Tout savoir sur le polyuréthane pour l’isolation

Le polyuréthane fait partie de la famille des polymères et plastiques. Utilisé comme isolant pour l’habitat, il est généralement conditionné sous forme de mousse à projeter ou de panneaux. Vous avez un projet d’isolation polyuréthane en tête ? Nous vous disons tout dans cet article.

Au sommaire :
Tout savoir sur le polyuréthane pour l’isolation

Qu’est-ce que le polyuréthane ?

Couramment appelé PU ou PUR, le polyuréthane est une mousse utilisée comme isolant thermique. Cette mousse est issue de la réaction entre deux composants principaux, en présence d’adjuvants divers, pour obtenir sa forme finale et son fort pouvoir isolant.

En fonction des adjuvants, le polyuréthane peut être souple ou rigide et proposer de nombreuses applications. On peut en réalité parler des polyuréthanes, au pluriel. Ainsi, on peut trouver du polyuréthane sous forme solide (polyuréthane caoutchouc, colles, cuir…). Le polyuréthane peut également être présenté sous forme de mousse rigide. Ici, nous nous intéressons uniquement à la mousse PU rigide ou projetée utilisée pour l’isolation de l’habitat. Généralement, il s’agit de panneaux de polyuréthane rigides constitués de deux parements entre lesquels la mousse est coulée en usine. Il peut également s’agir de mousse PU projetée directement sur le chantier.

Les composants du polyuréthane

Sans trop rentrer dans le détail du procédé de fabrication, car des connaissances en chimie sont nécessaires pour bien le maîtriser, sachez que le polyuréthane est fabriqué par polymérisation. Il s’agit d’une réaction entre plusieurs composés majoritairement organiques  : divers polyols et des diisocyanates, qui sont des dérivés de la chimie du pétrole voire issus du recyclage de PET (bouteilles d’eau, emballages plastiques…) ou de polyuréthane à recycler.

Pour obtenir la mousse polyuréthane, qui servira à isoler votre maison ou votre appartement, on ajoute à ces deux composants liquides un agent gonflant, des additifs et des agents ignifugeants qui améliorent la réaction au feu des produits.

Quel type de conditionnement pour l’isolation au polyuréthane ?

La mousse polyuréthane pour l’isolation se présente soit en panneau, soit en mousse.

  • @SOPREMA Group

    Le conditionnement en panneaux rigides permet une isolation de toutes les parois opaques de l’habitat : murs en pose par l’extérieur (ITE) ou par l’intérieur (ITI), sols, toitures plates, toitures en pente et combles perdus.

  • Le conditionnement pour les mousses isolantes projetées se présente sous forme liquide dans des fûts, qui s’expansent lors du mélange des différents constituants. Une fois projetée sur le support, cette mousse « gonfle » et devient étanche à l’air. On peut l’utiliser pour l’isolation des sols, de la toiture et des murs mais cette technique reste assez peu répandue en France et réservée aux interventions de professionnels agréés.
  • Cette mousse projetée est aussi connue en aérosol (bombe polyuréthane) et utilisée pour combler les points singuliers et ponts thermiques de liaison tels que les pourtours de menuiseries, bâtis de portes ou bloc de prises ou d’interrupteurs.

Avantages et inconvénients de la mousse polyuréthane

Comme pour tout isolant, l’usage de la mousse PU présente des avantages et des inconvénients.

Quels sont les avantages du polyuréthane  ?

  • Le polyuréthane est un isolant extrêmement léger. Cela en fait un matériau très facile à manipuler et à transporter, idéal pour l’installation de votre isolation. Cette légèreté est d’autant plus intéressante en rénovation, comme dans le cas de l’isolation des toitures, pour éviter de renforcer la structure de la charpente existante.
  • La performance thermique du polyuréthane est excellente. Il est jusqu’à deux fois moins épais que d’autres isolants thermiques traditionnels pour la même performance thermique (résistance R de l’isolant). C’est donc un matériau à privilégier pour limiter la perte de surface habitable lors de l’isolation de votre bien immobilier.
  • Sa résistance mécanique à la compression en fait un isolant durable pour votre habitat. C’est notamment important lorsque le panneau en polyuréthane est posé horizontalement et que du passage à pied a lieu dessus (sous chape par exemple ou sur toiture terrasse circulable).
@SOPREMA Group
  • Ses dimensions variées sont adaptées à de nombreux endroits de l’habitat  : combles perdus, rampants et toiture, murs et cloisons intérieurs et extérieurs et plancher bas.
  • Ses propriétés isolantes sont stables dans le temps  : pas de tassement du matériau, des parements étanches qui maintiennent les capacités isolantes (pour les panneaux rigides) et une conductivité thermique homogène et inchangée avec le temps.

Les inconvénients

  • Posé seul, le polyuréthane n’apporte pas d’isolation phonique. Il peut cependant être associé à des laines minérales, des fibres naturelles ou des isolants type sous-couches acoustiques minces (SCAM) pour améliorer ses performances acoustiques.
  • Les capacités de déphasage de ce matériau sont assez réduites, ce qui impacte le confort d’été de votre logement. En effet, le temps de déphasage d’un matériau signifie la durée nécessaire à la chaleur pour traverser l’isolant  : plus ce temps est long, plus la chaleur mettra du temps à pénétrer à l’intérieur de l’habitat pour lui garantir une certaine fraicheur aux heures les plus chaudes de la journée. La mousse de polyuréthane utilisée seule n’apporte donc pas un excellent confort d’été à votre maison ou appartement.
  • L’étanchéité à l’air totale des panneaux isolants de polyuréthane est à double tranchant. Dans les bâtiments anciens, il est important de prévoir une ventilation de la paroi grâce à une lame d’air ventilée.
  • Le polyuréthane a la réputation d’une mauvaise réaction au feu. C’est pourquoi certains panneaux en PU sont ignifugés pour améliorer leur classement au feu, nécessaire à certaines applications.
  • Le PU n’est pas idéal dans les pièces humides, sauf s’il est protégé par des protections hydrophobes pour ne pas se dégrader au contact d’eau liquide ou de vapeur d’eau.
  • Le polyuréthane étant un isolant synthétique issu de la pétrochimie, il est donc considéré comme moins respectueux de l’environnement qu’un matériau biosourcé comme la fibre de bois ou la laine de chanvre.

Le polyuréthane est-il toxique ?

La combustion du polyuréthane génère des gaz hautement toxiques, d’où l’usage d’agents ignifugeants dans sa composition, afin de limiter les risques d’incendie.

Par ailleurs, comme pour la pose des autres types d’isolant, la découpe des panneaux de mousse de polyuréthane isolante nécessite quelques précautions : il est conseillé de porter des équipements de protection individuelle lors de la réalisation des travaux (masque FFP2D, lunettes de protection et gants). Le lieu de travail doit également être bien ventilé pendant les travaux d’isolation.

Pour l’injection de mousse directement sur le support, seul un professionnel spécifiquement formé peut s’en charger, avec les protections adéquates (lunettes de protection intégrales, gants et sous gants, combinaison intégrale, masque à cartouche), sans oublier de protéger les parties sensibles du logement (menuiseries, portes…).

Quelle épaisseur de polyuréthane pour une bonne isolation ?

La mousse polyuréthane possède une conductivité thermique pouvant varier de 0,020 à 0,025 W/m.k. Comment interpréter ce chiffre  ? Plus il est faible, plus les qualités d’isolation thermique sont bonnes, indépendamment de l’épaisseur du matériau.

L’épaisseur de l’isolant à installer varie en fonction de la performance attendue, mais aussi de l’endroit de l’habitat à isoler et de la zone climatique dans laquelle vous vivez. Pour vous y retrouver, voici les résistances thermiques minimales à obtenir pour bénéficier des aides de l’État en cas de rénovation et les épaisseurs indicatives associées.

Niveaux de performance à respecter pour les logements situés en métropole

Zone à isoler Épaisseur de polyuréthane (avec une conductivité thermique de 0,022)Résistance thermique
Murs en façade ou en pignon8 cmR ≥ 3,70 m².K/W
Toitures terrasses10 cmR ≥ 4,50 m².K/W
Rampants de toitures, plafonds de combles13 cmR ≥ 6 m².K/W
Planchers bas donnant sur sous-sol, sur vide sanitaire ou sur passage ouvert7 cmR ≥ 3 m².K/W
Planchers de combles perdus15,5 cmR ≥ 7 m².K/W
Zone à isoler
Murs en façade ou en pignon
Toitures terrasses
Rampants de toitures, plafonds de combles
Planchers bas donnant sur sous-sol, sur vide sanitaire ou sur passage ouvert
Planchers de combles perdus
Épaisseur de polyuréthane (avec une conductivité thermique de 0,022)
8 cm
10 cm
13 cm
7 cm
15,5 cm
Résistance thermique
R ≥ 3,70 m².K/W
R ≥ 4,50 m².K/W
R ≥ 6 m².K/W
R ≥ 3 m².K/W
R ≥ 7 m².K/W

Combien coûte la mousse de polyuréthane ?

Le polyuréthane est plus coûteux que certains autres matériaux isolants mais il offre de meilleures caractéristiques thermiques à épaisseur égale que la plupart des autres isolants comme le polystyrène expansé (PSE), la laine de roche ou la laine de verre.

Pour une pose en panneaux de polyuréthane, il faut compter environ entre 50 et 70 € le mètre carré selon les épaisseurs mises en œuvre et le type de paroi à isoler (main d’œuvre comprise).

@SOPREMA Group

Sollicitez plusieurs professionnels pour comparer les prix des matériaux et de la pose  : pour vous aider, nous avons publié une liste des questions à se poser avant de signer un devis.

Les travaux de rénovation énergétique peuvent faire l’objet de subventions et aides financières. Pour pouvoir en bénéficier, vous devez faire appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

FAQ : nos réponses à vos questions sur le polyuréthane

Comment couper du polyuréthane  ?

Tout dépend du type de polyuréthane  :

  • Les panneaux peuvent se couper à la scie égoïne ou à la scie sauteuse  : le choix de l’outil dépendra de leur épaisseur.
  • La mousse polyuréthane projetée s’arase par le professionnel qui la met en œuvre. Cette action ne doit pas être faite par un particulier.
  • Quant à la mousse polyuréthane en bombe, elle peut être coupée au cutter pour éliminer l’excédent mais seulement lorsqu’elle est bien sèche.

Comment fixer des plaques de polyuréthane  ?

On parle de panneaux polyuréthane, plutôt que de plaques. Ces panneaux sont usinés pour limiter les ponts thermiques et permettre un assemblage et un montage facile. Il faut appliquer de la colle (mortier adhésif) sur les panneaux ou sur le mur directement, puis les coller contre la surface à isoler si elle est plane et adaptée. Dans le cas contraire, les panneaux en polyuréthane peuvent être fixés mécaniquement sur une ossature.

Les panneaux doivent être juxtaposés les uns contre les autres. Pour un mur intérieur, il faudra recouvrir les panneaux d’une plaque de plâtre.

Quelle colle pour la mousse polyuréthane  ?

Pour coller les panneaux de polyuréthane, on utilise du mortier adhésif ou une colle PU, c’est-à-dire une colle élastomère à hautes performances. Privilégiez une colle avec une bonne note sur l’étiquette sanitaire afin de préserver la qualité de l’air intérieur et de limiter les risques liés aux COV (composés organiques volatils).

Comment injecter de la mousse de polyuréthane en bombe  ?

Pour injecter la mousse de polyuréthane conditionnée en aérosol, il faut d’abord s’assurer que sa température est comprise entre 5° et 40°C, de même que la température ambiante. Le taux d’humidité quant à lui ne doit pas excéder 85  %.

Ensuite, il faut réaliser des trous dans la partie à isoler, espacés d’environ 50 à 150 cm. La mousse en aérosol permet d’isoler de petites zones spécifiques comme le tour d’une fenêtre de toit, d’une porte ou d’une fenêtre.

Comment nettoyer de la mousse de polyuréthane sèche  ?

Sachez qu’il est très difficile de nettoyer la mousse polyuréthane. Pour éliminer la mousse sèche des outils ou nettoyer une zone où la mousse a débordé, il faut d’abord gratter le maximum de résidus avec une spatule. Ensuite, il est nécessaire d’appliquer une éponge humidifiée d’eau chaude et de savon pour enlever une grande partie des marques restantes. Pour finir, on peut nettoyer avec un chiffon imbibé d’éther ou d’alcool à brûler. L’acétone permet aussi de retirer les excédents de mousse.

Comment recouvrir la mousse polyuréthane en bombe  ?

Déjà, avant de recouvrir la mousse d’une finition, il faut s’assurer qu’elle est totalement sèche et lisse. Pour recouvrir la mousse de polyuréthane, on peut appliquer un enduit de finition. Il est également possible de peindre sur cette mousse avec une peinture acrylique ou au latex à base d’eau.

Par quoi remplacer la mousse polyuréthane  ?

Pour isoler l’habitat, il existe des alternatives à la mousse polyuréthane  : les isolants minéraux (laine de roche, laine de verre, vermiculite, perlite), les isolants biosourcés (fibre de bois, laine de chanvre, ouate de cellulose), le polystyrène expansé (PSE), le polystyrène extrudé (XPS), la mousse phénolique (ou résolique) etc.

Bien choisir vos équipements & matériaux

Voir tous nos guides

Découvrez nos autres fiches
Découvrez nos autres fiches

Pour aller plus loin

Choix des matériaux

À lire aussi

Guides et fiches pratiques

1/3

Vous rénovez votre logement ?

  • De quelles aides pouvez-vous bénéficier ?
  • Quels matériaux et équipements choisir ?
  • Comment trouver des professionnels de confiance ?
2/3

Vous allez devenir propriétaire ?

  • Ancien, neuf, sur plan : comment se décider ?
  • Que regarder lors d’une visite ?
  • Quels documents obligatoires, à quoi servent-ils ?
3/3

Vous construisez une maison ?

  • Comment trouver un terrain ?
  • Quelles démarches administratives et quelles assurances ?
  • Comment suivre au mieux les travaux ?
close Created with Sketch.
Created with Lunacy
Recevez chaque mois nos conseils de saison

Nouveau – Découvrez notre programme de formation gratuit dédié à la rénovation énergétique en copropriété

close Created with Sketch.