Nos conseils au quotidien
Au sommaire :
Entretien du chauffage : pourquoi et comment le faire ?

Entretien du chauffage : pourquoi et comment le faire ?

Poêle à bois, chaudière à gaz, pompe à chaleur… Chaque installation de chauffage nécessite un entretien spécifique, pour assurer un fonctionnement optimal, sans risque pour la santé. Découvrez les secrets d’un bon entretien, équipement par équipement !

Pour recevoir des conseils personnalisés tout au long de l’année sur l’entretien de votre système de chauffage, vous pouvez tester notre outil proposant une check-list sur-mesure selon votre logement et vos installations.

Votre check-list d’entretien

Outils
1

Pourquoi l’entretien de votre système de chauffage est-il si important ?

Risque de panne, surconsommation d’énergie, problème de chauffe, émanation de CO2… Effectuer l’entretien régulier de votre chauffage vous permet d’éviter de nombreux problèmes. Entretenir votre système de chauffage apporte aussi plusieurs points positifs :

  • Vous conservez la qualité de vos équipements dans le temps,
  • Vous gagnez en confort,
  • Vous réalisez des économies d’énergie grâce à un système de chauffage qui fournit toujours la meilleure performance.

 

2

Comment entretenir vos radiateurs à eau chaude ?

Au moment de remettre le chauffage en route, n’oubliez pas de purger vos radiateurs à eau chaude sanitaire. Vous éliminez ainsi l’air qui a pu s’infiltrer dans les tuyaux quand les radiateurs étaient éteints en été. Cette opération est à réaliser 1 fois par an, à l’automne, pour optimiser le rendement de vos radiateurs, réduire les nuisances sonores et les risques de fuites.

3

Comment entretenir votre chaudière individuelle au gaz, au fuel, au bois ou au charbon ?

Le contrôle annuel de votre chaudière est obligatoire. Il doit être effectué par un professionnel agréé et qualifié sur toutes les chaudières dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kW, et quel que soit le type de chaudière : chaudière au gaz naturel, chaudière à granulés de bois, chaudière gaz à condensation, chaudière murale, chaudière au fuel, au charbon ou multicombustible.

À quoi sert ce contrôle annuel ?

Ce rendez-vous permet de vérifier plusieurs points :

  • la performance technique de votre chaudière,
  • ses qualités environnementales : limitation des rejets de gaz à effets de serre dans l’atmosphère,
  • la sécurité de l’installation en contrôlant le risque de dégagement mortel de monoxyde de carbone.

Pour assurer cet entretien obligatoire, signez un contrat d’entretien annuel pour votre chaudière (ou contrat de maintenance) et prenez rendez-vous chaque année. Si vous habitez en copropriété et possédez une chaudière individuelle, des contrats d’entretien cadre ont peut-être été conclus par le syndic. Vous pouvez le vérifier auprès de votre syndic.

Si besoin, le plombier-chauffagiste se chargera également du nettoyage et du réglage de votre chaudière à l’occasion de l’entretien annuel obligatoire. Il vous remettra ensuite une attestation d’entretien c’est-à-dire un compte-rendu de visite avec la liste des points vérifiés et des défauts corrigés selon le type de chaudière.

Si vous n’entretenez pas votre chaudière, votre assurance peut refuser de payer des indemnités en cas de problème. Souscrire un contrat d’entretien est donc essentiel pour être bien couvert. Si vous êtes en location, votre bailleur peut aussi retirer le coût de l’entretien de votre dépôt de garantie lorsque vous quitterez le logement.

En cas de chaudière raccordée à un conduit d’évacuation des gaz brûlés

Le ramonage annuel du conduit est également obligatoire. Il doit être effectué par un spécialiste, votre chauffagiste ou une entreprise de ramonage.

Et pour la chaudière étanche ?

Pour les chaudières à combustibles étanches ou du type ventouse ou VMC gaz, le ramonage n’est pas obligatoire. Lors de sa visite annuelle, le chauffagiste vérifiera l’étanchéité et la vacuité du conduit et le nettoiera si nécessaire. En effet, la combustion génère des résidus gazeux (fumées) et solides (particules). Pour assurer un rendement optimal de votre chaudière, ces derniers doivent être éliminés.

À savoir

Faites attention aux chaudières ventouse, VMC gaz ou à combustible solide. La réglementation impose une vérification du taux de monoxyde de carbone (CO) émis pendant le contrôle :

  • Si le taux de CO est inférieur à 10 ppm (partie par million), il n’y a aucun problème.
  • S’il est compris entre 10 et 50 ppm, il y a un dysfonctionnement. Le chauffagiste vous préconisera des travaux ou poursuivra ses recherches.
  • Si le taux est supérieur à 50 ppm, alerte rouge, l’équipement est dangereux. La chaudière doit être impérativement maintenue à l’arrêt jusqu’à la remise en service de l’installation dans les conditions normales de fonctionnement.

Que faut-il savoir sur les chaudières ?

Équipements & Matériaux
4

Comment entretenir votre poêle, cheminée ou insert ?

Vous possédez un poêle à granulés, un poêle à bûches, une cheminée à foyer ouvert ou fermé ou encore un insert ? Vous devez faire ramoner et vérifier le conduit de fumée 2 fois par an dont 1 fois en période de chauffe. Ce contrôle du conduit de fumée doit être effectué par votre chauffagiste ou une entreprise de ramonage. L’entretien des conduits de raccordement sera également réalisé à cette occasion. Un compte-rendu de ramonage doit vous être remis en fin d’intervention et est à conserver précieusement.

Conseils d’entretien pour votre chauffage au bois

  • Pour les poêles : nettoyez le foyer ainsi que le tiroir à cendres avec une brosse tous les mois.
  • Pour les foyers ouverts, foyers fermés et inserts : brossez l’intérieur et les parois tous les ans et une fois par semaine en hiver.
  • Soyez vigilant sur la qualité du combustible : la quantité de bois de chauffage sec et fendu doit être inférieure à 20 % et il est préférable de vous fournir en granulés de bois d’une production certifiée.

Dans tous les cas, référez-vous à la notice d’entretien du fabricant.

Que faut-il savoir sur les cheminées, poêles, inserts ou foyers fermés ?

Équipements & Matériaux
5

Comment entretenir votre pompe à chaleur (PAC) ?

Votre maison ou votre appartement est équipé d’une pompe à chaleur ou d’un modèle avec un fluide frigorigène ? Vous devez faire intervenir un professionnel qualifié, comme un plombier-chauffagiste ou un frigoriste. Cet entretien est à réaliser 1 fois par an.

Pensez à inclure dans votre contrat d’entretien le contrôle et le réglage des éléments de votre PAC : connexions électriques, pressions, températures, rendement, état des filtres et des batteries, évacuation de la condensation, etc.

Conseils d’entretien pour votre pompe à chaleur

Veillez à prolonger la durée de vie de votre PAC en adoptant les bons gestes :

  • S’ils sont facilement accessibles, sortez les filtres des unités intérieures et dépoussiérez-les avec un aspirateur ou nettoyez-les à l’eau claire. Vous pouvez aussi faire appel à un professionnel.
  • Nettoyez les abords de l’unité extérieure de votre PAC pour éviter que des détritus (herbes, feuilles mortes) ne gênent la bonne pénétration de l’air dans l’appareil, élément important pour améliorer la performance de votre équipement.
  • Pendant les périodes où vous n’utilisez pas votre pompe à chaleur, protégez cette unité à l’aide d’une bâche.

À retenir

  1. Pour vos radiateurs à eau chaude, faites-les purger une fois par an à l’automne, au moment de les remettre en route.
  2. Pour votre chaudière individuelle au gaz, au fuel, au charbon, au bois ou multicombustible, signez un contrat d’entretien afin de faire réaliser le contrôle annuel obligatoire.
  3. Pour un chauffage à combustible solide (bois) de type insert, poêle ou cheminée, faites ramoner et contrôler le conduit de fumée par votre chauffagiste ou une entreprise de ramonage 2 fois par an dont 1 fois en période de chauffe.
  4. Pour une pompe à chaleur, faites vérifier 1 fois par an votre équipement par un plombier-chauffagiste ou frigoriste. Prenez un contrat de maintenance.

Pour aller plus loin

Énergie Isolation

À lire aussi

Au sommaire :

Bien entretenir les façades, gouttières et toitures de votre maison

Murs et toiture sont exposés tout au long de l’année aux agressions extérieures (pollution, intempéries, mousse, eaux pluviales, etc.). Si vous n’y prenez pas garde, leur usure peut engendrer des dégâts importants et limiter leur longévité. Pourtant, avec un entretien régulier passant notamment par un nettoyage de façade et de toiture, vous pouvez vivre dans une maison plus saine, sûre et confortable.

close Created with Sketch.
Created with Lunacy
Recevez chaque mois nos conseils de saison

Nouveau – Découvrez notre programme de formation gratuit dédié à la rénovation énergétique en copropriété

close Created with Sketch.