Extension ou agrandissement de maison sans permis de construire

Vous souhaitez réaliser une extension ou une surélévation de votre maison individuelle sans demander de permis de construire ? C’est possible, mais attention, il existe tout de même certaines autorisations et règles d’urbanisme à respecter pour un agrandissement de maison. Explications.

Au sommaire :
Extension ou agrandissement de maison sans permis de construire

Qu’est-ce qu’une extension ou une surélévation ?

Selon la réglementation française, une extension de maison correspond à un agrandissement disposant d’un lien physique et fonctionnel avec la maison existante. Cela se traduit par des ouvertures existantes ou créées lors de travaux. Si l’agrandissement ne communique pas avec la maison existante, c’est alors une construction accolée, et celle-ci nécessite obligatoirement de demander un permis de construire.

Quelle est la différence entre une extension et une véranda ?

L’extension est une continuité de la maison existante et vient s’ajouter à sa surface habitable. La véranda, quant à elle, est une pièce de transition entre la maison et le jardin et sa surface ne peut pas être comptabilisée dans la surface habitable de la maison. Contrairement à la véranda, partiellement ou entièrement vitrée, l’extension est réalisée en ossature bois, brique ou parpaing. En revanche, les démarches administratives d’une véranda sont les mêmes que pour une extension.

Quelles sont les réglementations à appliquer dans le cas d’une extension de maison ?

Avant de démarrer vos travaux d’extension et les aménagements associés, il est obligatoire de consulter le Plan local d’urbanisme (PLU) auprès de votre mairie. Ce document fixe les règles générales d’utilisation du sol sur le territoire et doit être respecté même si votre extension n’est pas soumise à une déclaration préalable ou un permis de construire.

Vous devrez également respecter la réglementation thermique applicable aux logements. Jusqu’au 31 décembre 2022, les extensions de bâtiments d’habitation d’une surface inférieure à 150 m² devront respecter la réglementation thermique 2012 (RT 2012). Ensuite, à partir du 1er janvier 2023, les extensions devront respecter la nouvelle réglementation environnementale 2020 (RE 2020).

Ces réglementations permettent d’avoir des extensions peu énergivores et confortables pour les occupants.

Vous souhaitez vous lancer ? Suivez nos conseils pour faire l’état des lieux de votre maison avant les travaux d’agrandissement et pour bien choisir l’entreprise générale de travaux ou l’architecte qui vous accompagnera.

Quelle surface peut-on construire sans permis ?

Tout agrandissement de surface inférieure à 5 m² avec ou sans PLU

Pour un agrandissement d’une surface inférieure à 5 m², vous n’avez pas l’obligation de demander un permis de construire.

Ces travaux d’agrandissement de maison peuvent en revanche être soumis à une simple déclaration préalable de travaux (DP) en mairie. Cette DP permet à la mairie de vérifier que vous respectez les règles d’urbanisme, notamment le PLU s’il y a lieu.

Notez tout de même que vous ne pouvez pas multiplier les petits chantiers de 5m² ou moins. Si vous avez réalisé un agrandissement de moins de 5m² et que vous souhaitez en faire un à nouveau, vous serez alors dans l’obligation de faire au préalable une déclaration de travaux pour ce nouveau chantier.

Si vous envisagez d’aménager vos combles sans modifier l’aspect extérieur de la maison (pose de fenêtres de toit de type velux ou autres fenêtres), vous n’avez pas l’obligation de faire une déclaration préalable de travaux. La même règle s’applique pour un agrandissement de votre garage, tant que vous ne créez pas de nouvelles ouvertures.

Si votre logement se trouve aux abords des monuments historiques, des sites patrimoniaux remarquables, d’un site protégé classé ou en instance de classement, une DP est exigée, quelle que soit la surface totale de l’agrandissement.

Agrandissement de surface inférieure à 20 m² sans PLU avec déclaration préalable de travaux

Si votre logement ne se situe pas dans une zone urbaine (une commune ou un ensemble de communes présentant une zone de bâti continu qui compte au moins 2 000 habitants) couverte par un PLU, et que la superficie de votre agrandissement est comprise entre 5 et 20m² d’emprise au sol, vous devez faire une déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie. La mairie dispose ensuite d’un mois pour valider votre projet d’extension ou faire part de ses remarques éventuelles (ce délai passe à deux mois dans un secteur protégé). Au-delà de 20m² d’agrandissement, si votre logement n’est pas dans une zone couverte par un PLU, vous devrez alors faire une demande de permis de construire.

Extension de maison de moins 40 m² dans les règles du PLU et avec déclaration préalable de travaux

Si votre maison se situe dans une zone urbaine couverte par un PLU, vous devez faire une déclaration préalable de travaux auprès de la mairie pour un agrandissement compris entre 5 et 40m². Au-delà de cette surface, c’est une demande de permis de construire qui devient obligatoire.

Si votre maison fait plus de 150 m² de superficie générale après les travaux d’agrandissement, vous devrez faire une demande de permis de construire et avoir recours à un architecte pour les travaux, quelle que soit la surface de l’extension.

Quelles démarches administratives réaliser ? Comment faire une déclaration préalable de travaux ?

Le dépôt de déclaration préalable en mairie peut se faire en ligne, ou bien par courrier recommandé avec avis de réception auprès de votre mairie. Il existe même un outil d’assistance aux déclarations préalables de travaux pour vous aider à constituer votre dossier et à remplir le formulaire en ligne correctement.

Côté démarches administratives, pensez également à assurer votre chantier ! Découvrez nos conseils pour choisir votre assurance avant les travaux.

Pour aller plus loin

Assurances Rénovation

À lire aussi

Guides et fiches pratiques

1/3

Vous rénovez votre logement ?

  • De quelles aides pouvez-vous bénéficier ?
  • Quels matériaux et équipements choisir ?
  • Comment trouver des professionnels de confiance ?
2/3

Vous allez devenir propriétaire ?

  • Ancien, neuf, sur plan : comment se décider ?
  • Que regarder lors d’une visite ?
  • Quels documents obligatoires, à quoi servent-ils ?
3/3

Vous construisez une maison ?

  • Comment trouver un terrain ?
  • Quelles démarches administratives et quelles assurances ?
  • Comment suivre au mieux les travaux ?
close Created with Sketch.
Created with Lunacy
Recevez chaque mois nos conseils de saison

Nouveau – Découvrez Alex, l’expert qui évalue la qualité du logement pour votre projet d’achat, de vente ou de rénovation

close Created with Sketch.