Bien rénover votre logement
Au sommaire :
Tout savoir sur l’isolation

Tout savoir sur l’isolation

Vous cherchez à isoler votre maison ou votre appartement ? Notre dossier complet vous aide à comprendre en quoi consistent les travaux d’isolation, quel type d’isolation choisir et les différents matériaux isolants. Vous avez ainsi toutes les clés pour améliorer votre isolation et échanger avec les professionnels chargés de vos travaux.

Pourquoi isoler votre maison ou appartement ?

L’isolation thermique

En ajoutant une couche isolante autour de votre logement, l’isolation thermique permet de vous protéger de la chaleur en été et du froid en hiver. En effet, isoler réduit les déperditions de chaleur entre l’intérieur et l’extérieur de la maison ou de l’appartement : plus besoin de booster le chauffage quand les températures chutent dehors. Vous réduisez aussi vos besoins en climatisation l’été : c’est bon pour la planète et cela se voit sur votre facture énergétique !

Une bonne isolation thermique, c’est donc  la garantie d’un habitat confortable réalisant des économies d’énergie.

L’isolation acoustique

L’isolation phonique vise, quant à elle, à diminuer la propagation du son et à réduire les nuisances causées par le bruit. De quoi dormir sur vos deux oreilles !

Ces deux types d’isolation thermique et acoustique ne sont pas incompatibles, bien au contraire : réfléchir à l’isolation thermique peut être l’occasion d’améliorer aussi l’isolation phonique.

Les avantages de l’isolation

Selon l’ADEME, les ⅔ des logements datent d’avant la première réglementation thermique, ce qui signifie qu’ils consomment beaucoup d’énergie et sont en quelque sorte des passoires thermiques. En isolant ou en améliorant l’isolation de votre maison ou appartement, vous bénéficiez de 4 grands bienfaits :

  • Un meilleur confort thermique et phonique

L’isolation permet de réduire les sensations de courant d’air froid et limite les transferts thermiques entre l’intérieur et l’extérieur du logement : le froid rentre moins facilement en hiver et la chaleur moins facilement en été pour un confort thermique optimal. Si vous combinez isolation thermique et phonique, vous serez moins exposé aux nuisances sonores dans votre logement, et notamment aux bruits aériens.

  • Des économies d’énergie

Dans un logement bien isolé et qui limite donc les transferts de chaleur avec l’extérieur, les factures de chauffage et de climatisation sont moins salées hiver comme été !

  • Un entretien moindre du logement

Un logement bien isolé thermiquement et bien ventilé est moins touché par les problèmes d’humidité, de condensation, de moisissures. Ses revêtements muraux (peinture, papier peint…) sont donc mieux conservés dans le temps.

  • Une meilleure note sur le DPE

La note du diagnostic de performance énergétique  est un argument qui compte lors de la vente ou de la location d’un bien immobilier. Avec une bonne note, vous avez plus de chance de vendre ou de louer votre maison ou appartement, et à un meilleur prix.

  • Une démarche écolo et respectueuse de l’environnement

Selon le rapport sur l’environnement en France élaboré par le ministère de la Transition écologique, le logement et le secteur tertiaire représentent le deuxième poste d’émissions de gaz à effet de serre sur le territoire. Le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire contribuent donc fortement aux émissions de gaz à effet de serre. En réduisant votre consommation d’énergie grâce à une meilleure isolation, vous pouvez, à votre échelle, contribuer à ralentir ces émissions de GES et le réchauffement climatique.

Les espaces isolables

Dans une maison ou un appartement, les déperditions thermiques se produisent dans plusieurs zones allant du sol au plafond. Ce sont donc ces espaces qui favorisent les échanges de chaleur avec l’extérieur et sur lesquels il faut agir en priorité pour isoler. Sur le schéma ci-dessous, découvrez la répartition des déperditions thermiques dans une maison non isolée.

Grâce à ce schéma, vous pouvez prioriser les espaces à isoler :

  • L’isolation thermique des combles et de la toiture permet d’éviter les déperditions de chaleur, qui a tendance à s’élever naturellement. L’isolation du toit et l’isolation des combles perdus ou aménagés sont donc généralement les travaux d’isolation à lancer en premier.
  • L’isolation des murs est une autre source d’économie d’énergie et elle permet de contribuer au confort acoustique (surtout lorsqu’il s’agit d’isoler un mur mitoyen). Il existe deux grandes méthodes : l’isolation des murs par l’intérieur (l’isolant se trouve entre le mur extérieur et l’intérieur de la maison) et l’isolation thermique par l’extérieur (l’isolant se trouve entre les murs et l’extérieur). Cette dernière peut être couplée à une opération de ravalement de façade et lutte efficacement contre les ponts thermiques alors que l’isolation intérieure préserve le style architectural de la maison ou de l’immeuble mais réduit légèrement la surface habitable.
  • L’isolation des sols (ou planchers) et l’isolation des plafonds demande un investissement moins important et peut venir compléter des travaux sur les combles, la toiture et les murs. Elle permet notamment de réduire les nuisances liées aux bruits de chocs.
  • L’isolation du garage ou de tout autre local non chauffé accolé à la maison permet de réduire de 5 % les déperditions de chaleur du logement et de diminuer le bruit perçu chez vous si vous avez des activités bruyantes dans votre garage (bricolage, musique, etc).

En termes de confort acoustique, les travaux d’isolation seront différents en fonction des nuisances à éviter : bruits extérieurs, bruits aériens intérieurs ou bruits de chocs.

N’oubliez pas : avec un projet bien pensé et des matériaux isolants combinant performances thermiques et phoniques comme la laine de verre ou la laine de roche, vous pouvez tout à fait associer isolation thermique et isolation acoustique. N’hésitez pas à faire part de vos attentes aux professionnels qui vous accompagnent.

Les différentes techniques d’isolation

Quelle que soit la zone à isoler, il est généralement possible d’opérer par l’intérieur ou par l’extérieur. Il existe plusieurs techniques d’isolation adaptées à la configuration du logement ou aux contraintes d’espace. Toutes les techniques d’isolation sont détaillées dans un article dédié.

Les différentes techniques d’isolation thermique

Projets

Les différents types d’isolants

Isolants en laines minérales (laine de verre, laine de roche), végétales (laine de bois, liège, paille, laine de chanvre, ouate de cellulose) ou animales (laine de mouton, plumes de canard) mais aussi isolants sous vide ou synthétiques (polystyrène expansé, polystyrène extrudé, polyuréthane)… Pas facile de s’y retrouver !

Pour vous donner quelques repères, voici les 2 principaux critères à regarder lors du choix d’un isolant thermique :

  • Le coefficient de conductivité thermique λ (lambda) qui représente la capacité du matériau à conduire la chaleur.
  • La résistance thermique qui s’obtient en divisant l’épaisseur par la conductivité thermique de l’isolant. Cette valeur représente la performance isolante du matériau.

 

Découvrez les conseils de nos experts sur le choix et la pose d’un isolant thermique :

Comment bien choisir les isolants thermiques de votre logement ?

Équipements & Matériaux

À savoir

Un isolant peut avoir uniquement des propriétés thermiques et une performance acoustique nulle voire même dégradante. D’autres isolants sont thermo-acoustiques et jouent donc un rôle pour réguler la température et réduire les nuisances sonores.

Votre problème concerne plutôt le bruit et ses nuisances ? Dans cet article consacré à l’isolation phonique, nous vous donnons plusieurs conseils pour isoler d’un point de vue acoustique :

Isolation phonique : comment en finir avec les nuisances sonores ?

Guide de rénovation

Comment traiter un pont thermique dans votre logement ?

Pour qu’un isolant soit efficace, il doit être mis en œuvre de façon continue sur toute la surface à protéger au risque de créer une « fuite » thermique. Il n’est pas toujours simple d’isoler par l’extérieur : il y a beaucoup d’éléments en relief sur une façade (parois vitrées, balcons…). Ce sont autant de points singuliers délicats à traiter.

Si l’étanchéité à l’air ou le renouvellement d’air lié à la ventilation ne sont pas bien réalisés, cela constitue une cause importante de déperdition d’énergie et d’inconfort et peut être à l’origine de différents problèmes.

Par exemple, un diagnostiqueur ou un autre professionnel (architecte, bureau d’études, etc.) a détecté un pont thermique dans votre logement ? Ce phénomène intervient quand l’isolation n’est pas continue au niveau, notamment, des planchers, murs, coffres de volets roulants, etc. Le résultat : ces éléments en contact avec l’air extérieur entraînent des points froids et une condensation de la vapeur d’eau naturellement présente dans votre logement. Cette condensation, si elle n’est pas bien évacuée par la ventilation, peut entraîner l’apparition de moisissures.

Pour résoudre ce problème, il faut placer une isolation par l’extérieur ou opter pour une isolation répartie. Nous vous recommandons de faire appel à un professionnel adapté comme un bureau d’études thermiques pour savoir quelle solution adopter selon l’importance du problème rencontré.

Retrouvez tous nos articles sur l’isolation

close Created with Sketch.
Created with Lunacy
Recevez chaque mois nos conseils de saison

Nouveau – Découvrez notre programme de formation gratuit dédié à la rénovation énergétique en copropriété

close Created with Sketch.