Comment bien choisir votre système de chauffage ?
Au sommaire :
Que faut-il savoir sur le plancher rayonnant et le plafond rayonnant ?

Que faut-il savoir sur le plancher rayonnant et le plafond rayonnant ?

Le chauffage est un poste de dépenses important. Mieux vaut trouver un système efficace, économique et confortable. Les planchers et plafonds rayonnants peuvent être une bonne solution, mais savoir se repérer dans l’offre large et variée n’est pas toujours facile. Quels en sont les différents types ? Quels sont les critères à prendre en compte ? Y a-t-il des points de vigilance à intégrer ? Nos experts vous guident dans votre choix d’équipements sains, sûrs, fonctionnels et éco-responsables.

1

Quels sont les différents types de planchers rayonnants et de plafonds rayonnants ?

La chaleur est produite par l’échauffement d’une résistance électrique ou de tuyaux faisant circuler l’eau chaude. Ces équipements sont adaptés à tous les types de logements, même les plus petits, car ils ne nécessitent pas d’espace de stockage pour la production de chaleur (chaudière) ou pour le combustible. Les plafonds, contrairement à ce que l’on peut penser, sont tout aussi efficaces que les planchers. L’un comme l’autre assurent une chaleur douce et homogène. Voici quelques explications de nos experts sur ces appareils.

Le plancher rayonnant électrique (PRE)

C’est un système de chauffage au sol composé d’un câble chauffant placé à l’intérieur d’une chape flottante. Il ne repose pas sur le bâti, mais sur un isolant thermique, ce qui lui confère une rapidité de chauffe optimale. Le plancher rayonnant électrique permet d’éviter la perte de place due aux radiateurs. Un procédé mixte peut être préféré : le plancher électrique constitue une base et les radiateurs électriques sont utilisés en appoint.

Le plancher hydraulique (PCH)

Le plancher chauffant à eau est un dispositif de chauffage au sol à très basse température. Il se compose d’un réseau de tubes faisant circuler de l’eau chaude. Les planchers chauffants modernes souffrent d’une mauvaise réputation liée aux installations plus anciennes. Peu régulées, elles chauffaient l’eau à de très fortes températures qui faisaient gonfler les jambes. Ce n’est aujourd’hui plus le cas. L’eau acheminée par la trame est réchauffée par une chaudière, des panneaux solaires, ou une pompe à chaleur à une température de 31 à 45 °C.

Le plafond rayonnant plâtre (PRP)

Le plafond rayonnant plâtre est constitué de plaques de plâtre atteignant une épaisseur de 13mm. Elles contiennent un isolant et un film chauffant lui-même fixé sur une armature métallique.

Le plafond rayonnant modulaire (PRM)

Le plafond rayonnant modulaire est composé de panneaux rayonnants équipés d’un isolant. Ces « modules » sont fixés à une armature en métal suspendue au plafond pouvant être recouvert d’un parement décoratif.

Le plafond chauffant hydraulique (PCH)

Alimenté par une production de chaleur et/ou de froid, par exemple une pompe à chaleur (PAC) réversible, ce système est plus coûteux qu’une installation électrique. Il permet cependant de réguler la température en fonction du degré d’humidité de l’air ou de la température extérieure. Ce type de solution est le plus complexe à mettre en place mais très efficace.

À savoir

Le plafond chauffant peut aussi être rafraîchissant !

Le plafond rayonnant hydraulique permet également le rafraîchissement d’été en faisant circuler de l’eau froide dans les tuyauteries (c’est le principe inverse de celui de l’hiver), par exemple via un puits passif. Le puits passif, ou puits rafraichissant, utilise la température du sol comme source froide naturelle. Le plafond est relié à une boucle d’eau passant dans les fondations : la circulation de l’eau fraiche abaisse la température du logement, sans les inconvénients d’un climatiseur, à savoir le brassage de l’air et des polluants qu’il contient.

2

Quels sont les conseils de nos experts sur le choix des revêtements de sol avec un plancher rayonnant ?

Certains revêtements de sol ne sont pas compatibles avec un plancher rayonnant électrique parce qu’ils ont un impact négatif sur le transfert de chaleur. C’est notamment le cas :

  • des parquets flottants ;
  • des parquets contrecollés en pose flottante ou collée ;
  • des sols stratifiés ;
  • des revêtements textiles sur sous-couche mousse ;
  • des revêtements céramique et assimilés collés sur sous-couche acoustique résilience mince.

Les autres revêtements de sols courants sont a priori compatibles :

  • Le carrelage scellé ou collé ;
  • le parquet collé ;
  • les revêtements textiles collés sans sous-couche mousse ;
  • les sols souples collés.

Veillez néanmoins à ce que la colle choisie n’oppose pas une forte résistance au transfert de chaleur. Dans le cas d’une rénovation lourde de construction ancienne, le plafond rayonnant électrique nécessite une reprise de l’isolation afin d’éviter des consommations d’énergie excessives.

Recommandations sur le plancher rayonnant mince

Un plancher chauffant lourd et épais aura du mal à être réactif aux variations de température (exemple ensoleillement ou ouverture de porte extérieure) et présentera un « rendement de régulation » moins favorable. Ainsi un plancher chauffant mince permettra d’obtenir de meilleurs rendements d’émission et de régulation. Avec une épaisseur minime de 17 mm seulement, le plancher chauffant peut réagir très vite aux demandes de la régulation : la charge de chauffage est atteinte en 30 minutes seulement. Si 17 mm est une épaisseur très mince, c’est aussi un poids faible, ce qui est très appréciable en rénovation.

3

Quelles sont les conditions requises pour l’installation d’un plafond rayonnant ?

Pour bénéficier d’une installation optimale, nous vous recommandons de vérifier que votre logement répond à plusieurs des critères suivants :

  • Une hauteur sous plafond d’au moins 2,40 mètres : avant de penser à opter pour cette installation, vous devez vérifier la hauteur sous plafond, au risque de créer un effet de surchauffe particulièrement désagréable.
  • Un tableau électrique proche : l’installation et le raccordement électrique seront d’autant plus complexes que le tableau électrique de votre habitation sera éloigné.
  • Une bonne isolation : nous vous recommandons d’avoir un logement bien isolé afin de limiter la déperdition de chaleur.
  • Une habitation spacieuse : la pose d’un plafond rayonnant ne sera rentable (par rapport à une autre méthode de chauffage) que si votre habitation est spacieuse en termes de volume.
4

À quoi devez-vous veiller lors de l’installation du plancher ou plafond rayonnant ?

Lisez avec attention le cahier des prescriptions techniques et les avis techniques. Le dimensionnement des planchers rayonnants électriques et des plafonds rayonnants plâtre, ainsi que la mise en œuvre des produits permettant de réaliser ces ouvrages, répondent à des règles précises.

Pour le plancher rayonnant

Prenez bien soin de choisir le revêtement de sol qui conviendra. Il doit non seulement habiller votre logement pour longtemps, mais aussi être un bon convecteur de chaleur. Veillez également à ce que la surface de contact entre le sol et vos différents éléments de mobilier reste faible. En effet, le mobilier posé sur le sol interfère avec la diffusion de chaleur, et diminue, de fait, la surface de diffusion du plancher rayonnant électrique. N’hésitez pas à demander conseil à des professionnels.

Au moment de l’installation de votre plancher chauffant, il est conseillé de souscrire également à un contrat d’entretien auprès de l’entreprise ou du professionnel réalisant l’installation. Cette formalité vous permet d’être certain que votre plancher chauffant soit régulièrement entretenu et d’être dépanné en urgence en cas de problème.

Pour le plafond rayonnant

Des professionnels devront intervenir pour les poses d’un faux-plafond (par un plâtrier spécialisé) et d’un kit de chauffage.

Pour le faux-plafond, le professionnel devra :

  • prendre les mesures de l’emplacement du futur plafond et fixer les suspentes ;
  • poser des cornières contre les murs tout autour du plafond à la hauteur que vous désirez. Avant de poser les rails d’ossature du faux-plafond, il doit prendre en compte le raccordement électrique et donc le trajet qui devra venir alimenter le dispositif chauffant ;
  • fixer les rails d’ossature du faux-plafond ;
  • poser les plaques de plâtre neutres, puis les panneaux rayonnants ;
  • réaliser le branchement électrique par un électricien pour un raccordement efficace sans danger. L’électricité du plafond rayonnant doit circuler à travers une ligne spécialisée pour écarter tout risque de surcharge.

Attention, si vous choisissez un plafond rayonnant modulaire (PRM), sachez que, par rapport aux autres méthodes de chauffage, sa pose n’est rentable que si l’habitation possède de grands volumes. Vous devez vous assurer que c’est bien le cas.

5

Quels sont les conseils d’entretien d’un plancher rayonnant ?

Pour le plancher chauffant électrique

Un contrat d’entretien avec un spécialiste est recommandé.

Évitez par ailleurs d’échauffer la dalle avec des tapis épais. Et, avant chaque saison de chauffe, vérifiez le bon fonctionnement de l’installation (état des protections au tableau électrique, thermostat…).

Pour le plancher chauffant hydraulique

Si vous avez opté pour cette solution, faites bien entretenir vos pompes à chaleur et chaudière (tous les ans), mais aussi les circuits hydrauliques (tous les 5 à 7 ans). Ces règles sont d’autant plus contraignantes qu’on peut difficilement y déroger : un arrêté du 15/09/2009 renforce par exemple l’obligation d’entretien des chaudières.

Tous les 5 ans, vous devrez notamment procéder au désembouage. Celui-ci vous permet d’éviter l’obstruction des canalisations et des boucles du plancher chauffant… D’autant d’un tuyau de plancher colmaté est très difficile à déboucher.

Le désembouage consiste à éliminer la « boue » issue de l’entartrage, de la corrosion des métaux de l’installation et de l’accumulation de micro-organismes. Il peut être réalisé avec une machine envoyant de l’eau sous pression ou à l’aide d’un produit désembouant.

Bien choisir vos équipements & matériaux

Découvrez nos autres fiches

Voir tous nos guides
Voir tous nos guides

Pour aller plus loin

Appartement Isolation Maison

À lire aussi

Nouveau – Découvrez notre programme de formation gratuit dédié à la rénovation énergétique en copropriété

close Created with Sketch.