Le chauffe-eau solaire - Qualitel
Comment bien choisir votre système de production d’eau chaude ?

Au sommaire :

Que faut-il savoir sur les panneaux solaires thermiques ou « chauffe-eau solaire » ?

Que faut-il savoir sur les panneaux solaires thermiques ou « chauffe-eau solaire » ?

Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver dans l’offre large et variée des panneaux solaires thermiques. Quels avantages offrent-ils ? Y a-t-il des critères et des points de vigilance à prendre en compte ? Les questions suivantes, avec leurs réponses, listées par nos experts, vous permettront de mieux comprendre le fonctionnement des panneaux solaires thermiques et de vous guider dans un choix d’équipements et matériaux de qualité, adaptés à vos besoins.

1

Comment fonctionnement les chauffe-eaux solaires ?

Les panneaux solaires thermiques transforment le rayonnement du soleil en chaleur.

Un liquide caloporteur (composé d’eau et d’antigel) circule dans le panneau solaire. Il se charge de chaleur, qu’il transporte ensuite vers un échangeur situé à l’intérieur d’un « ballon solaire » (un ballon d’eau chaude dont l’eau est en cycle fermé).

Pour pouvoir disposer d’eau chaude en permanence (notamment lorsque l’ensoleillement n’est pas optimal), à la température voulue et en quantité suffisante, le ballon doit être relié à une source d’énergie d’appoint (électricité, chaudière).

2

Comment doivent être installés les capteurs solaires thermiques ?

Ils peuvent être :

  • Fixés au sol sur des supports qui leur donnent la bonne inclinaison en fonction du site.
  • Intégrés au bâtiment, en tant qu’élément de couverture ou bien installés sur une toiture terrasse.
3

Quels sont les éléments à déterminer avant l’installation d’un chauffe-eau solaire ?

Une évaluation de la surface des capteurs et des dimensions du ballon d’eau chaude doit être réalisée avant que vos équipements soient mis en place sur le toit de votre maison. Elle est indispensable pour un bon fonctionnement de vos équipements. Plusieurs critères entrent en compte pour son calcul :

  • Les quantités d’eau chaude à produire, 
  • La localisation géographique,
  • La couverture solaire (part de l’énergie solaire voulue dans le total de l’énergie annuelle consommée pour la production d’eau chaude sanitaire).
  • La taille du ballon d’eau chaude conditionne également la performance globale du système :
    • Si le ballon est trop petit, il ne stockera pas assez d’eau et il risquera d’y avoir, de plus, une surchauffe des capteurs, cause d’usure prématurée et de casse lorsque la surface de capteurs est trop importante par rapport au volume du ballon.
    • S’il est trop gros, le ballon peut entrainer une consommation inutile d’énergie d’appoint.

Le tableau de l’Ademe pour connaître les surfaces moyennes de capteurs solaires thermiques pour la production d’eau chaude.

Il se base sur une couverture solaire comprise entre 50 et 70 % (objectif courant) sur la base d’une consommation quotidienne par personne de 50 à 60 litres d’eau chauffée à une température de 45°C.

Nombre d'occupants1 ou 23 ou 45 ou 67 ou 8
Volume du ballon solaire (pour un chauffe-eau solaire sans appoint)100 à 150 l100 à 250 l250 à 350 l350 à 500 l
Volume total du ballon (pour un chauffe-eau solaire sans appoint)100 à 250 l250 à 400 l 400 à 550 l550 à 650 l
Zones climatiquesSurface des capteurs
Zone 12 à 33 à 3,54 à 75 à 7
Zone 22 à 32,5 à 4,53,5 à 6,54,5 à 7
Zone 32 à 32,5 à 43 à 3,53,5 à 7
Zone 42 à 32 à 3,52,5 à 4,53,5 à 6
Nombre d'occupants1 ou 23 ou 45 ou 67 ou 8
Volume du ballon solaire (pour un chauffe-eau solaire sans appoint)100 à 150 l100 à 250 l250 à 350 l350 à 500 l
Volume total du ballon (pour un chauffe-eau solaire sans appoint)100 à 250 l250 à 400 l 400 à 550 l550 à 650 l
Zones climatiquesSurface des capteurs
Zone 12 à 33 à 3,54 à 75 à 7
Zone 22 à 32,5 à 4,53,5 à 6,54,5 à 7
Zone 32 à 32,5 à 43 à 3,53,5 à 7
Zone 42 à 32 à 3,52,5 à 4,53,5 à 6
Volume du ballon solaire (pour un chauffe-eau solaire sans appoint)
1 ou 2
100 à 150 l
3 ou 4
100 à 250 l
5 ou 6
250 à 350 l
7 ou 8
350 à 500 l
Volume total du ballon (pour un chauffe-eau solaire sans appoint)
1 ou 2
100 à 250 l
3 ou 4
250 à 400 l
5 ou 6
400 à 550 l
7 ou 8
550 à 650 l
Zones climatiques
1 ou 2
3 ou 4
Surface des capteurs
5 ou 6
7 ou 8
AFFICHER TOUT LE TABLEAU
Zone 1
1 ou 2
2 à 3
3 ou 4
3 à 3,5
5 ou 6
4 à 7
7 ou 8
5 à 7
Zone 2
1 ou 2
2 à 3
3 ou 4
2,5 à 4,5
5 ou 6
3,5 à 6,5
7 ou 8
4,5 à 7
Zone 3
1 ou 2
2 à 3
3 ou 4
2,5 à 4
5 ou 6
3 à 3,5
7 ou 8
3,5 à 7
Zone 4
1 ou 2
2 à 3
3 ou 4
2 à 3,5
5 ou 6
2,5 à 4,5
7 ou 8
3,5 à 6

Attention

  • Vos besoins en eau chaude peuvent évoluer au fil des années  (dans le cas du départ ou de l’arrivée d’une personne dans le foyer, par exemple). Il est alors nécessaire de réajuster l’installation solaire. De manière générale, il est plus simple et plus efficace de réduire la surface de capteurs plutôt que d’augmenter le volume du ballon.
  • Une installation solaire thermique doit faire l’objet d’un entretien régulier par un professionnel.
4

Quels sont les repères de qualité des chauffe-eaux solaires ?

Pour vous assurer de la qualité des équipements, nos experts ont regroupé une liste d’indicateurs à scruter avant de vous lancer dans l’installation de panneaux solaires thermiques.

Veillez à l’étiquette informative

Sur le côté du capteur solaire thermique figure une étiquette qui vous donnera de précieuses informations quant à la qualité du produit. Elle mentionne le fabricant, le numéro d’Avis technique du capteur, sa date de fabrication et ses principales caractéristiques techniques.

Vérifiez l’évaluation technique des systèmes

Dans les conditions réelles de production, le rendement de capteurs bien isolés est de l’ordre de 50 %. Les fabricants communiquent souvent des informations commerciales basées sur des valeurs théoriques de laboratoire et non de fonctionnement. Ces performances intrinsèques ne sont pas à négliger. Mais n’oubliez pas que la performance de la production d’eau chaude est conditionnée par la conception du système associant :

  • Les capteurs, leur orientation et leur inclinaison,
  • Le ballon,
  • Le système de production d’appoint,
  • Les divers accessoires tels que pompes, régulation ou soupape de sécurité.

 

Notre conseil

Prenez des installateurs ayant l’appellation RGE QUALISOL

Nous vous recommandons vivement – outre le choix de produits bénéficiant d’une évaluation technique de type « Avis technique » –  de faire appel à des installateurs ayant l’appellation RGE Qualisol, exigée pour l’attribution d’aides publiques comme le Crédit d’impôt transition énergétique (CITE), l’Eco Prêt à taux zéro (Eco-PTZ), les Certificats d’Economies d’Energie (CEE) et les aides des collectivités territoriales.

 

Bien choisir vos équipements & matériaux

Découvrez nos autres fiches

Voir tous nos guides
Voir tous nos guides

À lire aussi