Tout savoir sur les chaudières à condensation

La chaudière à condensation présente de très hautes performances et un excellent rapport qualité/prix. Elle assure le chauffage et peut également fournir l’eau chaude sanitaire. En récupérant l’énergie issue de la vapeur d’eau produite lors de la combustion, la chaudière à condensation offre un rendement de combustible très performant. Nous vous expliquons tout !

Au sommaire :
Tout savoir sur les chaudières à condensation

La chaudière à condensation : qu’est-ce que c’est ?

La chaudière à condensation peut être à simple service et assurer uniquement le chauffage ou être à double service et assurer simultanément chauffage et eau chaude sanitaire. Fonctionnant au gaz, au fioul ou aux granulés de bois, elle offre un excellent confort thermique, tout en vous faisant faire des économies considérables en combustible.

En effet, contrairement à une chaudière traditionnelle qui rejette dans l’air les fumées issues de la combustion, la chaudière à condensation récupère ces fumées qui condensent pour en faire à nouveau de l’énergie thermique. Le rendement d’un modèle à condensation peut donc dépasser les 100 %.

Comment fonctionne une chaudière à condensation ?

Une chaudière à condensation consomme son combustible (gaz, fioul ou granulés de bois) en produisant de la chaleur et des fumées de carbone, azote et vapeur d’eau. La chaleur chauffe ensuite l’eau qui alimente le circuit d’installation du chauffage et d’eau chaude sanitaire.

En parallèle, les fumées produites sont récupérées par la chaudière à condensation, puis la vapeur d’eau est refroidie pour en extraire de l’eau chaude. L’eau chaude est ainsi réinjectée dans le système de chauffage ou d’eau chaude. Ce phénomène de condensation, qui est le passage de l’état gazeux à l’état liquide, fournit une source de chaleur supplémentaire sans consommer plus de combustible.

Ce fonctionnement produit des eaux excédentaires qui sont évacuées dans le circuit des eaux usées.

Les différents types de chaudières à condensation

La chaudière à condensation au gaz

La chaudière gaz à condensation fonctionne au gaz naturel et peut être posée au sol, dans un garage ou sous-sol par exemple, ou bien fixée au mur pour gagner de l’espace. Les chaudières gaz à condensation sont les chaudières les plus performantes du marché.

Elles sont raccordées à des installations de chauffage à eau chaude et peuvent aussi fournir l’eau chaude sanitaire (selon les modèles) : soit en instantané, soit en accumulé avec un ballon d’eau chaude.

L’alimentation du chauffage au gaz se fait par un réseau de gaz naturel desservant la commune ou bien par une citerne (gaz propane GPL). Le rendement d’une chaudière à condensation gaz peut aller jusqu’à 110 %. Cette réutilisation permet de faire des économies en gaz, pouvant aller jusqu’à 30 % par rapport à une chaudière au gaz traditionnelle.

La chaudière à condensation au fioul

Comme toute chaudière à condensation, la chaudière fioul brûle du combustible pour produire de la chaleur et récupère une partie de la chaleur des fumées produites par la combustion pour augmenter son rendement sans consommer plus de fioul.

Ce type de chaudière permet de chauffer une maison via le système de chauffage central et, selon les modèles, de produire l’eau chaude sanitaire. La technologie des dernières chaudières fioul à condensation équipées d’un brûleur modulant donne la possibilité à celles-ci de s’adapter en temps réel aux besoins calorifiques du bâtiment. Cela permet d’atteindre des rendements optimums de votre chaudière tout en apportant un excellent confort thermique au sein du logement.

L’alimentation en fioul se fait par une cuve de fioul domestique. C’est donc une installation qui convient uniquement aux maisons mais qui va être amenée à disparaître dans les années à venir afin de limiter l’usage des énergies fossiles et les émissions de gaz à effet de serre. D’ailleurs, à partir de juillet 2022, les nouvelles installations de chaudières au fioul seront interdites, ainsi que les remplacements de chaudières par un modèle au fioul (sauf modèles fonctionnant au biofioul).

La chaudière à condensation à pellets

La chaudière bois à condensation fonctionne comme les précédentes en termes d’utilisation de la condensation pour la transformer en chaleur. Sauf que celle-ci nécessite du bois comme combustible, sous forme de granulés (ou pellets), qui sont fabriqués à partir de déchets de scierie (il n’existe pas de chaudière à bûches à condensation). C’est une solution écologique et économique puisque la chaudière à granulés émet beaucoup moins de GES que la combustion de fioul ou de gaz. La chaudière à granulés fonctionne de manière automatique, c’est-à-dire qu’elle puise elle-même dans le silo à granulés pour s’alimenter au fur et à mesure.

Pourquoi faire installer une chaudière à condensation ? Quels sont ses avantages ?

La chaudière à condensation offre de nombreux avantages pour votre logement :

  • C’est une solution économique car elle peut présenter un rendement supérieur à 100 %. Cela signifie qu’elle produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme et peut vous faire réaliser jusqu’à 30 % d’économies sur votre facture par rapport à une chaudière traditionnelle. Les chaudières à condensation sont également plus performantes que les chaudières à basse température.
  • Les chaudières à condensation sont plus respectueuses de l’environnement que les chaudières traditionnelles car elles nécessitent moins de combustibles pour fonctionner et dégagent donc moins de gaz à effet de serre que les modèles ne récupérant pas l’énergie issue de la condensation.
  • Ces chaudières sont performantes pour chauffer votre maison et produire de l’eau chaude sanitaire. Elles apportent un très bon confort thermique chez vous.
  • Enfin, leur taille compacte s’adapte à la plupart des logements, neufs ou rénovés.

Quelles aides pour l’installation d’une chaudière à condensation ?

La chaudière à condensation étant une solution de chauffage performante énergétiquement, l’État a mis en place des aides et subventions pour encourager son installation, dans le cadre de l’aide à la rénovation énergétique. Même si le prix d’une chaudière à condensation est élevé, ces aides permettent de rendre un tel équipement plus accessible.

  • Le dispositif Coup de pouce économies d’énergie : ce sont des primes énergie qui sont versées par les entreprises signataires de la Charte “Coup de pouce économies d’énergie” (principalement des vendeurs d’énergie). Leur montant varie en fonction des ressources des ménages.
  • L’Éco-prêt à taux zéro : il s’agit d’un prêt bancaire à taux zéro dont peuvent bénéficier les ménages en cas de travaux de rénovation énergétique (l’installation d’une chaudière à condensation en fait partie). Le montant maximal de ce prêt est de 15 000€.
  • La TVA à 5,5 % : les travaux d’amélioration des performances énergétiques, comme l’installation d’une chaudière à condensation, profitent d’une TVA à un taux réduit de 5,5 %.

À ces aides s’ajoutent celles mises en place par l’Anah comme MaPrimeRénov’. Cette dernière est calculée en fonction des revenus des ménages d’une part et des économies d’énergie et de la production de chaleur permises par les travaux d’autre part. Cette aide est accessible à tous les propriétaires occupants, aux copropriétés et aux propriétaires bailleurs.

Budget et aides financières, que faut-il savoir pour financer vos travaux de rénovation ?

Guide de rénovation

L’entretien d’une chaudière à condensation

La chaudière à condensation nécessite un entretien annuel, c’est une obligation légale pour des raisons de sécurité, mais aussi de consommation car l’encrassement de votre chaudière fait augmenter la quantité de combustible nécessaire.

Cet entretien doit être réalisé par un professionnel, qui va nettoyer le foyer de la chaudière et du brûleur, ramoner la cheminée, vérifier l’état des échangeurs, contrôler les organes de sécurité et enfin surveiller le réglage de la combustion de la chaudière.

Quel emplacement pour une chaudière à condensation ?

La chaudière gaz à condensation est plutôt compacte et vous pouvez installer cette chaudière au sol dans un garage/sous-sol ou bien au mur quand la chaudière se trouve dans une pièce habitable chauffée (chaudière murale).

La chaudière à bois est plus imposante et vous aurez besoin d’un espace de stockage pour les pellets. Commencez donc par vérifier que vous possédez un endroit à l’abri de l’humidité et assez grand pour y mettre un silo de stockage.

Enfin, si vous optez pour une chaudière au fioul, notez bien que vous devrez installer une citerne individuelle pour pouvoir stocker le fioul. C’est donc une solution adaptée aux maisons individuelles qui ne sont pas desservies par les réseaux de gaz de ville. Attention, ce type d’installation sera interdit dès juillet 2022.

Le choix de l’emplacement idéal pour votre chaudière dépend également de la possibilité d’installation du mode d’évacuation des fumées et des eaux usées. Attention, il y a aussi certaines règles de sécurité à appliquer pour l’installation d’une chaudière, notamment une distance minimum de 60 cm des points d’eau. Le professionnel qui installera votre chaudière saura vous conseiller sur le meilleur emplacement possible pour celle-ci.

Qui peut installer une chaudière à condensation ?

Pour l’installation de votre chaudière, vous devez faire appel à un professionnel chauffagiste, qui connaît les normes et réglementations pour l’installer en toute sécurité. Afin de le trouver, aidez-vous de cet article : choisir un plombier-chauffagiste.

De plus, pour pouvoir bénéficier des aides financières de l’État pour le financement de l’installation, vous devez sélectionner un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

FAQ : nos réponses à vos questions

Sur les chaudières à condensation, en général

Comment savoir si ma chaudière est à condensation ?

Recherchez sur votre chaudière l’autocollant avec la fiche signalétique de votre appareil. Il indique la classification des chaudières, définie par la directive 92/42/CEE, pour les puissances comprises entre 4 et 400 kW. L’information est également notée dans la notice technique de la chaudière avec le détail de la performance ou du rendement du modèle.

Comment calculer la puissance d’une chaudière à condensation ?

C’est au bureau d’études thermiques ou à l’artisan qui installe votre chaudière de faire le calcul de dimensionnement de l’équipement en fonction des besoins de chauffage et d’eau chaude sanitaire du logement. Mais pour connaître la puissance idéale de votre chaudière et bien paramétrer votre installation, vous pouvez aussi vous baser sur la puissance de vos radiateurs. Pour cela, il faut additionner la puissance de chacun de vos radiateurs, puis augmenter la somme de 20 % pour prévoir les pertes de chaleur, voire 30 % si vous habitez dans une grande maison.

Quelles sont les chaudières les plus économiques ?

Pour savoir si une chaudière est synonyme d’économies d’énergie, regardez son rendement, c’est-à-dire le rapport entre l’énergie qu’elle produit et l’énergie qu’elle consomme. Plus le rendement exprimé en pourcentage est élevé, plus la chaudière est efficace et économique car elle nécessite moins de combustible pour fonctionner.

Regardez également le prix du combustible. L’investissement de départ d’une chaudière sera rentabilisé ou non en fonction du prix du combustible qu’elle utilise. Le bois est le combustible le moins coûteux actuellement sur le marché.

Peut-on installer une chaudière à condensation dans un appartement ?

La chaudière gaz à condensation peut être installée aussi bien dans un appartement que dans une maison. Ce n’est pas le cas des chaudières au fioul et à pellets, qui nécessitent respectivement l’installation d’une citerne de stockage et d’un silo de stockage des granulés, seulement possibles en maison.

Quelles sont les normes à respecter ?

Pour l’installation d’une chaudière à condensation, il y a de nombreuses normes de sécurité à respecter, d’où l’intérêt de faire appel à un professionnel chauffagiste qui connaît ces règles. Pour votre chaudière au gaz, la réglementation qui s’applique est définie par l’arrêté du 23 février 2018.

Comment déclarer une nouvelle chaudière à condensation ?

Si vous avez fait installer votre chaudière avant 2021, pour profiter d’un crédit d’impôt (remplacé aujourd’hui par MaPrimeRénov’ – voir ci-après), vous devez déclarer l’installation d’une nouvelle chaudière au moment où vous remplirez votre déclaration de revenus. À l’étape n°3 de la déclaration, dans la partie CHARGES, vous devez cocher la case « Transition énergétique de l’habitation principale » puis cliquer sur suivant. Ensuite, vous devrez remplir/valider la partie concernant vos revenus, et cliquer sur suivant pour arriver sur la partie concernant le crédit d’impôt. Indiquez alors dans la case correspondante le montant du produit installé. Par exemple, si vous avez fait poser une chaudière haute performance énergétique, remplissez la case « 7CB » avec le prix TTC du matériel installé (hors frais d’installation).

Depuis janvier 2020, vous pouvez bénéficier de MaPrimeRénov’, en faisant une demande sur ce site. Créez un compte puis renseignez les informations relatives à vos revenus, au logement, au type de travaux réalisés et aux entreprises sollicitées pour les faire. Des pièces justificatives comme des devis vous seront demandées. Une fois votre demande envoyée, l’Anah l’étudiera. Si elle est jugée recevable, vous recevrez une notification sous 15 jours, vous confirmant votre éligibilité à la prime et son montant.

Sur les chaudières à condensation gaz

La chaudière à condensation gaz est-elle dangereuse ?

Installée par un professionnel certifié, respectant les normes en vigueur, et bien entretenue, une chaudière à gaz n’est pas dangereuse. Nous vous conseillons cependant d’installer des détecteurs de monoxyde de carbone à chaque étage de votre logement, afin d’être prévenu en cas de fuite.

Quelle chaudière à condensation gaz choisir ?

Lors de votre choix, il faut d’abord évaluer certains critères de votre logement. Il existe différents modèles à condensation qui seront plus ou moins adaptés aux caractéristiques de l’habitation concernée. Le rendement, la consommation et la puissance de la chaudière gaz à condensation sont des critères à considérer. L’espace disponible pour installer la chaudière, l’espace à chauffer, tout autant que la production, ou non, d’eau chaude, sont aussi à prendre en compte.

Quelle puissance pour une chaudière gaz condensation ?

Pour le savoir, considérez les critères suivants :

  • La surface des pièces chauffées du logement ;
  • La performance de votre logement en matière d’isolation ;
  • Votre région d’habitation ou l’altitude de votre logement ;
  • Son usage final : production de chauffage seule ou production conjointe de chauffage et d’eau chaude ;
  • Le nombre de personnes dans le foyer (pour l’eau chaude sanitaire) ;
  • Si vous disposez d’autres modes de chauffage d’appoint.

Comment installer une chaudière murale à condensation au gaz ?

Pour l’installation de chaudières murales au gaz, les experts recommandent de faire appel à un chauffagiste pour que l’installation soit aux normes. Celui-ci va gérer l’évacuation des gaz de combustion, soit par la mise en place d’un tubage dans le boisseau de cheminée, soit par un système de ventouse. D’autre part, les condensats acides doivent être captés et traités avant rejet à l’égout.

Comment régler la chaudière gaz condensation ?

Pour paramétrer la température d’eau des chaudières gaz à condensation, l’intervention d’un chauffagiste est nécessaire. Grâce à des instruments de mesure spécifiques, et en tenant compte de paramètres comme la pression d’arrivée du gaz, il pourra directement agir sur la température d’eau de votre chaudière.

Comment couper le chauffage d’une chaudière à condensation gaz ?

Quand les températures sont plus douces, vous pouvez passer votre chaudière en mode été. Attention, n’éteignez pas votre chaudière, surtout si celle-ci fournit aussi votre logement en eau chaude sanitaire.

Sur les chaudières à condensation fioul

Quels critères pour choisir une chaudière fioul à condensation ?

Prenez en compte la taille de votre habitation, la qualité de son isolation et l’espace disponible pour le choix de votre chaudière fioul à condensation. Considérez également le fait que les nouvelles installations de chaudière à fioul seront interdites à partir du 1er juillet 2022.

Quelle puissance pour une chaudière à condensation fioul ?

La puissance se calcule en kW, en fonction de l’usage de la chaudière. Tournez-vous vers un chauffagiste pour estimer la puissance dont vous avez besoin.

Quels radiateurs pour une chaudière condensation au fioul ?

Un plancher chauffant ou des radiateurs basse température sont des équipements adaptés à l’installation d’une chaudière fioul à condensation.

Comment réamorcer une chaudière fioul à condensation ?

Si votre cuve est suffisamment remplie et que le robinet du filtre est bien ouvert, réalisez trois ou quatre tentatives d’allumage consécutives afin de réamorcer votre chaudière au fioul. Attendez une dizaine de secondes entre chaque essai. Vous pouvez également tenter de nettoyer vos filtres. Si ça ne fonctionne toujours pas, faites appel à un chauffagiste professionnel.

Faut-il ramoner la cheminée d’une chaudière fioul à condensation ?

Oui, la combustion du fioul encrasse la cheminée. Plusieurs ramonages par an sont à prévoir pour votre chaudière fioul à condensation.

Bien choisir vos équipements & matériaux

Découvrez nos autres fiches

Voir tous nos guides
Voir tous nos guides

Pour aller plus loin

Chauffage

À lire aussi

Guides et fiches pratiques

1/3

Vous rénovez votre logement ?

  • De quelles aides pouvez-vous bénéficier ?
  • Quels matériaux et équipements choisir ?
  • Comment trouver des professionnels de confiance ?
2/3

Vous allez devenir propriétaire ?

  • Ancien, neuf, sur plan : comment se décider ?
  • Que regarder lors d’une visite ?
  • Quels documents obligatoires, à quoi servent-ils ?
3/3

Vous construisez une maison ?

  • Comment trouver un terrain ?
  • Quelles démarches administratives et quelles assurances ?
  • Comment suivre au mieux les travaux ?
close Created with Sketch.
Created with Lunacy
Recevez chaque mois nos conseils de saison

Nouveau – Découvrez notre programme de formation gratuit dédié à la rénovation énergétique en copropriété

close Created with Sketch.