfastes pour l’environnement. Quelles sont les différentes filières de valorisation des déchets ? Comment réduire la quantité de déchets produits chaque année ? Nos experts vous aident à faire le point.

1

Pourquoi est-il nécessaire de bien trier vos déchets ménagers ?

Les foyers sont responsables de la production de 3 types de déchets :

  • les ordures ménagères, issues de l’activité domestique qui sont essentiellement constituées de restes de nourriture ou d’épluchures, et d’emballages ;
  • les encombrants (électroménager, meubles, literie, etc…) ;
  • les déchets dits dangereux (piles, peintures, solvants, pesticides, médicaments…).

Réduire la pollution environnementale

Les déchets encombrants ou dangereux peuvent s’avérer très polluants. Que ce soit les piles, les lampes à LED, les réfrigérateurs ou encore le matériel informatique, tous ces équipements peuvent rejeter des produits nocifs pour l’environnement et toxiques pour l’homme tels que l’acide, le lithium, le mercure, l’arsenic ou encore des gaz à effet de serre. Ces déchets nécessitent un tri spécifique pour limiter leur empreinte écologique. Par exemple, pour une lampe à LED, le verre est recyclé, le mercure régénéré pour être réutilisé comme tel, et les métaux composant son culot sont recyclés dans la filière métaux.

Participer au recyclage

Grâce au tri, certains matériaux issus du recyclage de déchets peuvent être utilisés à la place de matières premières vierges. Le recours à des matières premières secondaires permet d’économiser les ressources naturelles.

2

Comment savoir où les jeter correctement ?

Vous n’êtes pas toujours sûr de connaître les bonnes consignes de tri ? Sachez qu’il y a une solution pour chaque type de déchet. Plusieurs logos existent pour vous guider.

Regardez les logos indentifiables sur les emballages des produits de consommation courante

Ils indiquent les consignes à suivre pour préparer la collecte des déchets :

  • le Triman est obligatoire depuis 2015. Il indique quels sont les produits recyclables soumis à un dispositif de responsabilité élargie du producteur et qui relèvent d’une consigne.
  • la poubelle barrée est le pictogramme historique de la filière des Déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE). Elle indique que ces produits ne doivent pas être jetés avec les ordures ménagères mais orientés vers des points de collecte séparée.
  • le cercle de Möbius aussi appelé « boucle », signifie que le produit est potentiellement recyclable mais ne le garantit pas, sauf si un pourcentage de matières recyclées figure à l’intérieur.

Ces différents logos doivent vous rappeler que le produit ne doit pas être jeté dans la poubelle d’ordures ménagères mais trié à domicile ou rapporté dans un point de collecte.

Renseignez-vous sur les consignes liées à votre mairie

Selon la zone géographique où vous habitez, il existe une grande diversité de consignes. Les bacs ne sont pas toujours de la même couleur d’une ville à l’autre. Les modes de collecte des déchets peuvent aussi varier en fonction des quartiers. À cela s’ajoute le fait que progressivement, de nouveaux emballages sont acceptés dans les bacs de tri. Il n’est donc pas toujours facile de s’y retrouver. Si vous êtes perdu au moment de trier vos déchets, renseignez-vous auprès de votre mairie.

À noter, votre mairie est tenue de mettre à votre disposition un guide présentant les consignes de tri, les conditions et les modes de collecte mis en place dans la ville. Attention, une amende forfaitaire est prévue pour les particuliers qui ne respecteraient pas les conditions de la collecte.

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte prévoit une harmonisation progressive de la collecte et du tri des déchets à l’échelle nationale, d’ici 2025.

En cas de doute, rendez-vous sur le site www.quefairedemesdechets.fr. Il recense plus de 850 types déchets et 50 000 points de collecte. Vous pourrez aussi y découvrir la meilleure façon de trier vos déchets et ce qu’il en advient.

3

Comment alléger votre poubelle pour mieux réduire vos déchets ?

Face à l’accumulation des déchets ménagers, des solutions simples existent pour moins en produire. Voici une sélection de gestes, réflexes et conseils pratiques à suivre :

  • Pensez au compostage. Pratiquement tous les déchets organiques peuvent être valorisés. Cela peut permettre d’alléger le poids de votre poubelle de 60 kilos par an et par personne. Le compost obtenu après fermentation de vos déchets organiques peut vous servir d’engrais naturel pour vos plantes et votre potager. Si vous habitez en ville et n’avez pas de jardin, vous pouvez contribuer au compostage partagé dans votre quartier ou au pied d’un immeuble.
    Grâce à un lombricomposteur, il est également possible de composter vos déchets en appartement ou en maison. Des équipements de type déshydrateurs permettent aussi de réduire vos déchets ménagers en broyant tous types de déchets organiques sans nuisances sonore, olfactive ou d’entretien et d’utiliser le séchat comme engrais également. Le site ecogreenvalorisation vous guide dans le recyclage des déchets organiques.
  • Changez vos habitudes de consommation. Évitez d’acheter des produits à usage unique comme des lingettes d’entretiens, de la vaisselle en plastique, des nappes ou des serviettes en papier. Pensez à acheter d’occasion, à emprunter ou à louer des équipements comme, par exemple, les appareils d’entretien ou de bricolage.

Pour aller plus loin

Santé Cuisine

À lire aussi

Au sommaire :

9 idées reçues sur l’air de votre logement

Entre composés organiques volatils, moisissures, particules et acariens, il y a de nombreux polluants dans l’air intérieur de votre logement. Cela n’est pas sans conséquence sur votre santé. Que faire ? Quels conseils suivre ? Pour vous aider à améliorer la qualité de l’air chez vous, nos experts décryptent le vrai du faux.

Baromètre 2019 : évaluez la qualité perçue de votre logement !

close Created with Sketch.