Bien visiter
Au sommaire :
Que devez-vous contrôler dans les locaux annexes d’un logement lors d’une visite ?

Que devez-vous contrôler dans les locaux annexes d’un logement lors d’une visite ?

Cave, chaufferie, garage… Les locaux annexes d’une maison ou d’un appartement sont utilisés de façon occasionnelle, et rarement ouverts aux visiteurs extérieurs. Regardez bien leur état durant votre visite car le manque d’entretien peut engendrer des travaux coûteux. Quels sont les points cruciaux à vérifier lors de votre visite ? Nos experts vous accompagnent.

Réussisez toutes vos visites grâce à nos check-lists interactives !

Visite d'un appartement Visite d’une maison
1

Que faut-il contrôler dans le sous-sol ou la cave ?

Commencez par inspecter l’état général du sous-sol et la surface du local pour savoir si vous pouvez l’utiliser comme espace de rangement, ou rendre cet espace aisément exploitable. Ce point est trop souvent négligé lors de visite d’appartement ou de maison.

Vérifiez que les locaux sont bien ventilés, grâce à la présence de soupiraux ou d’ouvertures aménagées. La cave doit comporter une bonne aération pour pouvoir évacuer l’humidité ambiante, qui remonte naturellement du sol. Si vous observez de l’eau persistante à terre ou des traces de moisissures sur les murs ou le plafond, c’est que la ventilation est insuffisante ou que les ouvertures sont bouchées. Le manque d’aération est mauvais pour la qualité de l’air mais rend surtout cet espace inexploitable. Une cave trop humide dégrade tout ce qui s’y trouve.

Observez bien l’état du sol et des murs. Cela vous permettra de déterminer les travaux requis pour l’aménager.

  • La solution habituelle pour un sous-sol est de protéger la dalle de béton par une peinture à la résine époxy, très résistante et facilement nettoyable. Assurez-vous qu’elle est en bon état et non fissurée.
  • Pour les murs, la maçonnerie ou le voile béton sont souvent laissés nus, voire parfois enduits pour une meilleure résistance contre la propagation du feu.

Assurez-vous également qu’il existe une isolation thermique au plafond entre le sous-sol non chauffé et l’intérieur du logement.

Enfin, veillez au bon éclairage de l’espace. Comment se fait le déclenchement des luminaires dans la cave ? Plusieurs options sont possibles :

  • par un détecteur de présence ?
  • par un interrupteur ? Dans ce cas, vérifiez qu’il est facilement accessible depuis les accès. C’est important pour l’aspect pratique mais aussi essentiel pour assurer la sécurité.

Dans un immeuble en copropriété

Pour un appartement, demandez la liste des locaux annexes disponibles dans l’immeuble ou à l’extérieur (cave, local vélo, local poubelles) lors de votre visite. Regardez bien la configuration de la cave liée au logement, et sa capacité de stockage. Assurez-vous qu’elle dispose d’une serrure fonctionnelle. Si c’est un bâtiment ancien, les soubassements constituent un élément important de la solidité : raison de plus d’enquêter sur le niveau d’entretien !

2

Que devez-vous observer dans le garage ou parking ?

Le garage ou le parking si vous visitez une maison

Contrôlez le garage de la maison : l’espace est-il sécurisé par une porte ? Et si oui, s’agit-il d’une porte de garage automatique ? Depuis 2005, celle-ci doit respecter la norme européenne NF EN 13241 marquée CE, qui impose des dispositifs de sécurité pour protéger les enfants en bas âge.

Les tailles de garage varient d’une maison à l’autre. Assurez-vous que votre voiture peut tenir dans l’espace prévu :

  • Y a-t-il assez de place pour une, voire deux voitures ? Et pour des espaces de rangement supplémentaires ?
  • La hauteur d’accès convient-elle à votre véhicule ? C’est un point souvent oublié mais c’est important si vous conduisez un véhicule spécifique (4×4, camionnette).
  • Y a-t-il des aérations prévues dans les murs ou une fenêtre ? C’est indispensable pour l’évacuation des fumées et des gaz d’échappement.
  • L’éclairage qui contribue au confort et à la sécurité est-il prévu ?

Le garage ou le parking si vous visitez un appartement

Dans les immeubles d’habitation neufs ou récents, les locataires ou propriétaires bénéficient d’un droit au stationnement. Les places de parking sont soumises à des règles précises.

Vérifiez que ce droit est bien respecté :

  • Quel est le type de place de parking proposé ? s’agit-il d’une place de parking couvert située au sous-sol ? S’agit-il d’un box ? d’un parking extérieur dans la résidence ?
  • Disposez-vous d’un emplacement précis associé à l’appartement ?

Observez également comment les habitants accèdent au parking, et ce, des deux côtés : depuis la rue et depuis l’immeuble.

  • Quelle est la largeur et la hauteur des rampes d’accès pour pénétrer dans le parking ?
  • En sortant de l’appartement, l’accès se fait-il par escalier ou par ascenseur ?

La sécurité anti-incendie prévoit logiquement une séparation de type porte coupe-feu, pour bien isoler un parking en sous-sol ainsi que le local poubelles  des parties communes qui mènent aux logements (escaliers). Par ailleurs, un extincteur est obligatoire tous les 15 véhicules dans un garage collectif. Assurez-vous que ces deux obligations sont bien respectées.

Comment savoir si le parking est inondable ?

Vous pouvez vous renseigner sur les risques naturels auxquels un logement est soumis, et en particulier le risque lié à l’inondation, grâce à un outil mis en place par le ministère de l’Ecologie en vous rendant sur le site georisques.gouv.fr. Les risques sont détaillés suivant les quartiers de chaque ville et vont de « très faibles à inexistant » à « très élevé, nappe affleurante ».

3

Que faut-il vérifier dans l’atelier ou local technique ?

Dans une grande maison, il est possible qu’un atelier séparé du garage soit disponible, pour stocker les outils de bricolage ou jardinage. Dans un immeuble d’habitation collectif, la présence d’un local technique est systématique au rez-de-chaussée ou sous-sol. Il peut même parfois y en avoir plusieurs ! Ces pièces contiennent divers équipements : la chaudière ou la VMC de l’immeuble, ou les raccordements aux réseaux publics (gaz, électricité, fibre optique, téléphone).

Il est important de vérifier que ces pièces sont sécurisées pour éviter qu’un intrus ou un enfant ne puisse pénétrer dans ces locaux comportant des équipements dangereux. La porte de la pièce possède-t-elle une serrure ?

De même, ces locaux doivent être bien ventilés pour permettre l’évacuation des fumées en cas d’incendie ou de fuite de carburant (gaz, fioul) issue des raccordements ou de la chaudière. Demandez s’ils sont bien ventilés.

Il est courant que le local technique de l’immeuble contienne des tableaux, fils ou câbles électriques ou encore des équipements de chauffage. Regardez si les différentes installations sont aux normes.

Demandez de quand date le dernier diagnostic électrique. Cela vous donnera une indication sur la périodicité de l’entretien de ces locaux annexes.

Pour aller plus loin

Entretien Sécurité

À lire aussi

close Created with Sketch.
Created with Lunacy
Recevez 2 fois par mois nos conseils de saison

Nouveau – Découvrez notre programme de formation gratuit dédié à la rénovation énergétique en copropriété

close Created with Sketch.