Le plâtrier-plaquiste - Qualitel
Bien choisir vos pros

Au sommaire :

Bien choisir votre plâtrier-plaquiste

Bien choisir votre plâtrier-plaquiste

Une fois le gros œuvre achevé, le plâtrier-plaquiste intervient pour peaufiner l’aménagement et l’équipement de votre intérieur. Les compétences de ce professionnel – qui allient technique et décoration – sont essentielles sur un chantier. Comment choisir le plâtrier-plaquiste correspondant à vos attentes ? Quels sont les points à contrôler ? Voici les conseils de nos experts pour vous guider dans vos démarches.

1

Quel est le rôle du plâtrier-plaquiste ?

Le plâtrier-plaquiste réalise les travaux de finition intérieure, d‘isolation sur toutes les surfaces (sols, murs et plafonds) et d’aménagement de cloisons.

Il intervient en second œuvre, c’est-à-dire une fois que les travaux de maçonnerie et de menuiserie ont été effectués.

Dans quel cas faire appel à un plâtrier-plaquiste ?

Le plâtrier-plaquiste peut être sollicité pour :

  • Poser les cloisons, généralement grâce à des plaques ou des carreaux de plâtre ou des cloisons préfabriquées.
  • Isoler une habitation : il pose des isolants thermiques et/ou acoustiques pour un meilleur rendement énergétique et un meilleur confort. Le plaquiste peut réaliser des gaines techniques destinées à masquer le passage des fluides (eaux usées, eaux-vannes, câbles électriques…) dans les constructions tout en conservant les propriétés incendie et acoustique des parois qu’elles traversent.
  • Lisser et polir les surfaces (murs et plafonds) laissées brutes en utilisant du plâtre sous toutes ses formes : simple, briques, plaques, carreaux, blocs, etc.
  • Réaliser des moulures et des travaux de briquetage (aménagement de cloisons ou de contre-cloisons, coffrage, habillage, aménagements intérieurs).
  • Réaliser du staff (matériau à base de plâtre) et du stuc (enduit à base de chaux) pour certains éléments décoratifs.

Exemple d’interventions du plâtrier-plaquiste dans le cas de la création d’une cloison murale de séparation en carreaux de plâtre avec isolation acoustique

  • la pose de protections dans la pièce concernée,
  • la fourniture et la pose des cloisons ainsi que de l’isolation acoustique,
  • le jointoiement (comblement des joints),
  • le ponçage,
  • et le transport des gravats en déchetterie.

Quelles sont les responsabilités du plâtrier-plaquiste?

Avant même d’émettre un devis, le plâtrier-plaquiste doit vérifier l’adéquation entre votre demande, la réglementation (ou les arrêtés spécifiques du lieu où se situent le projet) et la faisabilité technique. Si ce n’est pas le cas, il doit vous indiquer, dans le cadre de son devoir de conseil, les travaux préalables nécessaires pour sécuriser le projet et les inclure dans son devis.

Ces travaux ne pourront donc pas faire l’objet d’une demande complémentaire après sa signature. De manière exceptionnelle, il arrive néanmoins que le diagnostic soit difficile à réaliser en amont. Dans ce cas, pour éviter toute mauvaise surprise sur le chantier, faites un point approfondi avec le plâtrier-plaquiste choisi.

2

Comment bien sélectionner votre plâtrier-plaquiste ?

Nos experts vous donnent des repères pour vous aider dans votre recherche du bon plâtrier-plaquiste. Il est important de vous assurer que vous faites appel à un plâtrier-plaquiste en droit d’exercer, correspondant à vos attentes (relationnel, disponibilité, force de proposition et de conseil…) et de bien clarifier tous les aspects avant de signer. N’hésitez pas à contacter plusieurs professionnels pour pouvoir comparer leurs prestations et leurs devis.

Les points à vérifier avant de vous engager

  • 1 L’entreprise est-elle inscrite au registre du commerce / des sociétés (pour une entreprise commerciale) ou au répertoire des métiers (pour les artisans) ?
  • 2 Où est-elle basée ?
  • 3 Renseignez- vous sur sa situation juridique et financière.
  • 4 L’entreprise de plâtrerie-plaquiste dispose-t-elle de la mention RGE (« Reconnu Garant de l’Environnement ») ?

Les qualifications du plâtrier-plaquiste

Pour vous donner des repères, le platrier-plaquiste peut disposer de signes de qualité « facultatifs », qui peuvent vous orienter dans votre choix :

  • La qualification QUALIBAT

Elle permet de contrôler la capacité technique d’une entreprise à réaliser les travaux en question ainsi que sa situation juridique, administrative et financière  (assurances, obligations fiscales et sociales, etc.). Pour trouver un plâtrier-plaquiste QUALIBAT, consultez le site qualibat.com.

Elle identifie les professionnels ayant les compétences nécessaires pour réaliser des travaux de rénovation énergétique. Cette mention est nécessaire pour obtenir les aides financières liées à ce type de rénovation (CITE, Éco-PTZ). Pour trouver un plâtrier-plaquiste titulaire d’un signe de qualité RGE, consultez en ligne l’annuaire des professionnels RGE.

Le budget

Pour vous guider sur le budget, voici les variables qui auront une influence sur les prix et les délais proposés par le plâtrier-plaquiste pour sa prestation.

Variables impactant le devis

  • La date de construction de l’immeuble ou de la maison,
  • Les caractéristiques du bâtiment (matériaux existants, présence d’amiante ou de plomb, état du bâti, etc.),
  • La dimension des surfaces à traiter,
  • L’environnement (urbain dense ou rural, servitude et droit des sols, contraintes liées à la sauvegarde du patrimoine),
  • Les matériaux, équipements et techniques de mise en œuvre utilisés,
  • Le niveau de performance souhaité (thermique et acoustique),
  • Les conditions climatiques.

Un bon professionnel analysera finement ces différents points sur le terrain avant de réaliser son devis afin de limiter le risque d’aléas sur le chantier.

N’hésitez pas à contacter plusieurs structures et à comparer leurs devis avant contractualiser avec un plâtrier-plaquiste.

 

Bien choisir vos pros

Découvrez nos autres fiches métiers

Voir tous les pros
Voir tous les pros

À lire aussi