Appareils d’éclairage : comment bien les choisir ?

Quel système d’éclairage privilégier pour avoir une bonne luminosité chez vous ? Ampoule classique, néon fluo, lampe avec lumière blanche, éclairage LED… Il n’est pas évident de se repérer dans le vaste choix de luminaires et appareils d’éclairage. Quelle solution d’éclairage basse consommation sélectionner si vous devez allumer et éteindre fréquemment une lumière ? Pour des équipements d’éclairage fonctionnels, sûrs et éco-responsables, nos experts vous livrent leurs conseils avisés.

Au sommaire :
Appareils d’éclairage : comment bien les choisir ?
1

Pourquoi est-ce important de bien choisir vos appareils d’éclairage ?

Le bon éclairage pour vous sentir bien chez vous

Voir clair chez vous, même en hiver, ou encore cuisiner en toute sécurité grâce à un éclairage intérieur précis passent par le choix de bons appareils d’éclairage et d’une intensité lumineuse adaptée à chaque pièce. En effet, les besoins en lumière ne sont pas les mêmes selon les activités et selon les espaces : plafonnier pour éclairer l’intégralité d’une pièce, appliques murales pour l’ambiance, projecteur avec détecteur de mouvement pour l’allée menant à la porte d’entrée, réflecteur de lumière pour un studio de photographie, etc.

  • L’éclairage dans la chambre

Pour lire ou vous reposer, vous pouvez miser sur un éclairage tamisé et indirect avec des lampes de chevet ou une applique murale fixée de chaque côté du lit. Pour l’éclairage général de la chambre, l’idéal est un plafonnier ou une suspension, efficaces mais discrets.

  • L’éclairage dans le salon

Cette pièce de vie sert plusieurs fonctions : regarder la télévision, se réunir, se reposer. Selon le moment, les besoins en éclairage ne sont pas les mêmes donc il est conseillé de varier les sources lumineuses en conséquence et d’opter pour des appareils d’éclairage avec variateur d’intensité comme des lampadaires ou des spots. Pour décorer votre salon et contribuer à une ambiance chaleureuse, vous pouvez installer plusieurs lampes d’appoint en complément.

  • L’éclairage dans la cuisine

Pour préparer les repas dans de bonnes conditions, vous avez besoin d’un éclairage précis et fonctionnel sur le plan de travail. Les spots encastrés, les réglettes fluorescentes ou encore les spots sur rail sont particulièrement adaptés à cette mission. Pour l’éclairage général de la pièce, il est conseillé de choisir un plafonnier, une suspension ou une rampe de spots qui diffusent un éclairage direct et homogène.

  • L’éclairage dans la salle à manger

Afin de bien voir le contenu de vos assiettes, installez de préférence un plafonnier ou une suspension au-dessus de la table.

  • L’éclairage dans la salle de bains

Cette pièce où vous vous préparez nécessite un éclairage puissant et très proche de la lumière du jour, afin notamment d’éviter les erreurs de maquillage ou de rasage. Pour l’éclairage général, choisissez un plafonnier, une suspension, des spots encastrés ou des spots sur rail qui diffusent une lumière franche (d’un ton blanc froid plutôt que blanc chaud). Il est également indispensable de prévoir des appareils d’éclairage au-dessus du lavabo ou de la vasque, de chaque côté du miroir : applique murale ou spot par exemple.

Lorsque vous choisissez vos lampes et appareils d’éclairage, privilégiez les produits NF Luminaires qui vous assurent une conformité aux normes de sécurité.

Le bon éclairage pour faire des économies d’énergie et réduire l’impact environnemental

Les performances des équipements électriques permettent de réduire les factures et l’impact sur l’environnement grâce à des appareils moins énergivores comme les lampes à LED ou les ampoules basse tension. En choisissant vos différents éclairages, pensez à la consommation électrique.

Comment bien refaire l’électricité de votre logement  ?

Guide de rénovation
2

Quelles sont les différentes ampoules pour un appareil d’éclairage ?

Le choix de ces équipements dépend de la source lumineuse et du type d’éclairage souhaité : direct, indirect ou diffus.

Le tube fluorescent (ou fluo)

Dans ce tube en verre, un mélange de gaz rare et de vapeur de mercure produit un rayonnement UV lors du passage du courant électrique. Ce rayonnement interagit avec des produits fluorescents déposés sur la face interne du tube et produit de la lumière.
Sachez qu’un tube fluorescent doit être équipé d’un ballast, cet accessoire permet de stabiliser l’arc électrique dans le tube.
Son usage ? Le tube fluorescent permet de créer un éclairage indirect pour les espaces nécessitant une luminosité importante et permanente.

La lampe fluocompacte

Cet appareil est également appelé ampoule à économie d’énergie. Son fonctionnement est identique au tube fluorescent. La différence tient au tube replié (tout en restant continu) pour le rendre plus resserré. Le ballast est directement intégré.
Son usage ? Les lampes fluocompactes (LFC) sont à privilégier pour un éclairage indirect à l’aide d’un plafonnier ou d’un lustre ou pour l’utilisation d’un spot en éclairage direct. Mais si vous devez fréquemment allumer et éteindre cette ampoule et pour de courtes durées, nous vous déconseillons alors cet appareil.

La lampe à LED

La technologie LED est un composant électrique qui émet de la lumière au passage du courant. Son avantage est de produire peu de chaleur à la différence des lampes incandescentes. La LED est aussi insensible aux chocs et est en grande partie recyclable en tant que déchet non dangereux.
Son usage ? Utilisées initialement dans l’électronique, les lampes à LED constituent une technologie intéressante en matière d’éclairage économe. Leurs performances doublent tous les deux ans.

À savoir

Depuis le 1er septembre 2018, conformément au règlement (UE) 2015/1428 de la Commission Européenne du 25 août 2015, les lampes halogènes ne peuvent plus être introduites sur le marché européen. Néanmoins, celles-ci peuvent encore être vendues en magasin jusqu’à écoulement des stocks existants. Seules celles pour lesquelles il n’y a pas d’alternative restent disponibles. Comme pour les lampes incandescentes interdites en 2013, cette décision repose sur des motivations écologiques car l’ampoule halogène consacre 90 à 95 % d’énergie à la transformation de chaleur et non à la production de lumière. Le remplacement des ampoules halogènes par des lampes LED permet de réduire considérablement la consommation électrique.

3

Trouvez le bon professionnel pour installer vos appareils électriques

Devis, points à vérifier, missions, etc. Suivez les conseils et repères de nos experts pour vous aider à choisir votre électricien.

Comment trouver le bon électricien

Fiches Professionnels
4

Que devez-vous regarder pour bien choisir votre appareil d’éclairage ?

Selon les solutions d’éclairage, les performances varient. Pour trouver le bon appareil en fonction de vos besoins, voici des indicateurs listés par nos experts.

Contrôlez l’efficacité lumineuse

L’efficacité lumineuse s’exprime en lumen/Watt (lm/W). Elle correspond au flux lumineux (en lumens) divisé par la puissance électrique (en watts). Selon les appareils d’éclairage, l’efficacité lumineuse varie :

    • Pour un tube fluorescent ou une lampe fluocompacte entre 30 et 80 lm/W,
    • Pour une lampe à LED entre 75 à 140 lm/W,
    • Pour les spots à LED entre 56 à 90 lm/W.

Choisissez le bon indice de rendu des couleurs selon votre pièce

L’IRC, indice de rendu des couleurs, est la capacité d’un éclairage à restituer les différentes couleurs sans en modifier les teintes. L’IRC maximum est de 100, il correspond au rendu de la couleur à la lumière naturelle. Donc plus l’IRC indiqué sur les appareils d’éclairage est élevé, plus la lumière générée par une source est de bonne qualité.

Les lampes à incandescence ont un IRC proche de 100, celui des tubes fluorescents et des lampes fluocompactes varie de 60 à 90. L’IRC des LED est compris entre 75 à 85.

Observez la température de couleur

La température de couleur, exprimée en kelvins, est une donnée qui vous renseignera sur l’ambiance produite par la source lumineuse.  On parlera de « couleurs chaudes » pour les températures basses (<4000 K) et de « couleurs froides » pour les températures élevées (>5300 K) qui tirent vers le bleu. Privilégiez le blanc chaud plus reposant pour votre salon ou vos chambres et le blanc froid plus dynamique pour la salle de bain, la cuisine et le bureau.

Comment bien éclairer votre logement ?

Conseils au quotidien

Vérifiez l’étiquette énergie

Cette étiquette environnementale vous informe sur la consommation énergétique de vos appareils électriques.

Elle est obligatoire et concerne l’ensemble du marché européen.

L’étiquette énergie comporte 7 classes énergétiques et s’étend de A++ à E.

La consommation électrique pondérée en kWh pour 1 000 heures d’utilisation de votre appareil peut figurer dessus ou sur l’emballage.

5

Quels sont les conseils de nos experts pour l’installation de votre système d’éclairage ?

Veillez à la durée de vie de vos éclairages

La durée de vie des solutions d’éclairage s’exprime en heures. On estime la durée de vie :

  • d’une lampe fluocompacte à 10 000 heures,
  • d’un tube fluorescent entre 12 000 et 22 000 heures,
  • d’une LED entre 20 000 et 40 000 heures.

Notre conseil

Pour les pièces allumées très régulièrement, n’hésitez pas à opter pour les leds.

Faites attention à la place et au choix de vos interrupteurs

Quand vous faites placer vos interrupteurs dans une pièce pour allumer ou éteindre vos appareils d’éclairage, pensez à les positionner à proximité des portes. Si vous souhaitez commander un même éclairage à partir de plusieurs endroits dans une pièce, il faut opter pour :

  • Un bouton poussoir : le contact électrique n’est pas maintenu et le bouton revient à sa position initiale.
  • Ou un interrupteur va-et-vient : le contact électrique est maintenu grâce à un mécanisme et le bouton change de position.

Pour moduler l’intensité de votre éclairage dans une pièce, il existe des commandes équipées de variateur de lumière. Le bouton se tourne plus ou moins selon l’ambiance souhaitée.

Sachez qu’il existe aujourd’hui des interrupteurs sans fil pour commander vos lampes ainsi que des lampes connectées avec des environnements.

6

Les règles de sécurité à respecter avec un système d’éclairage

Protégez-vous contre les risques d’électrocution

Raccordez les luminaires type appliques ou plafonniers avec un socle DCL « dispositif connexion pour luminaire », équipé d’une fiche de terre. Ce dispositif permet de changer de luminaire en toute sécurité et plus facilement par un simple branchement sans risquer d’endommager les câbles. Son installation est désormais obligatoire pour les logements neufs ou totalement rénovés.

Pensez à placer vos appareils d’éclairage hors de portée des enfants

Vous diminuerez les risques de casse de ces appareils fragiles.

Si vous utilisez encore une ampoule halogène ou incandescente, vous limiterez les risques de brûlures quand l’appareil est chaud.

Les ampoules LED peuvent se manipuler juste après avoir été allumées. La précaution que vous devez observer est de prendre l’ampoule LED par le diffuseur de lumière et non par le dissipateur.

Enfants : comment bien sécuriser votre logement ?

Conseils au quotidien

Bien choisir vos équipements & matériaux

Découvrez nos autres fiches

Voir tous nos guides
Voir tous nos guides

À lire aussi

Guides et fiches pratiques

1/3

Vous rénovez votre logement ?

  • De quelles aides pouvez-vous bénéficier ?
  • Quels matériaux et équipements choisir ?
  • Comment trouver des professionnels de confiance ?
2/3

Vous allez devenir propriétaire ?

  • Ancien, neuf, sur plan : comment se décider ?
  • Que regarder lors d’une visite ?
  • Quels documents obligatoires, à quoi servent-ils ?
3/3

Vous construisez une maison ?

  • Comment trouver un terrain ?
  • Quelles démarches administratives et quelles assurances ?
  • Comment suivre au mieux les travaux ?
close Created with Sketch.
Created with Lunacy
Recevez chaque mois nos conseils de saison

Nouveau – Découvrez notre programme de formation gratuit dédié à la rénovation énergétique en copropriété

close Created with Sketch.