Bien choisir vos pros

Au sommaire :

Bien choisir votre parqueteur

Bien choisir votre parqueteur

Vous souhaitez faire poser ou rénover du parquet ? Le parqueteur est l’artisan qu’il vous faut. Il est le garant d’une pose soignée. Comment choisir le bon professionnel correspondant à vos besoins ? Nos experts vous conseillent.

1

Quel est le rôle du parqueteur ?

Le parqueteur est un artisan spécialisé dans la fabrication, la pose, l’entretien et la rénovation de vos parquets. Expert des différents types de matériaux (bois massif, contrecollé, stratifié) et de pose, il saura vous indiquer la meilleure option pour votre projet. Il est un précieux conseiller pour choisir la largeur des lames, les motifs et les couleurs, les plus adaptés à votre intérieur. Pour cela, il prendra en compte la résistance recherchée, vos goûts et la luminosité de votre logement.

Pour poser un parquet neuf, le parqueteur va d’abord retirer le revêtement de sol existant. Il rend ensuite le sol bien plat, c’est l’étape du ragréage. Pour garantir une bonne isolation acoustique et thermique, il applique généralement une sous-couche isolante. Il choisit la technique de pose correspondant au matériau utilisé : clouée, collée ou flottante. Il passe ensuite aux finitions : ponçage et polissage du bois, puis vitrification du parquet pour vous faciliter l’entretien au quotidien.

Un parquet en bois nécessite de l’entretien, voire une rénovation en cas de détérioration. Le parqueteur peut s’en occuper : ponçage, polissage et vitrification… Suivant le cas, il pourra le traiter contre les parasites, puces, termites, champignons, etc. Si des parties sont abimées, il effectuera les réparations nécessaires comme par exemple le changement des lames défectueuses à l’identique.

A savoir

Si vous vivez en copropriété, avant d’envisager d’installer du parquet, vérifiez auprès de votre syndic que c’est possible. Il est important de ne pas dégrader la qualité acoustique initiale.

Quelles sont les responsabilités du parqueteur ?

Avant de vous remettre un devis, le parqueteur doit avoir vérifié la bonne adéquation entre votre demande, la réglementation et la faisabilité. Si ce n’est pas le cas, il doit vous indiquer les travaux préalables nécessaires pour sécuriser votre projet et les inclure dans son devis. Il ne pourra donc pas vous réclamer au cours du chantier des frais pour travaux complémentaires. A noter quand même que tout n’est pas forcement prévisible, c’est ensuite une question de bon sens et de dialogue.

2

Comment sélectionner votre parqueteur ?

Comment savoir si le parqueteur à qui vous faites appel est en droit d’exercer ? Est-il compétent, fiable et réactif ? Pour bien clarifier tous ces aspects avant de vous lancer en toute confiance, suivez les conseils de nos experts.

 

Les points à vérifier avant de vous engager

  • 1 Votre parqueteur est-il inscrit au registre du commerce / des sociétés (pour une entreprise commerciale) ou au répertoire des métiers (pour les artisans) ?
  • 2 Où l’entreprise est-elle basée ?
  • 3 Quelle est la situation juridique et financière de votre parqueteur ?
  • 4 Votre parqueteur possède-t-il une assurance « Garantie décennale » ?

Les qualifications du parqueteur

Pour vous donner des repères, le parqueteur peut disposer d’un « signe de qualité » facultatif comme la qualification Qualibat :

  • Ce dispositif garantit la capacité technique de l’entreprise à réaliser les travaux en question.
  • Qualibat vérifie également que l’entreprise est en règle avec ses obligations sociales et fiscales, qu’elle a souscrit les assurances obligatoires et dispose d’une solidité financière suffisante à l’exercice de ses activités.

Pour trouver un parqueteur labellisé QUALIBAT, consultez le site qualibat.com

Le budget

Plusieurs facteurs influent sur le prix et les délais d’un parqueteur et doivent être pris en compte par le professionnel pour répondre au mieux à votre demande. N’hésitez pas à contacter plusieurs artisans et à comparer leurs devis.

Variables impactant les prix et les délais

  • La date de construction de l’immeuble ou de la maison,
  • Les caractéristiques de l’immeuble ou de la maison (matériaux existants, présence d’amiante, etc.),
  • Les dimensions de surfaces à traiter,
  • L’environnement (urbain ou rural,
  • Les matériaux et les techniques de mise en œuvre utilisés,
  • Le niveau de performance souhaité (thermique et acoustique).

Bien choisir vos pros

Découvrez nos autres fiches métiers

Voir tous les pros
Voir tous les pros

À lire aussi