Comment bien choisir votre ventilation ?
Au sommaire :
La ventilation naturelle : fonctionnement, avantages, inconvénients et conseils

La ventilation naturelle : fonctionnement, avantages, inconvénients et conseils

Une bonne ventilation est indispensable pour garantir un bon renouvellement d’air dans un logement, évacuer les polluants, améliorer la qualité de l’air intérieur et ainsi contribuer à préserver la santé de ses occupants. Pour vous aider à comprendre le système de ventilation naturelle, nos experts font le point.

1

Comment fonctionne une ventilation naturelle ?

La ventilation naturelle repose sur un principe physique simple : l’air chaud, plus léger que l’air froid, monte et génère un tirage d’air naturel dans le logement. Un balayage permanent est ainsi créé dans le logement et l’aération naturelle est mise en place. L’air extérieur entre dans les pièces principales et se déplace vers les pièces humides (cuisine, WC, salle de bains) et plus chaudes. Un taux d’humidité élevé est propice au développement de moisissures et mauvaises odeurs. Dans ces espaces, l’évacuation de l’humidité se fait par le conduit des bouches d’extraction. Ce conduit débouche en toiture.

Quand ce système est équipé d’un ventilateur pour aider au tirage thermique, on parle alors de ventilation naturelle assistée, qui consomme de l’énergie électrique pour fonctionner, mais moins qu’une ventilation mécanique contrôlée simple flux ou qu’une VMC double flux.

On trouve généralement ce système dit de « ventilation naturelle permanente par balayage » dans les immeubles ou maisons construits avant 1974. Dépourvu de dispositif mécanique pour la circulation de l’air et son évacuation, il a l’avantage d’être silencieux et de ne rien consommer. La ventilation naturelle permet donc de réaliser des économies par rapport à une VMC.

À savoir

La ventilation naturelle dépendant de la température extérieure et du vent, elle est donc plus efficace en hiver qu’en été !

2

Les avantages et inconvénients d’une ventilation naturelle

Grâce à la ventilation naturelle vous bénéficiez de nombreux avantages :

  • aucune consommation d’énergie,
  • aucune nuisance sonore : ce système est totalement silencieux en comparaison des systèmes de ventilation mécanique,
  • très peu d’entretien : un nettoyage simple à l’eau savonneuse des entrées d’air et grilles d’extraction environ tous les 6 mois,
  • vous préservez l’environnement et votre porte-monnaie car vous réalisez des économies à l’installation et à l’usage.

En revanche, le système de ventilation naturelle possède aussi des inconvénients. Le premier : vous êtes tributaire de la météo ! En effet, ce mode de ventilation dépend entièrement des conditions climatiques. Le vent et le tirage thermique n’offrent généralement pas un renouvellement d’air maîtrisé ni suffisant toute l’année, notamment en été (la température extérieure doit être inférieure à celle au sein du logement pour que le tirage s’effectue). Durant la période estivale, vous risquez ainsi plus d’humidité et de condensation tandis qu’en hiver vous risquez une sur-ventilation et donc une déperdition thermique.

De plus, ce système de ventilation ne garantit pas une bonne qualité de l’air intérieur car le renouvellement de l’air peut être perturbé par l’ouverture des fenêtres et, à l’inverse de la VMC, il ne prend pas en compte l’occupation des locaux. Autres inconvénients : l’installation d’une ventilation naturelle n’est pas possible dans tous les appartements et les ouvertures en façade peuvent être jugées inesthétiques.

3

Combien coûte une ventilation naturelle ?

L’installation d’une ventilation naturelle est peu coûteuse. En effet, l’achat d’une grille d’aération est très accessible et ces produits sont faciles à trouver dans n’importe quel magasin de bricolage. Il existe différents modèles, plus ou moins sophistiqués et ajustables pour mieux contrôler la quantité d’air, ce qui peut faire une différence au niveau du prix.

Néanmoins, il faut noter que le prix d’achat sera vite amorti au cours des années sachant qu’avec une ventilation naturelle, vous ne consommez pas d’énergie !

4

Les conseils de nos experts

Faites appel à un spécialiste

La ventilation naturelle vous permet d’aérer la pièce et de ventiler correctement votre logement à condition d’avoir été bien conçue, en tenant compte des caractéristiques du bâtiment et des conditions climatiques. Faites appel à un spécialiste (architecte, entreprise générale de travaux, plombier-chauffagiste) pour vérifier le dimensionnement des entrées d’air, bouches d’extraction et conduit.

Laisser libres les entrées d’air frais et sorties d’air vicié

Ne bouchez surtout pas une entrée d’air, une évacuation, une grille de ventilation ou tout dispositif permettant l’évacuation et la circulation de l’air, même en hiver. L’air entrant en provenance de l’extérieur est indispensable au bon renouvellement de l’air intérieur ! La qualité de l’air intérieur n’en est que meilleure.

 

Entretenez le système de ventilation naturelle

Pour préserver l’efficacité dans le temps de votre système de ventilation naturelle et ainsi votre santé, vous devez impérativement bien l’entretenir. Les grilles d’entrée d’air situées au niveau des fenêtres et les grilles d’extraction se salissent vite et peuvent s’encrasser complètement, empêchant l’air de passer. Il est recommandé de les nettoyer tous les 6 mois à l’eau savonneuse et plus régulièrement si vous remarquez que le débit d’air s’affaiblit. Pour garantir un bon débit d’air permanent, découvrez nos astuces d’entretien du système de ventilation.

 

 

Bien choisir vos équipements & matériaux

Découvrez nos autres fiches

Voir tous nos guides
Voir tous nos guides

Pour aller plus loin

Appartement Maison Ventilation

À lire aussi

close Created with Sketch.
Created with Lunacy
Recevez chaque mois nos conseils de saison

Nouveau – Découvrez notre programme de formation gratuit dédié à la rénovation énergétique en copropriété

close Created with Sketch.