Nos conseils au quotidien

Au sommaire :

Comment reconnaître le type de ventilation que vous avez dans votre logement ?

Comment reconnaître le type de ventilation que vous avez dans votre logement ?

Pour vivre dans un environnement sain, il est indispensable de renouveler régulièrement l’air de votre logement. Cela passe par une ventilation performante et par une aération de 10 minutes matin et soir. Vous éviterez ainsi la dégradation de votre logement et améliorerez la qualité de l’air chez vous. Mais comment savoir quel équipement est installé chez vous et s’il fonctionne correctement ? Suivez les conseils de nos experts.

1

Quelle est la date de votre logement ?

Selon l’année de construction de votre habitat, les systèmes de ventilation installés à l’origine varient.

Pour les logements construits avant 1937

En raison de l’absence de réglementation, ces logements peuvent ne comporter aucun dispositif spécifique pour l’aération. Celle-ci se fait souvent par les défauts d’étanchéité du bâtiment, l’ouverture des fenêtres et les conduits de cheminée. Il n’y a donc a priori pas de système de ventilation à proprement parler.

Pour ceux construits entre 1937 et 1958

Durant cette période, la législation obligeait le maître d’ouvrage à prévoir des conditions minimales de ventilation : ouvertures en bas et en haut de chaque pièce humide (cuisine et salle de bain), entrée d’air en façade…

Pour ceux bâtis entre 1958 et 1969

À partir de 1958, un arrêté définit des exigences d’aération selon les pièces : ventilation haute et basse ou conduits d’entrée et d’évacuation d’air dans les pièces humides sans fenêtres, ventilation haute et basse en façade dans la cuisine…

Pour ceux construits de 1970 à 1983

Le principe de la ventilation générale et permanente est adopté pour le parc immobilier français. Le logement doit alors être équipé d’une ventilation naturelle par conduits à tirage naturel ou d’une ventilation mécanique. Quel que soit le système mis en place, l’air doit pouvoir circuler des pièces principales (séjour, chambre), qui comportent des entrées d’air, vers les pièces humides (cuisine, salles de bain, WC), où l’air est évacué.

Pour les logements construits à partir de 1983

Le principe de ventilation assurant la circulation de l’air des pièces principales vers les pièces humides est complété par la réglementation de 1982 qui introduit des exigences en termes de débit d’air extrait.

Comment bien choisir votre ventilation ?

Équipements & Matériaux
2

Comment vérifier le bon fonctionnement de votre système de ventilation ?

Outre l’année de construction de votre logement, il vous est possible d’identifier votre type d’installation en observant les équipements. Faites un petit tour de votre logement et constatez par vous-même la présence de bouches d’aération, de grilles, de conduits… Voici quelques repères pour vous aider à déterminer le système de ventilation installé chez vous et vérifier s’il fonctionne bien.

Comment savoir si vous avez une ventilation naturelle efficace ?

Dans le cas d’une ventilation naturelle, il n’y a aucun dispositif mécanique. La circulation de l’air provient du « tirage thermique », lié aux différences de températures entre l’intérieur et l’extérieur et aux pressions du vent sur l’enveloppe du bâtiment. La création de courants d’air dans le logement provient des entrées d’air (grilles, conduits verticaux, etc.) ou de l’ouverture des fenêtres. Dans cette configuration, il peut être difficile de déterminer si l’air circule bien dans le logement et  l’entretien des équipements est indispensable pour que le renouvellement d’air se fasse correctement. Pour cela, vérifiez que les entrées d’air sont bien propres et non obstruées. La présence de moisissures peut aussi être un signe que la ventilation naturelle présente un défaut.

Que faut-il savoir sur la ventilation naturelle ?

Équipements & Matériaux

Comment reconnaître une ventilation mécanique contrôlée (VMC) ?

La « ventilation mécanique contrôlée par extraction d’air », appelée VMC, comporte des entrées d’air dans les pièces principales (chambre, séjour), des bouches d’extraction d’air dans les pièces humides (cuisine, salle de bain, WC), des conduits de circulation de l’air et un groupe d’extraction, « ventilateur », pour évacuer l’air à l’extérieur du logement.

La VMC double flux présente deux réseaux, pour souffler l’air et pour l’extraire, et deux ventilateurs. Lorsque ce système est équipé d’un récupérateur de chaleur, il récupère la chaleur de l’air extrait du logement, l’utilise pour réchauffer l’air neuf filtré venant de l’extérieur qui est ensuite soufflé dans les pièces principales.

Dans le cas de la VMC simple flux, la gestion du débit d’air peut être automatique ou bien réglable au moyen d’une ficelle à tirer ou d’un interrupteur. Ce système, qu’on retrouve dans la cuisine ou la salle de bain, permet d’augmenter le débit (lorsque vous cuisinez par exemple).

Pour vous assurer que le système fonctionne bien :

  • VMC simple flux : placez une feuille de papier devant les bouches d’extraction situées dans la cuisine, la salle de bain et les WC. Si la feuille reste plaquée sur la bouche, c’est que votre installation fonctionne correctement.
  • VMC double flux : en complément de la vérification de la bouche d’extraction, positionnez une feuille de papier devant la bouche de soufflage située dans le séjour ou les chambres. Pour une bonne circulation de l’air, la feuille doit être repoussée.

L’entretien de ces systèmes est primordial pour assurer un bon renouvellement d’air chez vous. Vérifiez que les entrées d’air et les bouches d’extraction sont bien propres et non obstruées.

Si vous constatez des défauts ou un dysfonctionnement de votre installation, faites appel à un professionnel pour diagnostiquer et intervenir sur votre système de ventilation.

À lire aussi

Au sommaire :

Comment être éco-responsable lorsque vous choisissez les équipements dans votre logement ?

Le choix des équipements pour votre logement a un impact écologique et économique. Alors, comment savoir quels appareils électroménagers, quel type d’ampoule et quelle robinetterie adopter pour limiter votre consommation énergétique et votre impact écologique ? Voici quelques conseils de nos experts pour vous guider !

Baromètre 2019 : évaluez la qualité perçue de votre logement !

close Created with Sketch.