Faire agrandir votre maison - Qualitel
Bien rénover

Au sommaire :

Comment bien faire agrandir votre maison ?

Comment bien faire agrandir votre maison ?

Votre maison vous semble trop petite mais vous n’avez pas envie de la quitter ? Pour gagner des mètres carrés et du confort, la solution réside peut-être dans son extension. Mais un agrandissement de maison doit respecter certaines étapes pour être sûr et viable. Pour vous aider à mener votre projet en toute sérénité, nos experts vous guident.

1

Définissez les espaces que vous souhaitez agrandir

Vous avez envie d’une deuxième salle de bain, d’une véranda, d’un bureau ou d’un local professionnel, d’une chambre supplémentaire voire d’un studio indépendant ?

Les choix sont multiples, mais avant de vous lancer dans un agrandissement, procédez à un état des lieux de l’existant et prenez conscience du potentiel de votre maison.

Selon que vous souhaitiez créer une extension latérale ou créer un étage supplémentaire (on parle alors de surélévation), la marche à suivre n’est pas la même. Décryptage par nos experts dans un guide.

Comment bien faire l’état des lieux de votre maison avant des travaux d’agrandissement ?

Guide de rénovation
2

Faites le point sur votre budget pour réaliser les travaux d’agrandissement de votre maison

Études préalables, travaux de construction, d’aménagement… La facture de l’agrandissement de votre maison peut vite augmenter. Chiffrez avec précision les dépenses prévues pour chaque poste.

Il existe plusieurs solutions de financement pour le projet d’extension de votre maison :Vous pouvez débloquer des fonds personnels, ou prendre un crédit travaux auprès d’un établissement bancaire. Ce prêt personnel travaux peut vous être accordé, au même titre qu’un prêt à la consommation. Il vous est possible de comparer les crédits existants via un formulaire sur internet afin de vous aider à trouver le meilleur taux pour votre projet.

Le prix de l’extension de votre maison peut être allégé par différentes aides financières. Pour en bénéficier, il est préférable que votre projet comprenne des travaux d’amélioration de la performance énergétique de votre maison.

Notre conseil

Pensez, également, à vous faire accompagner dans ces démarches. Pour vous guider dans l’élaboration de votre plan de financement, nous vous recommandons de contacter votre Agence Départementale d’Information sur le Logement (ADIL). Elle vous donnera toutes les informations sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre dans le cadre des travaux d’agrandissement de votre maison.

Pour vous guider, voici déjà une liste non exhaustive de ces aides :

  • L’éco-prêt à taux zéro, si vous prouvez que votre projet va également contribuer à réduire votre consommation d’énergie.
  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). En effet, les travaux de rénovation énergétique peuvent vous faire bénéficier d’un crédit d’impôt. Les conditions : le logement doit être votre habitation principale et avoir été construit il y a plus de deux ans.
  • Les subventions accordées sous conditions par les collectivités locales, etc.
  • Les certificats d’économie d’énergie : l’État oblige depuis 2005 les vendeurs d’énergie à réaliser des économies d’énergie (dans le cadre de leurs activités ou par le biais de leurs clients). Par ricochet, ces vendeurs d’énergie peuvent donc inciter leurs clients à réaliser des travaux de rénovation énergétique en leur versant une aide ou en les accompagnant (diagnostics, conseils, etc.). Des « certificats d’économies d’énergie » leurs sont alors délivrés, attestant des économies d’énergie réalisées.
  • L’agence nationale de l’habitat (Anah) étudiera votre dossier en fonction de vos ressources et jugera aussi de l’importance de ces travaux au vu de l’amélioration globale de votre confort.

Afin d’en savoir plus, consultez notre guide sur le budget et les aides financières.

Attention

Qui dit augmentation des mètres carrés dit… augmentation de la taxe foncière ! Vous devez déclarer votre nouvelle surface au Centre des impôts fonciers dans les 90 jours suivant l’achèvement des travaux. Votre taxe d’habitation sera aussi plus élevée.

3

Faites-vous accompagner pour concevoir l’agrandissement de votre maison

Comment agrandir au mieux votre maison ? Dans cette phase, il est important de vous faire accompagner par un professionnel. Celui-ci vous aidera à faire les bons choix et à optimiser votre extension selon vos besoins. En fonction de l’ampleur de votre projet et de sa complexité vous aurez peut-être besoin de vous faire accompagner pour la conception et les différentes démarches administratives.

Architecte, architecte d’intérieur ou entreprise générale : faites le quiz de nos experts pour trouver le professionnel adapté à votre projet.

Quel pro pour concevoir votre projet ?

Outils

Le professionnel établira un plan, des vues de votre future extension afin d’être sûr de son agencement et de vous aider à en tirer parti tout en respectant les normes de sécurité liées à l’électricité par exemple. C’est très utile, notamment quand la surface de votre pièce est réduite et complexe à aménager.

Après avoir étudié la faisabilité du projet, le professionnel va concevoir votre extension et faire le lien avec le bâtiment existant. Attention notamment si un mur porteur doit être détruit : des précautions seront à prendre pour assurer la solidité de votre maison Il pourra également vous faire des propositions sur la lumière et l’aménagement en intégrant les règlementations actuelles et l’évolution des matériaux.

Plans d’architecte : 9 bonnes questions à vous poser pour bien les décrypter

Documents
4

Choisissez bien vos professionnels pour la réalisation des travaux d’agrandissement

L’agrandissement d’une maison n’est pas une mince affaire et peut s’apparenter à un projet de construction. Selon la complexité du projet, plusieurs lots de travaux peuvent être concernés : maçonnerie, électricité, menuiserie, plomberie…

Vérifiez les références de plusieurs entreprises, comparez les devis et les services proposés et n’hésitez pas à contacter d’anciens clients pour vous faire un avis. Tout professionnel doit pouvoir définir et chiffrer ses prestations avant de débuter son intervention

Dans le cas où les travaux d’agrandissement de votre maison s’intègrent à un projet plus global d’amélioration de la performance énergétique de votre habitation, veillez à ce que le professionnel choisi soit RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cela vous permettra peut-être de bénéficier d’une aide financière de l’État, de l’Ademe ou des collectivités territoriales dont vous dépendez.

Bien choisir vos pros

Les bons artisans pour faire agrandir votre maison

Voir tous les pros
Voir tous les pros
5

Effectuez les démarches administratives pour agrandir votre maison

Dans le cas d’une extension latérale

Dans une zone urbaine dotée d’un PLU, vous devez faire une demande de permis de construire si vous réalisez une extension de maison de plus de 40 m².  Dans le cas d’un agrandissement de votre logement de 20 à 40 m², le permis de construire sera également obligatoire si la surface totale de la maison après travaux atteint 150 m².

Dans le cas d’une surélévation de votre maison

Vous devrez faire une demande de permis de construire si vous envisagez d’agrandir de plus de 40 m² ou si la surface de la maison après travaux atteint 150 m². Dans les autres cas, une déclaration de travaux en mairie suffit. Vérifiez également que votre maison ne se trouve pas dans le périmètre d’un bâtiment classé car cela implique encore d’autres démarches administratives.

Quelles sont les démarches administratives à faire lors de travaux de rénovation ?

Guide de rénovation
6

Choisissez les bons matériaux pour agrandir votre maison

En matière d’extension, beaucoup de choses sont permises : vous pouvez imaginer l’agrandissement de votre maison en continuité avec votre maison actuelle… ou en rupture.

Quels matériaux pour votre extension ?

  • Le bois, très apprécié par certains   : écologique, durable et monté facilement.
  • Le verre est le matériau phare des vérandas ! Il peut être utilisé dans d’autres pièces pour son apport de lumière imbattable.
  • Le parpaing, plus traditionnel, est bon marché, résistant au froid et au bruit,
  • La structure métallique permet des formes architecturales originales. Elle est également bon marché. L’inconvénient : il faudra l’isoler pour éviter la surchauffe de la maison.
  • Le béton cellulaire, le torchis, la brique ou la brique monomur peuvent aussi être utilisés pour construire votre extension.

N’hésitez pas à faire un point exhaustif sur les matériaux que vous souhaitez utiliser avec le professionnel choisi.

Enfin, l’extension peut aussi être le lieu du mélange des matériaux. Attention cependant car il y a des limites à la créativité : votre architecte saura vous ramener à la raison en privilégiant la qualité et le confort et en créant une harmonie avec votre maison actuelle.

Soyez exigeant sur la qualité

N’oubliez pas que les éléments et matériaux choisis doivent répondre à des critères de qualité afin d’être performants, sains et sûrs.

Parmi les différents signes de qualité, les certifications NF sont à privilégier. Elles attestent que le produit a subi des contrôles exigeants réalisés par des organismes indépendants. Il sera peut-être plus onéreux, mais sa résistance et sera meilleure.

Le marquage « CE » atteste simplement que le produit est conforme aux exigences minimales de la législation européenne, il est déclaratif.

Enfin, privilégiez les matériaux étiquetés A+ : ils émettront moins de polluants dans votre nouvel intérieur

Bien choisir vos équipements & matériaux

Outils
7

N'oubliez pas de vous assurer

Vous engagez de lourds travaux d’agrandissement de votre maison ? Avant de lancer le chantier, n’oubliez pas souscrire une assurance dommages-ouvrage couvrant les travaux en cas de sinistres (avant même le passage de l’expert) pour procéder aux réparations des éléments faisant l’objet d’une garantie décennale. Cette assurance est obligatoire.

Quelles sont les assurances à souscrire lors de travaux de rénovation ?

Guide de rénovation
8

Lancez les travaux d’agrandissement de votre maison !

Après avoir validé le devis du professionnel choisi et fixé avec lui les dates de début et de fin de chantier, vous êtes prêt pour lancer les travaux !

Faites-vous accompagner pour la gestion de chantier

Gérer un chantier n’est pas toujours aisé quand plusieurs artisans doivent intervenir. Il faut s’assurer que les travaux sont bien réalisés et s’assurer de la bonne tenue des délais. Si vous vous trouvez dans cette configuration, nous vous conseillons de vous faire accompagner pour franchir cette étape sereinement.

Au fil des travaux d’agrandissement de votre maison, si vous êtes sur place, veillez au quotidien aux travaux pour vérifier le bon déroulement des travaux. Sinon, ne ratez pas les réunions de chantier organisées par votre professionnel pour vérifier que les travaux sont bien conformes au projet validé en amont.

Que faut-il faire lors de la fin du chantier ?

Au terme du chantier, assurez-vous que l’extension de votre maison correspond bien à vos attentes, qu’elle est pleinement opérationnelle et que les finitions sont bien réalisées. Consultez notre guide pour faire une bonne réception de travaux de rénovation.

Découvrez d'autres guides pour vous aider dans la rénovation de votre logement

À lire aussi