Bien visiter
Au sommaire :
Portes, fenêtres et volets : que devez-vous vérifier lors d’une visite de logement ?

Portes, fenêtres et volets : que devez-vous vérifier lors d’une visite de logement ?

Les portes, les fenêtres et les volets vous protègent des intempéries ainsi que des intrusions. Lorsque vous visitez un bien immobilier, vous devez donc y prêter une attention particulière. Des menuiseries de bonne qualité sont indispensables pour vous assurer confort et sécurité. Quels sont les équipements les plus performants ? Laissez-vous guider par nos experts.

Réussisez toutes vos visites grâce à nos check-lists interactives !

Visite d'un appartement Visite d’une maison
1

Quelles sont les questions à poser lors de la visite du logement ?

Au moment de la visite, c’est à vous que revient la responsabilité de vérifier l’état général des ouvrants que sont les portes, les fenêtres et les volets.

La porte d’entrée est un élément capital de la sécurité de votre logement

Selon l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), la majorité des cambrioleurs tentent de pénétrer dans les logements en forçant la porte d’entrée. Elle doit donc garantir une sécurisation suffisante de l’accès, en plus de l’isolation thermique et acoustique.

Regardez de quel type de porte il s’agit (vitrée, semi-vitrée ou pleine) et renseignez-vous sur la nature des matériaux de fabrication de la porte (bois, acier, aluminium, PVC ou fibres de verre).

La serrure est également un élément décisif :

  • De quel type de serrure s’agit-il ? A clé, à code, à carte, électrique ?
  • Quel est son nombre de points d’ancrages ? Assurez-vous que le logement visité dispose de la référence actuelle : la serrure trois points.

Interrogez le propriétaire sur le type de fenêtres posées dans le logement

Il est important de savoir si le vitrage installé est performant d’un point de vue thermique et acoustique : s’agit-il de simple, double ou triple vitrage ?

Intéressez-vous aux volets

En plus d’être un élément esthétique, les volets vous protègent et vous isolent. Pensez donc à interroger le propriétaire sur leur âge et leur composition. Il existe des modèles anti-effraction, aussi bien roulants que battants. Pensez à demander si c’est le cas des volets du bien que vous visitez.

Pour chacun des équipements cités ci-dessus (porte, serrure, vitrage, volets), pensez à demander de quand date leur installation et s’ils disposent d’une certification.

2

Que faut-il vérifier au niveau de la porte d’entrée ?

Procédez à une inspection de son aspect général

Elle doit être dans un bon état général, notamment la peinture. Elle doit se fermer correctement et les serrures doivent tourner facilement. Vérifiez aussi l’absence d’espace entre la porte et le dormant. Afin d’assurer le plus de sécurité face aux intrusions, la porte doit disposer du plus de points de fermeture possible. Cela rend les tentatives de forçage plus longue, décourageant ainsi les malfaiteurs.

Vérifiez le sens d’ouverture

Vous avez peut-être remarqué que la plupart des portes s’ouvrent vers l’intérieur. Ce n’est pas un hasard. Une telle conception optimise la sécurité puisque les charnières, qui permettent l’ouverture et la fermeture de la porte, deviennent inaccessibles depuis l’extérieur.

 

Nous vous conseillons de prêter une attention particulière au type de serrure dont elle est équipée

Plus elle est résistante, plus la porte sera difficile à fracturer. Pour connaître sa résistance, vous pouvez demander si elle est certifiée et si oui, de quelle norme il s’agit.

Comme pour les fenêtres, le CNPP délivre une certification A2P pour les serrures. Pour obtenir la certification, il doit s’agir d’une serrure « complète », c’est à dire couplée avec le cylindre. Grâce à un système d’étoiles, ces dernières sont classées des moins au plus solides, selon leur temps de résistance à l’effraction :

  • Serrure A2P* résistant entre 5 et 10 minutes
  • Serrure A2P** résistant entre 10 et 15 minutes
  • Serrure A2P*** résistant au moins 15 minutes

Si la porte est une porte vitrée, posez-vous les mêmes questions que pour les fenêtres, c’est à dire la qualité du vitrage. Pour une meilleure isolation thermique et phonique, un double-vitrage est de mise. Le vitrage anti-effraction résiste aux intrusions et aux impacts.

Regardez le blindage

Cela consiste à renforcer une porte existante avec une tôle en acier qui épouse sa forme. Si la porte du bien que vous visitez n’est pas assez sécurisée, vous pourrez opter pour cette solution qui a pour avantage d’être moins coûteuse, puisque vous ne remplacez pas entièrement la porte. Mais si la porte d’origine est en mauvais état, il est préférable de changer tout le bloc porte par un bâti et une porte en acier par exemple, équipée d’une serrure de sécurité.

3

Que faut-il observer au niveau des fenêtres ?

Pendant la visite, n’hésitez pas à ouvrir et fermer toutes les fenêtres, une par une

Cela permet de repérer des défauts. En effet, si vous rencontrez des difficultés à les ouvrir ou à les fermer, il peut s’agir :

  • d’un signe d’usure
  • d’un défaut d’entretien
  • d’une mauvaise installation

Vous pourrez constater également leur état général, la facilité de manipulation des fermetures. Une fois les fenêtres fermées, faites un diagnostic de l’isolation sonore, en écoutant les bruits extérieurs qui en résulte dans la pièce.

Si vous avez un doute sur la nature du vitrage installé, il existe un test simple auquel vous pouvez procéder

Il s’agit du test du briquet. Approchez une flamme de la partie vitrée de la fenêtre et observez son reflet : si vous pouvez distinguer quatre flammes, il s’agit d’un double vitrage. Certaines fenêtres sont équipées d’un film invisible qui renforce leur pouvoir isolant. Si une des flammes se reflète d’une couleur légèrement différente aux autres (bleue, rouge ou verte), elle comporte probablement une couche d’isolation thermique. Si le test du briquet peut être réalisé en journée, faites attention à ne pas le faire en plein soleil car vous ne pourrez pas voir les reflets.

 

Afin d’éviter les mauvaises surprises à l’emménagement, soyez attentifs aux signes d’usure

Pour cela, observez soigneusement l’aspect général des fenêtres ainsi que la qualité des finitions et l’état du cadre. Pour vous aider à ne rien manquer, voici une liste de dégradations qui doivent attirer votre attention :

  • Peinture qui s’écaille
  • Décoloration
  • Joints décollés
  • Condensation
  • Traces d’humidité
  • Moisissures
  • Rouille…

Cet examen rapide vous permettra de vous faire une idée de son ancienneté et de sa capacité à isoler correctement le logement.

Contrôlez l’étanchéité à l’air

Si vous désirez évaluer la bonne étanchéité à l’air d’une fenêtre, vous pouvez glisser une feuille de papier entre les deux battants en refermant la fenêtre ou bien entre un ouvrant et le dormant. Si vous parvenez à retirer la feuille sans difficulté, celle-ci n’est pas étanche et laissera pénétrer l’air à l’intérieur.

Observez les marquages et logos

Ils vous donneront plus d’informations sur le type de fenêtres posées. Les informations liées aux performances techniques du vitrage (date d’installation, performance technique…) sont généralement inscrites au niveau de l’intercalaire, entre les deux épaisseurs de vitre. Les inscriptions sur le pourtour du châssis concernent plutôt les performances de l’ensemble de la fenêtre. La fenêtre doit disposer d’un marquage CE qui atteste de sa conformité aux exigences essentielles, notamment de santé et de sécurité, définies dans la ou les textes réglementaires concernés. Si elle dispose d’une certification NF, c’est un gage de qualité supérieur.

Assurez-vous aussi que les fenêtres du bien que vous visitez résistent aux effractions, notamment celles des pièces situées aux rez-de-chaussée :

Regardez s’il y a des protections mécaniques (barreaux, volets). Demandez si ces éléments et les fenêtres et porte fenêtres bénéficient de la certification A2P  que délivre le Centre National de Prévention et de Protection.

Concernant la sécurité, intéressez-vous à la présence de garde-corps. Depuis l’entrée en vigueur de la norme NF P01-012, toute fenêtre située à plus d’un mètre du sol doit être équipée d’un garde-corps d’une hauteur minimale d’un mètre avec un soubassement plein de 45 centimètres. Cela permet d’éviter les chutes, notamment celles des enfants.

4

Que faut-il observer au niveau des volets ?

Même si les fenêtres s’avèrent être solides, assurez-vous de l’existence de protections extérieures

La présence de persiennes, de volets roulants ou battants est très utile dans les chambres pour protéger de la lumière. Dans toutes les pièces, ils offriront un niveau de sécurité supplémentaire contre les intrusions.

N’hésitez pas à ouvrir et fermer chaque volet du logement

Pour les volets roulants, veillez à ce qu’ils ne se bloquent pas. Soyez attentif à ce qu’aucune lame ne soit cassée, ce qui empêchera le volet de s’enrouler ou même le faire sortir de ses gonds.

Si le volet est motorisé, vérifiez les traces d’infiltration d’eau, faites fonctionner le mécanisme

Cela peut gravement endommager le moteur. Il vous faudra faire appel à un électricien pour le réparer, soyez donc attentif au signe d’usure par l’eau comme la rouille.

5

Salle de bain : quelles sont les spécificités liées à cette pièce ?

La présence de fenêtres dans une salle de bain est un très bon point. Celle-ci est soumise à une plus forte humidité que les autres pièces de la maison. Une fenêtre permet d’aérer efficacement pour éviter l’apparition de champignons et de moisissures. Il s’agit aussi d’une source de lumière naturelle.

Mais il faut faire attention, car la fenêtre d’une salle de bain, en plus de faire entrer la lumière, doit aussi préserver votre intimité. Afin d’être protéger des vis-à-vis gênants, assurez-vous que la fenêtre a au moins un des deux dispositifs suivants :

  • Une occultation de type store,
  • Un traitement de type film.

Le film rend la fenêtre opaque pour les vis-à-vis, sans empêcher la lumière de rentrer. Si la fenêtre est translucide et sans store, ce n’est pas grave. Vous pourrez les installer plus tard.

Pour aller plus loin

À lire aussi

close Created with Sketch.
Created with Lunacy
Recevez 2 fois par mois nos conseils de saison

Nouveau – Découvrez notre programme de formation gratuit dédié à la rénovation énergétique en copropriété

close Created with Sketch.