Comment bien choisir votre système de chauffage ?

Au sommaire :

Que faut-il savoir sur les planchers chauffants basses températures à eau chaude ?

Que faut-il savoir sur les planchers chauffants basses températures à eau chaude ?

Le plancher chauffant est un mode de chauffage qui diffuse par le sol une source de chaleur douce dans toutes les pièces. Il permet d’éviter les surconsommations et de réduire vos factures d’énergie et l’impact environnemental. Comment ça fonctionne ? Découvrez les recommandations de nos experts pour vous repérer parmi les modèles de sols chauffants.

Le plancher chauffant offre une grande surface d’émission de chaleur puisqu’il peut être installé dans chaque pièce de votre habitation. La température de contact au sol du plancher chauffant ne dépasse pas 28°C, ce qui vous garantit des conditions confortables d’utilisation. Autre atout : l’absence de radiateurs libère les murs et vous offre de nombreuses possibilités d’aménagement.

1

Quels sont les différents types de planchers chauffants ?

Le plancher chauffant basse température a pour principe de faire circuler de l’eau chaude dans des tubes incorporés au plancher. Cette eau peut provenir d’une chaudière, d’une pompe à chaleur ou d’une sous-station de chauffage urbain. Il existe trois techniques principales de mise en œuvre du plancher chauffant.

Les tubes dans la dalle

Les tubes sont noyés dans la dalle de béton, isolée en sous-face.
Son usage ? Cette technique est employée dans les constructions neuves ou dans les restructurations lorsque le plancher existant est démoli.

Les tubes sous la dalle

Les tubes sont posés dans une couche d’isolation adaptée (comportant par exemple des plots ou des rainures accueillant les tubes) et l’ensemble est recouvert par une dalle de béton.
Son usage ? On retrouve cette méthode dans les constructions neuves et les restructurations lorsque le plancher existant est démoli.

La pose « sèche »

Les tubes sont posés suivant les rainures de panneaux d’isolation spécialement conçus, tandis qu’une plaque (ciment cellulose, par exemple) est collée sur cet ouvrage. L’ensemble peut alors recevoir un revêtement de sol. L’épaisseur du plancher sec est de l’ordre de 30 à 60 mm, soit deux à trois fois moins que celle des tubes fixés dans ou sous la dalle. De plus faible inertie thermique, le plancher sec se met plus rapidement en équilibre à la température souhaitée.
Son usage ? Cette technique est adaptée à la rénovation. Elle ne surcharge pas les planchers existants.

Pensez à opter pour le chauffage mixte

Le réseau d’alimentation du plancher chauffant peut également être relié à des radiateurs à eau chaude qui assurent un complément de chauffage. La température de l’eau chaude étant différente, il faut alors installer deux circuits : l’un pour le plancher chauffant, l’autre dédié aux radiateurs. Dans ce cas, on parle de chauffage mixte.

2

Les conseils et mises en garde avant l’installation

Veillez aux revêtements de sol des pièces où il y aura votre plancher chauffant. Voici quelques conseils pour avoir de bonnes performances.

Faites attention au revêtement choisi

  • Votre revêtement devra avoir une faible résistance thermique afin de permettre une bonne transmission de la chaleur vers la pièce,
  • Pour les planchers comprenant des tubes sous ou dans la dalle, nos experts vous recommandent les sols souples marqués NF UPEC et les carrelages collés au mortier-colle,
  • Certains matériaux sont déconseillés comme les revêtements de sols textiles avec une sous-couche en mousse, les parquets flottants ou les revêtements céramiques collés sur sous-couche acoustique résiliente mince.
  • Si vous souhaitez mettre du parquet collé, votre parqueteur doit utiliser une colle adaptée.
  • Pour les tubes, demandez à votre plombier-chauffagiste ceux avec Barrière Anti-Oxygène (BAO). Cela augmente la longévité de l’installation.

Bien choisir votre plombier-chauffagiste

Fiches Professionnels

Soyez vigilant sur l’installation technique

  • Les réseaux de tube cuivre inclus dans le plancher ne doivent pas comporter de soudure.
  • Pour une installation fiable et durable, le plombier-chauffagiste doit respecter les exigences des documents techniques unifiés (DTU) ou les prescriptions de dimensionnement et de mise en œuvre de l’Avis technique (ATec, avis formulé par un groupe d’experts de la profession).
  • Les collecteurs retours positionnés dans un placard ou encastrés dans un coffret doivent être situés à plus de 40 centimètres du sol fini afin d’assurer une bonne purge et de pouvoir aisément raccorder les tubes.

Bien choisir vos équipements & matériaux

Découvrez nos autres fiches

Voir tous nos guides
Voir tous nos guides

À lire aussi