Comment bien choisir votre ventilation ?
Au sommaire :
Tout savoir sur la VMC double flux

Tout savoir sur la VMC double flux

Vous souhaitez installer un système de ventilation mécanique contrôlée double flux efficace pour l’aération de votre maison ou appartement ? Quel est le fonctionnement d’une ventilation double flux et comment assure-t-elle le renouvellement d’air ? Pour vous aider à comprendre les caractéristiques d’une VMC double flux, nos experts vous guident.

1

À quoi sert la VMC double flux ?

Un logement bien ventilé est un habitat sain dans lequel la qualité de l’air intérieur est préservée. Comme tout système de ventilation, la VMC double flux permet de renouveler l’air du logement, démarche indispensable puisque l’air intérieur est généralement plus pollué que l’air extérieur.

À la différence des autres systèmes conçus pour ventiler un logement, le système double flux filtre l’air entrant et le préchauffe ce qui permet de limiter les déperditions thermiques et d’effectuer des économies d’énergie et notamment de chauffage l’hiver.

En insufflant de l’air filtré (air extérieur) dans les pièces de vie et en extrayant l’air vicié (air intérieur) dans les sanitaires et la cuisine, la VMC double flux permet d’assainir l’air intérieur ainsi que d’évacuer les polluants et l’humidité qui y sont présents.

 

2

Fonctionnement de la VMC double flux

Une VMC double flux est constituée de 5 éléments principaux :

  • Un moteur situé dans un caisson (en général dans les combles) afin d’actionner les ventilateurs entraînant la circulation générale de l’air dans tout le logement.
  • Deux réseaux de gaines : un pour insuffler l’air extérieur dans les pièces de vie et un pour expulser l’air vicié depuis les pièces humides. Chacun de ces réseaux est distinct et doté de son propre ventilateur.
  • Un échangeur thermique couplé d’un système de récupération des condensats pour évacuer la vapeur d’eau produite lorsque l’échangeur récupère la chaleur de l’air extrait pour la transmettre à l’air neuf. Attention, il n’y a pas de mélange entre l’air extrait et l’air soufflé, il n’y a qu’un échange de chaleur.
  • Une prise d’entrée d’air ou, plus rarement, un puits canadien (puits climatique) pour faire entrer l’air neuf dans le système puis le diffuser à l’intérieur du logement par des bouches d’insufflation.
  • Des bouches d’extraction dans les pièces humides et une sortie d’air en toiture pour évacuer l’air vicié.

La VMC double flux assure les mêmes fonctions que la VMC simple flux mais en plus, elle récupère 70 à 90 % des calories de l’air extrait (l’air évacué du logement par les bouches d’extraction). Cette chaleur sert à préchauffer l’air neuf qui est ensuite soufflé par les bouches de soufflage ou d’insufflation dans les pièces principalesL’air neuf passe d’abord par un échangeur/récupérateur qui lui transfère la chaleur contenue dans l’air extrait. Les débits d’air vicié et d’air neuf sont assurés par deux ventilateurs.

Grâce aux filtres placés dans le système double flux, les poussières et les pollens venant de l’extérieur sont écartés lors du renouvellement d’air, améliorant ainsi la qualité de l’air intérieur.

3

Quels sont les avantages et inconvénients de la VMC double flux ?

Avantages de la ventilation double flux

En installant une VMC double flux dans votre logement, vous bénéficiez de plusieurs bienfaits :

  • un air renouvelé efficacement dans le logement ;
  • une qualité de l’air intérieur très bonne grâce à la filtration des pollens, spores, moisissures, particules fines et bactéries ;
  • un habitat plus sain chassé de l’humidité et des désagréments qui vont avec (moisissures, buée, etc.) ;
  • des économies de chauffage grâce au réchauffement de l’air extérieur par l’échangeur thermique ;
  • un bon confort thermique grâce à l’absence de courants d’air froids l’hiver et chauds l’été.

Inconvénients du système double flux

  • une consommation électrique importante pour faire fonctionner en continu la VMC double flux ;
  • un entretien régulier nécessaire, notamment le changement des filtres 2 fois par an pour éviter le surrégime des moteurs ;
  • un encombrement de l’installation important, nécessitant un espace dédié dans une zone chauffée du logement ;
  • une installation difficile en rénovation ;
  • un risque de nuisances sonores dans les gaines ;
  • en cas d’arrêt prolongé de la VMC, un risque de condensation dans les gaines, pouvant entraîner le développement de moisissures.

VMC simple ou double flux ?

Les ventilations simple et double flux sont deux systèmes efficaces pour renouveler votre air intérieur. Lequel choisir selon votre cas de figure ? Pour prendre votre décision entre VMC simple flux  ou VMC double flux, il est important de connaître les points suivants :

  • Les systèmes de VMC double flux sont privilégiés dans une maison neuve ou un appartement neuf car les gaines, le caisson et l’extracteur prennent beaucoup de place. Dans le neuf, les plans intègrent en amont cet espace nécessaire pour une pose discrète et optimisée. C’est tout de même possible d’installer une VMC double flux en rénovation mais cela requiert quelques aménagements et il est préférable d’avoir une bonne hauteur sous plafond afin de faire passer les gaines. Si ce n’est pas votre cas, tournez-vous plutôt vers la VMC simple flux.
  • Les VMC simple flux s’installent très facilement en rénovation, surtout en remplacement d’une ventilation naturelle.
  • L’investissement à l’achat et à l’entretien est plus important pour une VMC double flux que pour VMC simple flux mais des économies de chauffage et de climatisation sont réalisées sur le moyen et long terme. Si vous n’avez pas l’intention de rester très longtemps dans votre logement, le coût inférieur d’une VMC simple flux peut peser dans la balance !
  • Si vous êtes asthmatique ou sensible aux allergies, sachez que seule la VMC double flux filtre l’air extérieur avant de l’insuffler dans votre logement. Moins de pollens et moins de particules fines : un vrai atout pour mieux respirer !
  • Si vous êtes frileux et sensible aux courants d’air, souvenez-vous qu’avec une VMC simple flux, la température de l’air soufflé à l’intérieur correspond à celle de l’air extérieur, même lorsque c’est négatif ! Cette arrivée d’air frais peut provoquer de l’inconfort et refroidir votre logement alors qu’avec une VMC double flux, la température de l’air insufflé descend rarement en-dessous des 10°C.
  • Si votre environnement est bruyant, il est important de savoir que les bruits extérieurs pénètrent à l’intérieur par les entrées d’air au-dessus des fenêtres dans le système de VMC simple flux. En double flux, il n’y a pas d’entrées d’air en façade donc les bruits de l’extérieur sont considérablement réduits dans les pièces de vie.
4

Quelles sont les différents modèles de VMC double flux ?

Il existe deux types de VMC double flux selon le type de récupérateur :

Avec un récupérateur statique

Dans ce cas, le schéma de la VMC double flux est simple. Le réchauffement de l’air entrant est  uniquement réalisé par un échangeur de chaleur.

Avec un récupérateur thermodynamique

Le réchauffement de l’air entrant est réalisé par une pompe à chaleur, éventuellement réversible. Dans ce cas, l’installation d’une VMC double flux thermodynamique vous permet de réchauffer l’air entrant en hiver et de le rafraîchir en été.

5

Quel est le prix d’une VMC double flux ?

Le prix de la pose d’une VMC double flux est fonction du type d’installation : dans le neuf ou en rénovation.

Selon l’ADEME, il faut compter environ 2 300 € HT pour l’installation d’une VMC double flux dans le neuf (fourniture et pose). C’est un investissement bien plus conséquent qu’une VMC simple flux autoréglable qui coûte environ 500 € HT ou qu’une VMC simple flux hygroréglable qui revient à 800 € HT (prix pour le matériel et la pose dans le neuf).

Pour une pose de VMC double flux en rénovation, le budget est plus important : prévoyez une fourchette de 3 450 à 4 600 € HT pour le matériel et la main d’œuvre.

Attention, le coût d’une VMC ne se compte pas qu’au moment de l’achat du matériel et de la pose. La VMC double flux permet à l’usage de réduire les déperditions thermiques et d’alléger vos factures de chauffage. Si vous choisissez un modèle de VMC double flux à haut rendement et basse consommation en électricité, vous ferez également des économies d’énergie au quotidien.

Ces prix sont des estimations qui peuvent varier selon la complexité du chantier, la surface du logement, la localisation et le professionnel contacté. Vous pouvez solliciter plusieurs artisans afin de comparer leur devis et leurs prestations.

À savoir

Vous pouvez également financer une partie de votre projet de ventilation double flux par des aides financières.

6

Installation d’une VMC double flux

Pensez au passage des gaines lors de l’installation du système de ventilation double flux

Si vous faites procéder à une rénovation de votre logement et faites installer une ventilation mécanique, ayez à l’esprit qu’une VMC double flux peut être délicate à mettre en œuvre à cause des difficultés de passage des gaines en faux plafond. Les gaines doivent être isolées thermiquement ou calorifugées afin d’éviter l’apparition de condensation et de moisissures.

N’oubliez pas de faire raccorder les caissons au réseau d’eaux usées

Lors de l’installation d’une VMC double flux, pensez à demander à votre plombier-chauffagiste ou à votre entreprise générale de travaux de raccorder le caisson (ou les caissons) au réseau d’eaux usées. Cela permet d’évacuer les condensats de vapeur d’eau, c’est-à-dire les liquides liés au refroidissement de l’air humide qui a été extrait.

7

Entretien d’une VMC double flux

Installer une VMC double flux nécessite un entretien régulier et minutieux pour préserver l’efficacité du système :

  • Dépoussiérez fréquemment les bouches de soufflage et les bouches d’extraction pour conserver un débit d’air satisfaisant.
  • Changez les filtres de l’échangeur thermique tous les 6 mois ou maximum tous les ans afin qu’ils continuent de filtrer et d’assainir correctement l’air extérieur.
  • Nettoyez les conduits tous les 5 à 10 ans.

Référez-vous toujours à la notice technique du fabricant pour connaître les conseils et les fréquences d’entretien de votre VMC double flux.

Pour en savoir plus, consultez notre guide dédié à l’entretien du système de ventilation.

Bien choisir vos équipements & matériaux

Découvrez nos autres fiches

Voir tous nos guides
Voir tous nos guides

À lire aussi

close Created with Sketch.
Created with Lunacy
Recevez chaque mois nos conseils de saison

Nouveau – Découvrez notre programme de formation gratuit dédié à la rénovation énergétique en copropriété

close Created with Sketch.