NOUVEAU

Découvrez CLÉA, le 1er Carnet d’Information du Logement en France, déjà adopté par plus de 200 000 logements

En savoir plus
close

À quelle température faut-il régler son chauffe-eau ?

Modifié le 25 septembre 2023

Pour faire des économies d’énergie (essentielles en période de sobriété) et limiter les risques sanitaires, l’Ademe (Agence de la Transition Écologique) recommande de régler la température d’un chauffe-eau entre 50 et 55°C. Nos experts vous expliquent comment régler la température de votre chauffe-eau correctement.

Régler votre chauffe-eau à la bonne température : entre 50°C et 55°C

Veiller à votre type de logement et au modèle de votre chauffe-eau

Régler la température d’un chauffe-eau entre 50 et 55°C, permet d’éviter tout risque de brûlure et de développement de bactéries dans votre eau chaude sanitaire.

Ce réglage concerne votre chauffe-eau individuel, mais aussi les chauffe-eaux collectifs. La précision du réglage dépend directement de l’âge de l’équipement : plus il est récent, plus sa température de réglage est précise :

  • Pour un logement collectif, équipé d’un chauffe-eau peu récent et/ou peu précis, il est recommandé de régler la température du chauffe-eau à 60°C, pour assurer la sécurité sanitaire en tenant compte de la marge d’erreur.
  • Pour un logement individuel, équipé d’un chauffe-eau récent à réglage précis, un réglage à 55°C suffit pour éviter les risques que nous développerons dans la partie suivante.

Pour résumer, la température de votre chauffe-eau ne doit pas aller en dessous de 50°C ni au-delà de 60°C.

Comprendre les risques sanitaires liés à une mauvaise température de chauffe-eau

Au-delà des économies d’énergie réalisées, le fait de respecter ces températures est important pour plusieurs raisons :

  • Premièrement, un chauffe-eau ne doit pas rester à une température inférieure à 50°C sous peine de risque de développement de légionelles à l’intérieur de celui-ci. Les légionelles sont des bactéries pouvant causer une forme d’infection respiratoire appelée légionellose. La légionellose peut ainsi entraîner une infection pulmonaire aigüe et potentiellement mortelle.
  • Ensuite, le réglage de la température d’un chauffe-eau entre 50 et 55°C permet d’éviter la formation de tartre dans le ballon. En effet, le tartre se forme au-delà de 60°. Un chauffe-eau entartré aura besoin de plus de temps pour chauffer l’eau, ce qui signifie qu’il utilisera aussi plus d’énergie pour chauffer.
  • Ne pas dépasser les 60° permet également de ne pas surconsommer d’énergie et de limiter votre facture.
  • Enfin, il est très important de ne pas dépasser les températures recommandées pour votre chauffe-eau, afin d’éviter les risques de brûlures en sortie de robinet. Il est important de savoir que les enfants sont plus sensibles que les adultes aux températures élevées de l’eau et sont donc plus facilement sujets aux brûlures.

Attention aux brûlures dues à l’eau chaude

Le contrôle de la température de l’eau en sortie de robinet est très important et même 10°C peuvent faire la différence. Il faut 3 secondes pour causer à un enfant une brûlure du 3e degré avec une eau à 60°C, alors qu’il faut 1 minute si l’eau est à 50°C. Si vous possédez un chauffe-eau ancien au réglage peu précis, une astuce peut être d’installer un limiteur thermostatique directement à la sortie du ballon d’eau chaude. Celui-ci permet de réguler la température à la sortie du robinet.

Comment régler le thermostat de votre chauffe-eau ?

Pour régler la température de votre chauffe-eau, vous pouvez le faire vous-même sur la plupart des modèles récents !

Dans un premier temps, référez-vous à la notice d’utilisation de celui-ci, qui vous donnera les informations nécessaires pour effectuer ce réglage. En effet, cette commande n’est pas située au même endroit sur tous les modèles de chauffe-eau.

Si vous ne trouvez pas cette commande ou si votre modèle de chauffe-eau est ancien, vous pouvez demander de l’aide à votre chauffagiste. Si vous possédez un chauffe-eau au gaz, profitez de l’entretien annuel de vos équipements pour demander à votre chauffagiste de faire ce réglage pour vous (ou bien de vous montrer comment le faire).

Attention, contrairement à certaines idées reçues, en cas d’absence prolongée de votre logement, il ne faut pas baisser la température de votre chauffe-eau, afin d’éviter tout risque sanitaire.

Découvrez nos conseils pour bien vérifier le système de chauffage lors d’une visite de logement.

Si votre contrat d’électricité vous fait bénéficier d’heures creuses, durant lesquelles le prix du kWh est moins cher, vous pouvez régler votre chauffe-eau pour qu’il fonctionne sur ces plages horaires. De cette manière, vous réalisez des économies d’énergie conséquentes.

Retrouvez notre article pour tout savoir des systèmes de régulation et programmation du chauffage.

Sur le même sujet

PARTAGER

À lire aussi

Guides et fiches pratiques

1/3

Vous rénovez votre logement ?

  • De quelles aides pouvez-vous bénéficier ?
  • Quels matériaux et équipements choisir ?
  • Comment trouver des professionnels de confiance ?
2/3

Vous allez devenir propriétaire ?

  • Ancien, neuf, sur plan : comment se décider ?
  • Que regarder lors d’une visite ?
  • Quels documents obligatoires, à quoi servent-ils ?
3/3

Vous construisez une maison ?

  • Comment trouver un terrain ?
  • Quelles démarches administratives et quelles assurances ?
  • Comment suivre au mieux les travaux ?