Budget et aides financières pour la rénovation - Qualitel
Bien rénover

Au sommaire :

Budget et aides financières, que faut-il savoir avant de lancer vos travaux de rénovation ?

Budget et aides financières, que faut-il savoir avant de lancer vos travaux de rénovation ?

Changer les fenêtres, effectuer le ravalement des façades, refaire l’électricité… Vous souhaitez rénover votre logement, mais vous avez du mal à vous faire une idée du budget nécessaire ? Voici quelques recommandations pour bien préparer votre budget et déterminer les aides auxquelles vous pouvez prétendre.

1

Quelles sont les dépenses à prendre en compte dans votre budget ?

Le budget est directement lié à l’ampleur des travaux que vous souhaitez réaliser. La première étape est donc de faire le point sur vos idées et vos envies. Le budget inclut les postes de dépenses suivants :

Le coût lié aux études préalables et aux études de conception

Une étude préalable effectuée par un architecte ou par un bureau d’étude est parfois nécessaire pour valider la faisabilité technique d’un projet. Cela permet de mesurer l’équilibre entre vos attentes, les possibilités offertes par votre logement et votre budget envisagé. Il pourra éventuellement détecter des travaux de rénovation que vous n’auriez pas identifiés pour optimiser votre projet. Les études de conception vont, quant à elles, permettre de définir précisément votre projet de rénovation. Après l’analyse de l’ensemble des facteurs, des contraintes ou encore des besoins, les solutions les plus adaptées à votre projet pourront vous être proposées. Vous aurez également une idée de son impact environnemental.

Le coût lié à la réalisation des travaux

Il est important de prendre en considération les différents corps de métier qui seront sollicités pour la réalisation du projet (maçonnerie, plomberie, électricité, menuiserie, etc.). Que ce soit pour changer les fenêtres, refaire la plomberie ou remplacer votre baignoire, il faut intégrer toutes les interventions dans votre budget.

Le coût lié aux types de matériaux choisis

Votre budget sera fortement impacté par le type de matériaux choisis : revêtements de sols et de murs, portes et fenêtres…

La TVA applicable lors d’une rénovation

Les travaux de rénovation dans un logement ancien (achevé depuis plus de 2 ans) peuvent bénéficier d’une réduction sur la TVA. Deux taux sont pratiqués en fonction de la nature de vos travaux :

  • Taux réduit à 5,5 % : réservé aux travaux d’amélioration de la qualité énergétique (isolation, fenêtres, réduction de la consommation d’énergie, chaudière…)
  • Taux intermédiaire à 10 % : aménagement, entretien ou amélioration du logement, sans amélioration énergétique. C’est le taux qui s’applique le plus couramment à la rénovation d’un logement.
  • Taux réduit à 2,1 % : valable si votre logement se situe en outre-mer, Martinique, Réunion, Guadeloupe.

Les frais d’assurance

Un chantier de rénovation peut-être une source de sinistres ou de dommages. C’est pourquoi il est important que votre professionnel et vous-même soyez bien assurés. Selon la nature des travaux, vous devez veiller à souscrire aux assurances nécessaires : contrat d’assurance multirisque habitation et responsabilité civile, assurance dommages-ouvrage, etc. Ces assurances sont obligatoires car chaque partie engage sa responsabilité. Les assurances doivent être en règle avant le début des travaux ou au plus tard, au premier jour du chantier.

Par prudence, il est vivement conseillé de prévoir une rallonge de 10 % du montant global dans votre budget.

A savoir

Pour estimer au mieux votre budget, il est nécessaire de bien identifier vos besoins et vos envies. L’Ademe, les pouvoirs publics et les organismes représentant les professionnels ont créé la mention « Reconnu Garant de l’environnement » (RGE) désignant les professionnels éco-responsables. Cela vous aidera pour faire votre choix et vous donnera accès à certaines aides financières publiques : le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et l’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ).

2

Quelles sont les différentes aides financières pour un chantier de rénovation ?

Une fois votre budget élaboré, il convient de déterminer les aides auxquelles vous pouvez prétendre. Voici la liste établie par nos experts pour vous aider à y voir plus clair. Pour votre projet personnel, n’hésitez pas à vous faire aider par des conseillers de l’agence départementale pour l’information sur le logement (ADIL) afin d’établir votre plan de financement.

Parmi les nombreuses aides et financements, il y a :

Le Crédit d’impôt sur la transition énergétique (CITE)

Cela vous permet de déduire de vos impôts 30 % des dépenses d’équipements et/ou de main d’œuvre pour certains travaux de rénovation énergétique.

Pour accéder au formulaire permettant de faire valoir votre crédit d’impôt transition énergétique dans le cadre de votre déclaration d’impôt sur le revenu : rendez-vous sur le site du service public.

Un éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ)

Ce prêt concerne les travaux de rénovation énergétique d’une résidence principale. Il s’élève à 10 000 € pour une action simple, à 20 000 € pour deux travaux et à 30 000 € pour les bouquets de trois travaux et plus. Il peut être accordé à un propriétaire occupant, bailleur ou copropriétaire jusqu’au 31 décembre 2018. Au 1er mars 2019, ce dispositif est reconduit avec de nouvelles conditions, pour « le renforcer et le rendre plus simple ».

Pour accéder au formulaire « devis » à remplir pour une demande d’éco-prêt à taux zéro : allez sur le site du service public.

Comment réussir les travaux de rénovation énergétique de votre maison ?

Guide de rénovation

Le prêt à taux zéro (PTZ)

Ce dispositif peut s’appliquer si vous achetez un bien à rénover dans les zones B2 et C.

Pour en bénéficier, le montant des travaux de rénovation doit représenter au moins 25 % du coût total de l’opération, c’est-à-dire l’achat et la rénovation du bien. Cependant, tous les types de travaux ne sont pas finançables avec le prêt à taux zéro. Parmi la liste des rénovations comprises dans ce financement, il y a, notamment :

  • l’extension du logement,
  • le changement du système de chauffage,
  • les travaux permettant de réaliser des économies d’énergie (hors travaux déjà financés par l’éco-prêt à taux zéro),
  • la création de cloison dans votre séjour, afin d’en faire une pièce différente et pour séparer la cuisine,
  • la création des combles.

Les étapes pour bien rénover toute votre habitation

Guide de rénovation

Une aide de l’Anah (Agence nationale de l’habitat)

Si vous êtes propriétaire du logement dans lequel vous vivez et que celui-ci est en mauvais état, renseignez-vous auprès de l’Anah. Suivant votre niveau de revenu, cet organisme peut vous aider à financer vos travaux, comme par exemple :

  • la rénovation de votre toiture,
  • la consolidation des façades,
  • des travaux de rénovation thermique,
  • des aménagements en termes d’accessibilité (pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées ayant des problèmes de mobilité par exemple).

Une subvention de votre collectivité locale 

Des aides financières sont accordées pour les « éco-travaux » de rénovation renforçant les performances énergétiques des logements et permettant de faire des économies d’énergie. Pour avoir une idée des aides locales auxquelles vous avez droit, vous pouvez aller sur le site calculeo.fr. Il vous suffit de sélectionner votre région pour connaître les dispositifs proposés par votre collectivité.

Un crédit travaux

Un prêt personnel travaux peut vous être accordé, au même titre qu’un prêt à la consommation. Il vous est possible de comparer les crédits existants via des organismes spécialisés en courtage immobilier afin de vous aider à trouver le meilleur taux pour votre projet (Meilleur Taux, CAFPI, etc.). Si vous êtes salariés, renseignez-vous sur les dispositifs mis en place dans le cadre du 1% logement.

Quelles sont les assurances à souscrire lors de travaux de rénovation ?

Guide de rénovation

Découvrez d'autres guides pour vous aider dans la rénovation de votre logement

À lire aussi