Bien rénover
Au sommaire :
Comment réussir les travaux de rénovation énergétique de votre maison ?

Comment réussir les travaux de rénovation énergétique de votre maison ?

Une addition trop salée pour le chauffage, une chaudière qui peine à vous fournir de l’eau chaude, des combles mal isolés, vous avez froid l’hiver et chaud l’été ? Il est temps de faire le point sur la performance énergétique de votre maison. Comment procéder pour une rénovation thermique efficace ? Avec l’aide de quels professionnels réaliser les travaux d’isolation ? Nos experts vous guident pour vous aider à réussir ce projet sereinement.

1

Pourquoi est-il important de faire des économies d’énergie dans votre logement ?

Selon le baromètre QUALITEL, un tiers des ménages français est insatisfait du niveau de consommation en énergie de leur logement. Dès lors, on comprend l’importance d’une rénovation énergétique et thermique qui permet :

  • De réduire votre consommation énergétique et donc vos factures d’électricité et de chauffage.
  • D’être éco-responsable, en évitant le gaspillage d’énergie. Dans une maison neuve RT2012 par exemple, la consommation d’énergie primaire sur les postes de chauffage, refroidissement, eau chaude sanitaire, éclairage et auxiliaires de ventilation doit être inférieure à 50 kWh/m².an (valeur moyenne). Cette basse consommation d’énergie est possible quand la maison est particulièrement bien isolée, étanche à l’air, dotée d’équipements performants et économes en énergie.
  • De renforcer considérablement votre confort thermique, en hiver comme en été, en améliorant l’isolation de votre maison, favorisant ainsi l’efficacité énergétique.
  • D’améliorer la qualité de l’air dans votre habitation. Une VMC efficace (simple flux ou double flux) vous évitera, par exemple, des problèmes d’humidité et des moisissures pouvant détériorer votre logement. Elle permettra aussi d’évacuer les polluants émis dans votre logement et limitera, pour tous les occupants, les soucis de santé (toux, irritations, etc.) engendrés par un air mal renouvelé (Composés Organiques Volatils, particules, etc.).
  • De renforcer votre confort acoustique : augmenter l’isolation de vos murs, changer vos fenêtres pour des doubles vitrages, rendre le coffre des volets roulants étanche, isoler les combles, etc. Tous ces changements vont vous protéger des nuisances sonores des voisins ou du trafic routier.
  • De valoriser votre patrimoine immobilier (dans le cas où vous envisagez une revente de votre maison à court ou moyen terme), notamment au sein d’une copropriété.

Le saviez-vous ?

Le bâtiment est le troisième secteur le plus énergivore en France après l’industrie et le transport !

2

Définissez les éléments à intégrer dans la réalisation de travaux de rénovation énergétique pour une maison individuelle

Des travaux d’isolation et des travaux d’économie d’énergie peuvent, selon les spécificités de votre maison et sa localisation géographique, intégrer des opérations très diverses. En voici une liste non exhaustive :

  • Isolation de la toiture,
  • Renouvellement du revêtement de façade,
  • Isolation par l’intérieur,
  • Installation d’une ventilation,
  • Remplacement des fenêtres,
  • Pose de stores ou de volets,
  • Mise en place d’un nouveau chauffage, d’une production d’eau chaude sanitaire, de panneaux solaires, etc.

Avant de rénover, faites un état des lieux de la qualité de votre logement :

J’évalue mon logement

Outils

Mais quelles que soient sa nature et son ampleur, le projet de rénovation énergétique d’une maison individuelle doit être mené étape par étape. Nos experts vous guident.

Faites un état des lieux avec un professionnel

Chaque chantier de rénovation énergétique est unique. Aussi, rien ne vaut un DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) ou, pour être plus précis encore, un audit énergétique mené par un spécialiste de la rénovation. Ce dernier inspectera les équipements techniques de votre maison, analysera vos habitudes de consommation et pourra étudier les zones de déperdition de chaleur à l’aide d’une caméra thermique. À la fin de l’étude, vous obtiendrez le programme complet de vos travaux et une évaluation des bénéfices attendus. Vous pourrez ainsi déterminer vos priorités dans le cadre de la rénovation énergétique de votre maison.

Diagnostic de performance énergétique : bien comprendre en 7 points

Documents

Pensez à la « performance globale » de votre rénovation énergétique

Vous pouvez inscrire l’amélioration de la performance énergétique de votre maison dans un projet plus global comprenant aussi confort acoustique, accessibilité, amélioration du système de ventilation, agencement des pièces et sécurité électrique, etc. Avantage : vous optimisez ainsi les coûts et augmentez vos chances de réussite. Par exemple, à quoi cela sert-il d’isoler votre logement et de remédier à l’éventuelle précarité énergétique si, par manque de ventilation, l’air intérieur de votre maison n’est pas suffisamment renouvelé ?

Vous pouvez toutefois choisir de procéder étape par étape en vous aidant des conclusions de votre étude thermique. Celle-ci spécifie la rentabilité de chaque action de rénovation, mais aussi son efficacité et sa pertinence par rapport à ce que vous en attendez en matière d’amélioration du confort. Par exemple : l’isolation des combles cette année, dans deux ans le chauffage, etc.

Notre conseil

Assurez-vous auprès d’un spécialiste que l’ordre dans lequel vous prévoyez de mener les travaux est pertinent. Par exemple, il est vivement conseillé de réaliser les travaux d’isolation avant de changer le système de chauffage, au risque d’installer un système de chauffage surdimensionné par rapport aux besoins énergétiques à terme.

Faites-vous accompagner gratuitement par des conseillers

Si vous craignez de ne pas être en mesure d’appréhender seul les documents techniques et les questions soulevées avant et pendant votre projet, des conseillers peuvent vous aider :

  • Les Espaces Info Energie de l’ADEME aident gratuitement les particuliers dans la définition et l’organisation de leur projet, et les mettent en relation avec des professionnels spécialisés.
  • Les guichets d’information et de conseil sur la rénovation énergétique de l’Habitat (FAIRE) peuvent également vous épauler tout au long de votre projet.

Consultez les diagnostics amiante et plomb

En cas de travaux de rénovation énergétique importants, les diagnostics amiante et plomb sont obligatoires afin de vous protéger, ainsi que les professionnels qui interviendront sur le chantier. Si les diagnostics révèlent la présence de ces matériaux, des précautions particulières devront être prises sur le chantier et le traitement des déchets devra être suivi avec la plus grande prudence. Avant de démarrer des travaux, consultez les diagnostics – s’ils vous ont été remis lors de la vente – ou faites appel à un professionnel certifié par un organisme certificateur accrédité par le Cofrac.

Bien choisir votre diagnostiqueur

Fiches Professionnels

Pour vous assurer de réussir votre rénovation énergétique, vous pouvez également consulter ce guide de l’ADEME.

3

Comment financer la rénovation énergétique de votre maison ?

Propriétaire de maison individuelle : côté financement, vous devez bien vous préparer. Votre budget doit comprendre le coût des travaux, l’achat des équipements et matériaux ainsi que le prix des études. Il variera sensiblement selon l’ampleur des travaux à réaliser pour une meilleure efficacité énergétique :

  • Dans le cas d’une rénovation énergétique partielle (isolation des combles ou des murs par exemple) vous pouvez envisager un budget limité.
  • Par contre, les prix peuvent grimper rapidement pour une rénovation énergétique complète comprenant tous les espaces de votre maison.

Plusieurs solutions de financement s’offrent à vous : débloquer des fonds personnels ou prendre un crédit travaux auprès d’un établissement bancaire. Renseignez-vous sur les aides financières liées aux travaux de rénovation énergétique telles que  :

Ces dispositifs visent à soutenir les efforts de rénovation énergétique des particuliers. Vous pouvez peut-être y prétendre. Consultez notre guide dédié au budget et aux aides financières.

Notre conseil

Pour plus d’informations, contactez les conseillers de l’ADEME ou de l’ANIL : ils vous conseilleront dans l’élaboration de votre plan de financement. Vous pourrez ensuite faire le point sur votre éligibilité aux aides financières sur faire.fr.

4

Choisissez vos professionnels

Pour bénéficier d’un service de qualité et accéder aux aides de l’État (sous réserve d’éligibilité), privilégiez les artisans RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) : plombier-chauffagiste, plâtrier-plaquiste, électricien, etc. Vous pourrez ainsi profiter des conseils avertis de ces spécialistes de la performance énergétique et maximiser vos chances de réaliser des économies d’énergie sans rogner sur votre confort.

Vérifiez les références des professionnels, comparez les devis et les services proposés et n’hésitez pas à contacter d’anciens clients pour vous faire un avis. Tout professionnel doit être en mesure de définir et de chiffrer ses prestations avant de débuter son intervention de rénovation énergétique de votre maison individuelle.

Si l’un de ces professionnels de la rénovation vous parle de la certification NF Habitat et NF Habitat HQE, soyez assuré que c’est un plus, un engagement. Les professionnels présentant cette certification prouvent leur compétence à mener à bien les projets de rénovation énergétique d’un logement. Vous êtes ainsi assuré de profiter d’une approche de qualité globale dans un coût et des délais maîtrisés.

Consultez les conseils de nos experts pour trouver le professionnel qui vous permettra de réussir une rénovation énergétique performante.

Bien choisir vos pros

Les bons artisans pour la rénovation énergétique de votre maison

Voir tous les pros
Voir tous les pros
5

Veillez au choix des équipements et matériaux pour votre rénovation énergétique et effectuez vos travaux d’économie d’énergie

Une fois que vous aurez une idée plus précise des travaux de rénovation énergétique que vous souhaitez entreprendre dans votre logement, vous pourrez passer au choix des éléments et matériaux. Ces derniers doivent répondre à des critères de qualité afin d’être performants, sains et sûrs.

Regardez les signes de qualité

Les certifications NF sont à privilégier. Elles attestent que le produit a subi des contrôles exigeants réalisés par des organismes indépendants. Il sera peut-être plus onéreux, mais sa résistance sera meilleure. Le marquage « CE » atteste simplement que le fabricant déclare que le produit est conforme aux exigences de la législation européenne.

Prêtez également attention à l’étiquetage sanitaire des matériaux : étiquetés A+, ils libéreront moins de polluants dans votre intérieur.

Faites attention au choix d’isolant pour améliorer votre confort en été

Il faut prêter attention au temps de déphasage thermique, qui indique la période pendant laquelle l’isolant peut « retenir » le pic de chaleur à l’extérieur de la maison. Si le temps de déphasage est suffisamment long, les pics de chaleur de l’été ne se feront sentir qu’en fin de journée dans votre habitation (voire la nuit, lorsqu’il est possible d’ouvrir les fenêtres pour faire entrer la fraîcheur). Les laines minérales, par exemple, ont un temps de déphasage court : elles ne sont pas très efficaces pour le confort d’été. Pour en savoir plus, découvrez les caractéristiques des isolants thermiques.

Dans tous les cas, dans une optique d’économie d’énergie, les isolants ayant un temps de déphasage long sont préférables aux systèmes de climatisation qui demeurent particulièrement énergivores.

Pensez au diagnostic thermique qui permet d’identifier les pistes d’amélioration et les coûts associés

Bien choisir vos équipements & matériaux

Les bons équipements pour la rénovation énergétique de votre maison

Voir tous les comparatifs
Voir tous les comparatifs
6

Assurez-vous

Vous engagez de lourds travaux de rénovation énergétique ? Avant de lancer le chantier d’amélioration de votre consommation énergétique, n’oubliez pas de souscrire une assurance dommages-ouvrage couvrant les travaux en cas de sinistres (avant même le passage de l’expert). Cette assurance permet de procéder aux réparations des éléments faisant l’objet d’une garantie décennale. Cette assurance est obligatoire.

Quelles assurances faut-il avoir lors de la construction d’une maison ?

Guide de construction
7

Lancez les travaux de rénovation énergétique de votre maison 

Après avoir validé le devis du professionnel choisi et fixé avec lui les dates de début et de fin de chantier, vous êtes prêt pour lancer les travaux de rénovation énergétique de votre logement !

Faites vous accompagner pour la gestion des travaux

Coordonner un chantier n’est pas toujours aisé quand plusieurs artisans doivent intervenir. Il faut coordonner les artisans, suivre les interventions de chacun et s’assurer de la bonne tenue des délais. Si vous vous trouvez dans cette configuration, nous vous conseillons de vous faire accompagner afin de franchir cette étape sereinement. Vous pouvez solliciter un maître d’œuvre, un pilote de chantier, une entreprise générale de travaux ou un architecte pour tenir le rôle de coordinateur.

Au fil des travaux, si vous êtes sur place, veillez au quotidien à leur bon déroulement. Sinon, ne manquez pas – au minimum – les réunions de chantier organisées par votre professionnel.

Que devez-vous faire à la fin du chantier ?

Vérifiez que les travaux réalisés sont conformes au projet validé en amont et que toutes les installations fonctionnent correctement. Pour vous donner toutes les chances de réaliser une réception de chantier dans de bonnes conditions, consultez les conseils de nos experts.

8

Vérifiez si l’objectif d’économie d’énergie est atteint

Faites réaliser un nouveau Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) afin de mesurer la performance énergétique de votre maison après rénovation. Si le gain de performance énergétique est compris entre 80 et 160 kWh ep./, vous pouvez considérer que la rénovation énergétique de votre maison est pleinement satisfaisante.

Et n’oubliez pas que la performance énergétique se construit aussi au quotidien :

  • En visant la qualité pour vos équipements électriques (éclairage, électroménager, informatique, etc.). Veillez pour cela à choisir des équipements avec une étiquette énergie A
  • En connaissant mieux vos habitudes de consommation et en adoptant des gestes simples afin de réaliser des économies d’énergie.

Découvrez d'autres guides pour vous aider dans la rénovation de votre logement

Pour aller plus loin

Isolation Maison Travaux

À lire aussi

close Created with Sketch.
Created with Lunacy
Recevez 2 fois par mois nos conseils de saison

Nouveau – Découvrez notre programme de formation gratuit dédié à la rénovation énergétique en copropriété

close Created with Sketch.