Bien visiter
Au sommaire :
Eclairage : que devez-vous regarder lors d’une visite de logement ?

Eclairage : que devez-vous regarder lors d’une visite de logement ?

Un habitat bien éclairé est important pour votre confort. Pour trouver l’appartement ou la maison correspondant à vos attentes, il est important lors de vos visites de regarder l’éclairage. Est-il bien pensé ? Y-a-t-il assez de points lumineux dans chaque pièce ? Des travaux sont-ils à prévoir ? Voici des conseils pour vous repérer lors de vos rendez-vous pour acheter ou louer un bien.

Réussisez toutes vos visites grâce à nos check-lists interactives !

Visite d'un appartement Visite d’une maison
1

Que faut-il observer au niveau de l’ambiance lumineuse générale d’un habitat ?

La première chose à vérifier lorsque vous visitez un logement, c’est d’observer s’il bénéficie d’un bon éclairage naturel. C’est l’un des principaux critères de qualité d’un logement. La lumière naturelle est la plus agréable pour vous. Elle permet, également, de limiter les consommations électriques. Dans un logement bien conçu, l’éclairage électrique ne doit venir qu’en appoint lorsque la lumière est trop faible ou que la zone à éclairer est éloignée d’une fenêtre. Toutefois, certaines caractéristiques sont à vérifier lors de vos visites de biens immobiliers.

Nous vous recommandons de vous assurer du nombre de points lumineux possibles dans chaque pièce. Pour vérifier, regardez s’il y a plusieurs prises de courant sur plusieurs murs d’une pièce. Un éclairage zénithal au plafond est-il prévu partout ?

Dans une copropriété, regardez également l’éclairage des parties communes et du parking. Cela contribue au confort et à la sécurité du logement. Fonctionne-t-il bien ? Est-il assez important ? N’y a-t-il pas de zones d’ombres ?

Comment bien éclairer votre logement ?

Conseils au quotidien
2

Que faut-il contrôler pour les interrupteurs ?

Pour des raisons de confort et de sécurité, Il faut que les commandes d’éclairage soient facilement accessibles depuis les différents accès du logement et des pièces : la porte d’entrée, l’entrée de chaque pièce. Pensez à bien vérifier ce point pendant la visite.

Regardez si l’interrupteur contrôle l’éclairage au plafond des pièces du logement visité. C’est plus pratique, par exemple, pour la salle à manger ou la cuisine, notamment avec les allers-retours quotidiens lors des repas.

Il peut également exister des prises commandées par interrupteur, notamment en l’absence de plafonnier. Si c’est le cas, il faut bien repérer la prise en question, et s’assurer que celle-ci est en bon état de fonctionnement.

S’il n’y a pas d’interrupteurs, le déclenchement des luminaires se fait-il par un détecteur de présence ? C’est une bonne option dans les couloirs, escaliers ou entrées, qui permet de limiter les risques de chutes par exemple.

Le logement est-il connecté ? Une commande centrale existe-t-elle pour les différents éclairages ? La possibilité de piloter l’éclairage dans votre logement peut représenter un véritable plus pour votre confort au quotidien.

Logement connecté : 6 fonctionnalités au service de votre confort

Conseils au quotidien
3

Que devez-vous vérifier au niveau du tableau électrique et du câblage ?

Commencez par le tableau électrique

Lors de la visite, demandez à le voir pour comprendre les différents départs d’alimentations de l’éclairage du logement. Puis identifiez les circuits et luminaires qui y sont raccordés. Normalement, les différents circuits d’éclairage doivent clairement être identifiés dans le tableau électrique par une étiquette et disposer chacun d’un disjoncteur.

Il existe des logements anciens avec fusibles qui ne sont plus aux normes. Gardez en tête qu’un tableau avec disjoncteur est un gage de sécurité. Avec cette installation, vous êtes assuré que les points d’éclairage alimentés par des circuits distincts fonctionnent bien de manière indépendante les uns des autres.

Pourquoi c’est important de contrôler ce point ? Lors d’une intervention sur l’un d’entre eux nécessitant une coupure d’alimentation électrique, cela sera sans impact sur les luminaires des autres circuits qui continueront à être alimentés et à fonctionner.

Faites un point câblage dans le logement

Les câbles électriques sont-ils posés de façon apparente ou bien encastrés ? Faites attention s’ils sont posés « en apparent ». Dans ce cas, ils doivent être protégés contre les chocs sur toute leur longueur par des conduits type goulotte ou plinthe en matière isolante.

N’hésitez pas, également, à demander à consulter le diagnostic électrique obligatoire lors d’une vente ou d’une location pour les logements dont l’installation électrique a plus de 15 ans. Cela va vous permettre de voir les « non conformités » du bien.

4

A quoi faut-il veiller pour l’éclairage lors de la visite de la cuisine ?

La cuisine est une pièce « technique » où il est essentiel de disposer d’un éclairage adapté. Il doit à la fois assurer une ambiance générale agréable et permettre d’avoir une lumière suffisante quand on prépare ses repas. Pour bien voir ce que l’on coupe ou ce que l’on nettoie, il est nécessaire que les plans de travail, l’évier, la cuisinière, la table et les placards soient donc bien éclairés.

En plus d’avoir une fenêtre proche de la zone du plan de travail et de l’évier, la cuisine doit au minimum comporter un point d’éclairage : un éclairage central au plafond, une applique ou une prise de courant commandée par un interrupteur.

Vérifiez que les points d’éclairage sont bien équipés d’un socle DCL «  dispositif de connexion luminaire ». Ce dispositif est en quelque sorte la prise de courant du luminaire équipée d’une terre. Il permet le raccordement du luminaire par simple branchement et évite de devoir mettre hors tension le circuit lors du remplacement du luminaire. C’est une protection efficace contre les risques d’électrocution. A noter, c’est une obligation pour les logements neufs.

Comment bien faire rénover l’électricité de votre logement  ?

Guide de rénovation
5

Pour l’éclairage de la salle de bain, que devez-vous vérifier ?

Dans la salle de bain, les points d’éclairage sont placés de préférence au plafond. S’il y a une fenêtre dans la pièce, ne négligez pas le contrôle de ces lumières lors de votre visite. C’est un point important pour votre confort.

Pour les caractéristiques du câblage et des luminaires, ainsi que leur emplacement par rapport à la baignoire ou la douche, il faut veiller au respect des règles d’installation de la norme NF C 15-100. C’est important de le vérifier pour une question de sécurité. Plus c’est proche de la baignoire ou de la douche, plus le risque d’électrocution est élevé. Pensez aussi à regarder le diagnostic électrique du logement visité. Les anomalies électriques seront indiquées dans le compte-rendu.

Le logement est-il certifié NF Habitat ?

Posez la question lors de la visite de maison ou de l’appartement. Vous aurez ainsi la garantie d’avoir un logement respectant les règles d’installation fixées pour l’électricité par la norme C 15-100.

Pour bien préparer vos visites, consultez nos autres guides thématiques :

Pour aller plus loin

Intérieur Luminosité

À lire aussi

close Created with Sketch.
Created with Lunacy
Recevez chaque mois nos conseils de saison

Nouveau – Découvrez notre programme de formation gratuit dédié à la rénovation énergétique en copropriété

close Created with Sketch.