Bien faire construire

Au sommaire :

6 conseils pour un bon suivi du chantier de construction de votre maison

6 conseils pour un bon suivi du chantier de construction de votre maison

Vous avez fait appel à un professionnel – architecte, constructeur de maison individuelle ou entreprise générale de travaux – pour faire construire votre maison. Il est utile de garder un œil avisé sur l’évolution des travaux, pour vous assurer que la maison que vous voyez sortir de terre correspond bien à vos désirs et besoins.

1

Suivez régulièrement l’évolution de votre chantier avec l’aide de votre professionnel

En tant que maître d’ouvrage, vous observez le bon déroulement du chantier avec votre architecte, votre constructeur de maison ou votre entrepreneur. Profitez-en pour échanger avec lui. N’oubliez pas : un chantier est un lieu dangereux. La présence d’un professionnel à vos côtés est indispensable. Ce dernier est responsable de la sécurité sur votre chantier.

Un conseil

Si vous ne venez jamais constater l’avancée des travaux, les entreprises et artisans pourraient être tentés de privilégier d’autres chantiers que le vôtre, pensant qu’il n’y a pas d’urgence. A l’inverse, être trop présent pourrait être perçu comme une remise en cause de la compétence des professionnels et générer une pression inutile, source d’erreurs. Tout est donc question d’équilibre !

Dans le cadre d’une construction avec un constructeur en contrat de construction, les visites sont obligatoires avant tout appel de fond.  Ces rendez-vous ont lieu à des moments clés du chantier de construction :

  • L’ouverture du chantier,
  • L’implantation de votre maison,
  • L’achèvement des fondations,
  • L’achèvement des murs,
  • La mise hors d’eau (le toit est posé !),
  • L’achèvement des cloisons et à la mise hors d’air (Les portes et les fenêtres sont posées !),
  • L’achèvement des travaux, c’est-à-dire à la réception.

Ces réunions rythment la construction de votre maison. C’est l’architecte ou le constructeur de maison qui les dirige. Si vous êtes en direct avec la ou les entreprises, ce rôle vous incombe.

L’objectif est de vérifier régulièrement le bon déroulement du chantier, notamment la réalisation des travaux conformément à votre demande initiale. Sachez que plus les observations sont signalées tôt, plus elles pourront être prises en compte facilement. D’où l’utilité de venir régulièrement.

2

Demandez des comptes rendus

Demandez à votre professionnel, s’il ne le fait pas déjà, de vous fournir un compte rendu après chaque réunion de chantier, pour formaliser son avancement, noter les principales décisions, et les éventuelles corrections à apporter. Dans le cas du constructeur, les rapports des visites de chantier sont d’office prévus dans ses missions.

Vous pouvez, également, prendre des notes et faire des photos de l’ensemble du chantier afin de garder des traces de l’évolution du chantier.

Après chacune de vos visites de chantier, nous vous recommandons d’envoyer un petit mail récapitulatif à votre architecte, constructeur ou entrepreneur après chacune de vos visites. Cela pourra lui servir de rappel. Vos demandes n’ont en effet peut-être pas été complètement enregistrées dans le feu de l’action.

Maître d’œuvre, maître d’ouvrage : qui fait quoi ?

Guide Outils
3

Vérifiez le bon emplacement des murs et cloisons

Avant même que les travaux de gros œuvre (murs, planchers, poteaux, poutres) ne démarrent, nous vous recommandons de bien vérifier sur place que l’implantation des murs et cloisons dessinée au sol correspond à celle prévue sur votre plan de construction définitif. N’hésitez pas à poser des questions à votre architecte, entrepreneur ou constructeur.

Plans d’architecte : 9 bonnes questions à vous poser pour bien les décrypter

Documents
4

Faites un point d’étape à chaque appel de fonds

A chaque appel de fonds (paiement qui marque le début d’une nouvelle phase des travaux) ou réception de factures, rendez-vous sur le chantier avec architecte, constructeur, entrepreneur, pour vérifier son état d’avancement. Si vous ne pouvez pas être là physiquement, n’hésitez pas à demander un rapport en photos.

A quoi servent les appels de fonds ?

Le législateur a créé le système des appels de fonds pour sécuriser les consommateurs à toutes les étapes de la construction de leur logement neuf.

Pour le constructeur, c’est à lui de prendre contact avec vous pour le règlement de chaque appel de fonds.

En passant par un constructeur de maisons, les appels de fonds sont strictement encadrés par la loi (article R231-7 du code de construction et de l’habitat), leur paiement se fait en fonction du stade d’avancement de votre chantier. Demandez donc à votre constructeur de pouvoir venir constater que l’appel de fonds demandé correspond bien à l’avancée réelle des travaux. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à émettre des réserves.

Attention : si vous passez par une entreprise générale du bâtiment, les appels de fonds ne sont pas encadrés par une loi : soyez donc particulièrement vigilants et attendez que le stade d’avancement des travaux soit effectivement réalisé avant de régler l’appel de fonds demandé.

5

Comment faire réaliser des modifications pendant le chantier ?

Attention, les modifications de dernière minute – changer l’emplacement d’une cloison ou fenêtre lors du chantier – sont onéreuses et peuvent même ralentir votre chantier. Il y a également de nombreuses démarches à réaliser pour faire réaliser des modifications pendant la construction. Vous allez devoir demander un devis supplémentaire à l’architecte, constructeur ou entreprise générale de travaux indiquant :

  • Une description exhaustive de la modification avec si nécessaire l’établissement du plan correspondant,
  • Le montant des travaux,
  • Les impacts financiers éventuels sur les autres lots,
  • L’impact éventuel de ce délai supplémentaire sur le calendrier de la construction et de la livraison de la maison. L’information doit être la plus précise pour éviter les mauvaises surprises,
  • La mention selon laquelle il n’y a pas d’autres impacts financiers et calendaires que ceux mentionnés dans le devis.

Si ces informations n’apparaissent pas précisément, ne signez pas le devis. Le risque : d’autres surcoûts et dérapages de planning peuvent être imputés à la modification.

Devis : 6 questions à vous poser avant de le signer

Documents
6

Et en cas de malfaçon constatée pendant le chantier, que faire ?

Une malfaçon est une anomalie, un défaut, une non-conformité, ou une imperfection de la construction. Les matériaux employés ou leur mise en œuvre peuvent en être la cause. Dans tous les cas, c’est au constructeur ou à l’entrepreneur de prendre en charge la malfaçon.

Avant d’engager des procédures plus formelles, il convient toujours de demander à l’entreprise d’intervenir pour réparer les malfaçons. Jusqu’à l’année qui suit l’achèvement des travaux, l’entreprise a de toute manière l’obligation de venir réparer les vices cachés et les défauts de conformité, à l’exception des travaux d’usure.

Afin de vous assurer que ces réparations seront bien effectuées, vous pouvez adresser une mise en demeure à l’entrepreneur chargé des travaux. Spécifiez dans cette lettre recommandée sous quel délai vous souhaitez que ces travaux soient effectués.

Si l’entrepreneur ne réagit pas, faites une lettre recommandée avec accusé de réception à envoyer à votre assureur pour déclarer le sinistre afin de faire jouer votre garantie dommages-ouvrage (à souscrire obligatoirement). Vous recevrez une offre d’indemnité sous 90 jours à accepter ou non.

Vous pouvez sinon assigner en référé le professionnel. Cette mesure d’urgence permet d’être rapide.

A savoir

Le délai de prescription varie selon les malfaçons et les garanties : 1 an, 2 ans et 10 ans. Demandez à votre assureur quelle durée s’applique selon votre situation.

  • Vous êtes en droit d’intenter une action au fond devant la juridiction compétente (selon où est situé le logement) :
  • Pour un litige inférieur ou égal à 4 000€, c’est le juge de proximité,
  • Pour un litige inférieur à 10 000€, c’est le tribunal d’instance,
  • Pour un litige supérieur à 10 000€, c’est le tribunal de grande instance avec le recours obligatoire à un avocat.

Construction d’une maison : quelles sont les garanties légales et les recours ?

Guide de construction

Découvrez d'autres guides pour bien faire construire

À lire aussi

Baromètre 2019 : évaluez la qualité perçue de votre logement !

close Created with Sketch.