NOUVEAU

Découvrez CLÉA, le 1er Carnet d’Information du Logement en France, déjà adopté par plus de 200 000 logements

En savoir plus
close

Notre guide complet sur la pompe à chaleur air-air

Publié le 21 septembre 2023

La pompe à chaleur air-air est un système de chauffage et de refroidissement, qui puise son énergie dans l’air extérieur de votre logement. Fonctionnement, installation, prix… Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cet équipement.

Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur air-air ?

La pompe à chaleur (PAC) air-air est un système de chauffage et de refroidissement. Elle appartient à la famille des pompes à chaleur aérothermiques, c’est-à-dire qu’elle capte les calories présentes dans l’air extérieur à proximité de votre logement, pour produire de la chaleur.

Comment fonctionne la pompe à chaleur air-air ?

La PAC air-air puise son énergie dans l’air extérieur pour la diffuser à l’intérieur de votre logement. Pour cela, elle se compose de deux unités minimum : une unité extérieure placée à l’extérieur du logement, et une ou plusieurs unités intérieures, appelées ventilo-convecteurs ou splits, placées à l’intérieur. Son fonctionnement est similaire à celui de la pompe à chaleur air-eau :

  • l’unité extérieure capte les calories de chaleur présentes dans l’air à proximité de votre maison ou de votre appartement ;
  • ces calories sont acheminées via un fluide frigorigène qui circule en circuit fermé vers l’unité intérieure disposée dans les combles ou le faux plafond de votre logement ;
  • un condenseur permet d’augmenter la pression du liquide et de le chauffer ;
  • le liquide se condense, permettant de libérer la chaleur accumulée ;
  • la chaleur produite est diffusée via un réseau de gaines par soufflage dans votre maison ou votre appartement, à travers des ventilo-convecteurs ou splits.

Le nombre de ventilo-convecteurs varie selon les besoins des occupants du logement. Il est possible de n’installer qu’une seule unité (pompe à chaleur mono-split), dans le salon par exemple, comme plusieurs unités (pompe à chaleur multi-split), dans chaque pièce du logement (salon et chambres).

Quelles sont les différences entre la pompe à chaleur air-air et air-eau ?

La PAC air-air et la PAC air-eau font toutes les deux parties de la famille des pompes à chaleur aérothermiques. Elles puisent toutes les deux leur énergie dans l’air extérieur du logement. Pour bien comprendre les différences entre ces deux équipements, il suffit de se fier à leurs noms : le premier terme désigne la source d’énergie utilisée par la pompe à chaleur, tandis que le second, désigne la façon dont l’appareil rediffuse cette énergie.

Ainsi :

  • la pompe à chaleur air-air prélève les calories dans l’air extérieur pour les transférer à l’intérieur du logement via des systèmes de diffusion d’air (splits ou ventilo-convecteurs) ;
  • la pompe à chaleur air-eau prélève les calories dans l’air extérieur pour les diffuser via un circuit de chauffage central, jusqu’aux émetteurs de chaleur (radiateurs, plancher chauffant, etc.) et les points d’eau pour chauffer l’eau chaude sanitaire (ECS).

Contrairement à la pompe à chaleur air-air, la pompe à chaleur air-eau a donc besoin d’être raccordée à un système de chauffage central pour fonctionner. De plus, selon le modèle choisi, la pompe à chaleur air-eau peut également produire de l’eau chaude sanitaire.

Par ailleurs, à l’exception de quelques modèles plus récents, la pompe à chaleur air-eau n’a pas de fonction réversible. La plupart des modèles ne permettent pas de rafraîchir votre logement.

Quelle pompe à chaleur choisir ?

Pour savoir quel type de pompe à chaleur choisir, il est nécessaire de voir si votre logement est équipé d’un réseau de chauffage central. Si c’est le cas, vous pouvez installer une PAC air-eau, mais aussi, si vous disposez d’un extérieur suffisamment grand, une pompe à chaleur géothermique qui puise son énergie dans le sol. Si ça n’est pas le cas, la PAC air-air est la meilleure option pour vous.

La particularité de la pompe à chaleur air-air réversible

La pompe à chaleur air-air réversible permet de produire du chauffage, mais aussi de rafraîchir un logement ! Pour cela, son fonctionnement s’inverse : l’appareil capte les calories à l’intérieur du logement pour les rejeter à l’extérieur.

Notez que la pompe à chaleur air-air réversible a une fonction de rafraîchissement puisqu’elle permet de faire baisser la température de l’air ambiant  de quelques degrés, et non de climatisation.

Ne pas avoir trop chaud dans votre appartement ou maison : nos conseils pour lutter contre la chaleur

Conseils au quotidien

Choisir une pompe à chaleur air-air : quels critères prendre en compte ?

Avant d’installer une pompe à chaleur air-air chez soi, il est primordial de bien la choisir. Pour cela, plusieurs critères doivent être pris en compte :

  • la taille de votre logement : plus la zone de chauffe est grande, plus votre PAC doit être puissante. Un bon dimensionnement est essentiel : des recommandations sont intégrées à un document technique (DTU 65.16 du 26 juin 2017), ce qui permet de bien estimer la puissance à installer ;
  • la qualité de l’isolation de votre logement : un logement mal isolé entraîne des déperditions de chaleur. Il est préférable de commencer par isoler son logement avant d’installer une pompe à chaleur (ou tout autre mode de chauffage) et d’en profiter pleinement ;
  • vos besoins : déterminez au préalable quelles pièces doivent être chauffées ou rafraîchies pour connaître le nombre de splits qu’il faudra installer;
  • le climat de votre zone d’habitation : le groupe extérieur capte l’air pour produire de l’énergie. En hiver, lorsque la température extérieure diminue, il est possible que le fonctionnement de l’appareil soit impacté. Il est alors nécessaire de prévoir un chauffage d’appoint (poêle à bois, chaudière…) ;
  • le coefficient de performance (COP) de la pompe à chaleur : il s’agit du rapport entre la quantité de chaleur produite et l’énergie électrique consommée. Ainsi, si le COP de la PAC est de 3, cela veut dire qu’elle consomme 1 kWh d’électricité pour produire 3 kWh de chaleur. Plus le rendement de l’appareil est élevé, mieux c’est ;
  • son étiquette énergie : les PAC air-air disposent d’une étiquette énergie renseignant en un coup d’œil, sur leurs performances. Les appareils les plus performants sont classés en A+++ ;
  • son niveau sonore : l’unité extérieure peut parfois être un peu bruyante. Veillez donc à l’installer à une distance raisonnable des fenêtres et du voisinage. De plus, l’unité intérieure, ainsi que les bouches d’insufflation, peuvent être une source d’inconfort acoustique. C’est pourquoi l’unité intérieure doit être mise dans un placard isolé des pièces de vie.
  • son prix : l’installation d’une PAC air-air représente un certain coût, mais il est possible de bénéficier de quelques aides financières pour réduire le montant de la facture ;
  • ses options : certains modèles sont dotés d’une technologie Inverter qui permet à la pompe à chaleur de ne pas s’arrêter de fonctionner, mais de moduler sa puissance en fonction des besoins réels, ce qui permet de faire des économies.

Pour être certain de choisir un équipement qui vous convient, nous vous conseillons de faire appel à un artisan ou une entreprise Reconnus garants de l’environnement (RGE).

Comment installer une pompe à chaleur air-air ?

Le processus d’installation : de l’importance des combles et faux-plafonds

L’installation d’une pompe à chaleur air-air chez soi est simple, mais suppose la présence 2 prérequis :

  • un espace extérieur suffisamment grand et éloigné du voisinage pour y placer l’unité extérieure ;
  • des combles perdus ou un faux plafond pour pouvoir y entreposer le réseau de gaines de distribution d’air. Ce sont ces gaines qui relient l’unité extérieure aux ventilo-convecteurs intérieurs.

Notez que les combles ou le faux plafond doivent être accessibles pour procéder aux visites d’entretien annuelles nécessaires au bon fonctionnement de l’appareil.

Nécessité d’un professionnel pour l’installation

Nous vous conseillons grandement de faire appel à un professionnel RGE pour l’installation de votre PAC air-air. En plus de vous conseiller sur l’équipement le plus adapté pour répondre à vos besoins et à la configuration de votre logement, il réalisera l’installation dans les règles de l’art.

À noter

Installer une pompe à chaleur c’est bien. L’installer dans un logement isolé, c’est mieux ! En effet, si la pompe à chaleur vous permet de faire des économies d’énergie en utilisant notamment une ressource renouvelable pour fonctionner, si le logement est mal isolé, votre appareil sera surdimensionné et le chauffage produit (ou la fraîcheur en été) risque de s’évacuer vers l’extérieur. Résultat : vous consommez plus, ce qui se ressent sur vos factures de chauffage ! Avant d’installer une PAC chez vous, nous vous conseillons donc d’isoler au préalable votre logement.

Combien coûte une pompe à chaleur air-air ?

Le prix d’une pompe à chaleur varie selon plusieurs éléments comme la puissance de l’appareil, le nombre de ventilo-convecteurs installés, la marque choisie ou encore les coûts de main d’œuvre. Il est donc difficile de donner un prix exact.

Quels sont les frais d’installation ?

En plus de l’équipement, vous devez prévoir des frais d’installation. En effet, le coût varie selon le nombre de splits et la configuration de votre maison. Il peut être nécessaire d’installer un faux plafond pour installer le système de gainage, percer des murs, etc.

Quels sont les coûts associés à l’entretien ?

L’entretien d’une pompe à chaleur air-air ne doit pas être pris à la légère. Pour optimiser les performances et s’assurer du bon fonctionnement de l’appareil, il est nécessaire de l’entretenir régulièrement :

  • veillez régulièrement à ce qu’aucun obstacle ne gêne la circulation de l’air autour de l’unité extérieure (feuilles ou branches d’arbres) et nettoyez les éventuelles matières organiques à l’aide d’un chiffon humide ;
  • dépoussiérez les ventilo-convecteurs à l’aide d’un aspirateur et d’un chiffon humide ;
  • une fois par an, faites réaliser un entretien plus approfondi par un professionnel qui s’assurera du bon fonctionnement global de l’appareil.

Notez qu’il est possible de souscrire à un contrat d’entretien directement auprès de votre installateur.

Quelles aides et subventions pour une pompe à chaleur air-air ?

L’installation d’une pompe à chaleur air-air chez soi est éligible à quelques aides financières sous conditions.

Par ailleurs, pour l’installation d’une PAC air-air, la TVA appliquée est de 20%. Néanmoins, le taux peut être réduit à 10% pour la main d’œuvre, si le logement a plus de 2 ans.

Pour simuler le montant de vos aides financières, vous pouvez vous rendre sur plusieurs sites comme France Rénov’ ou Oscar.

FAQ - Pompe à chaleur air-air

Comment une pompe à chaleur air-air rafraîchit-elle une maison ?

La pompe à chaleur air-air peut rafraîchir une maison lorsque la température augmente. Pour cela, son fonctionnement s’inverse. La PAC air-air capte les calories présentes à l’intérieur du logement pour les rejeter à l’extérieur. Ce système ingénieux permet de faire baisser la température intérieure de quelques degrés.

Pourquoi la PAC air-air ne peut-elle pas chauffer l'eau ?

La pompe à chaleur air-air permet de chauffer un logement en soufflant de l’air chaud via des ventilo-convecteurs ou des splits. Contrairement à la pompe à chaleur air-eau, elle n’est pas raccordée à un système de chauffage central, ce qui l’empêche de produire de l’eau chaude sanitaire.

Quels types d'habitations sont adaptés à l'installation d'une PAC air-air ?

Pour installer une pompe à chaleur air-air chez soi, il faut 2 prérequis : la présence d’un espace extérieur suffisamment grand et éloigné du voisinage pour installer l’unité extérieure, et la présente de combles perdus ou d’un faux plafond accessibles pour installer le réseaux de gaines.

Sur le même sujet

PARTAGER

À lire aussi

Guides et fiches pratiques

1/3

Vous rénovez votre logement ?

  • De quelles aides pouvez-vous bénéficier ?
  • Quels matériaux et équipements choisir ?
  • Comment trouver des professionnels de confiance ?
2/3

Vous allez devenir propriétaire ?

  • Ancien, neuf, sur plan : comment se décider ?
  • Que regarder lors d’une visite ?
  • Quels documents obligatoires, à quoi servent-ils ?
3/3

Vous construisez une maison ?

  • Comment trouver un terrain ?
  • Quelles démarches administratives et quelles assurances ?
  • Comment suivre au mieux les travaux ?