Bien visiter
Au sommaire :
Gros œuvre : que devez-vous observer lors d’une visite immobilière ?

Gros œuvre : que devez-vous observer lors d’une visite immobilière ?

Murs porteurs, fondations, poutres, charpente… Le gros-œuvre est un élément fondamental d’un logement car il assure sa solidité. Si des travaux sont à envisager sur sa structure, ils peuvent vite s’avérer coûteux. Afin de vous éviter toute mauvaise surprise en termes de budget – et de sécurité – nos experts vous détaillent tout ce qui doit être vérifié lors de votre visite. 

Réussisez toutes vos visites grâce à nos check-lists interactives !

Visite d'un appartement Visite d’une maison
1

Quelles sont les premières questions à poser ?

Lors de la visite du bien que vous convoitez, nous vous invitons à poser une série de questions :

  • En quelle année ou à quelle période a été construit l’immeuble ou la maison ?
  • Existe-t-il des plans qui indiquent les éléments porteurs ?
  • Y’a-t-il eu des rénovations ? Ont-elles touché le gros œuvre ?
  • De quand date le dernier ravalement de la façade ?

S’il s’agit d’une copropriété, renseignez-vous également sur les travaux de gros œuvres engagés ou prévus qui seront à votre charge.

Le logement a connu des travaux ?

La structure du logement a pu être modifiée au fil du temps. Il peut s’agir de la création d’une extension, de l’ouverture de façades, de la suppression de murs porteur, etc. Dans ce cas, plusieurs vérifications sont indispensables.

Si les travaux datent de moins de 10 ans, demandez si une assurance décennale a été souscrite. Cet élément est essentiel si la réception des travaux date de moins de dix ans avant la date de votre rachat du bien.

Quelles sont les assurances à souscrire lors de travaux de rénovation ?

Guide de rénovation

À noter

Si votre choix se porte sur un appartement, n’hésitez pas à consulter les comptes rendus des assemblées générales de la copropriété  : ce sont de véritables mines d’informations. Vous pourrez notamment connaître les travaux déjà votés – qui sont à la charge du vendeur du bien. Mais aussi les travaux en projet, qui eux seront à votre charge.

2

A quoi devez-vous veiller au niveau des éléments porteurs ?

Afin d’éviter toute mauvaise surprise, accordez une attention particulière à l’état des éléments porteurs : les murs, les poteaux et les poutres. N’hésitez pas à vous faire accompagner d’un architecte qui aura l’œil professionnel pour détecter le moindre souci et vous prodiguer des conseils précieux. En effet, les travaux de réfection d’éléments du gros œuvre peuvent s’avérer très coûteux.

Observez s’il n’y a pas de déformations visibles telles que des fissures, de faux aplombs, un défaut de verticalité des murs, ou un poteau fléchi ou incliné.

Si vous constatez l’un de ces défauts, un architecte ou un maçon pourra vous aider à faire un diagnostic technique de la structure. Cela vous permettra d’avoir un avis professionnel sur l’éventuelle gravité de ces déformations.

Les sous-sols. Si vous visitez un bâtiment ancien, les soubassements constituent un élément important de sa solidité. L’état des sous-sols donne aussi une idée de l’état général de l’immeuble ou de la maison, s’ils en sont équipés.

Afin de mener à bien vos projets, nos experts vous recommandent de vérifier scrupuleusement les références de vos professionnels. Suivez notre guide pour éviter toute déconvenue !

Vous envisagez des travaux ?

Si vous souhaitez revoir la configuration des pièces en supprimant partiellement ou totalement un mur porteur, ou en créant une nouvelle ouverture avec une porte ou une fenêtre, il vous faudra prendre en compte les impératifs suivants :

  • Dans le cas d’un logement collectif, toute intervention sur un mur porteur nécessite l’accord préalable du syndicat des copropriétaires
  • Des travaux de reprise de charge seront nécessaires, liés à la modification de la construction. Avant tout travaux, vous devrez réaliser une étude de reprise de structure. Pour cela, il est nécessaire de faire appel à un bureau d’étude spécialisé qui vérifiera s’il est possible ou non de supprimer un mur porteur. A lui aussi de dimensionner les éléments de reprise des charges précédemment portées par ce mur afin de compenser sa suppression. Une poutre IPN peut faire office d’élément de décoration et de soutien de la structure de l’habitation, par exemple.
  • Nos experts vous recommandent par ailleurs de faire réaliser ces travaux par un professionnel certifié.

Budget et aides financières, que faut-il savoir avant de lancer vos travaux de rénovation ?

Guide de rénovation
3

N’oubliez pas de bien observer les planchers

Les planchers sont des révélateurs de l’état de la structure. Lors de votre visite, observez s’ils sont droits, s’ils ne présentent pas de traces d’humidité. Sachez qu’un plancher qui n’est pas plan peut être un signe de faiblesse de la structure générale de l’habitation.

En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un bureau d’études spécialisé.

Pour aller plus loin

À lire aussi

close Created with Sketch.
Created with Lunacy
Recevez 2 fois par mois nos conseils de saison

Nouveau – Découvrez notre programme de formation gratuit dédié à la rénovation énergétique en copropriété

close Created with Sketch.