Comment bien choisir votre système de chauffage ?

Au sommaire :

Que faut-il savoir sur les chauffages électriques ?

Que faut-il savoir sur les chauffages électriques ?

Pour chauffer votre logement, vous songez au chauffage électrique ? Afin de savoir si cet équipement correspond à vos besoins et à vos attentes, nos experts vous expliquent ses caractéristiques et son fonctionnement.

1

Quels sont les différents types de chauffage électrique ?

Le principe de fonctionnement du chauffage électrique direct repose sur l’effet Joule, c’est-à-dire l’échauffement d’une résistance lors du passage du courant. Plusieurs types de radiateurs utilisent ce principe.

Le convecteur

L’air entre par le bas de l’appareil. Il se réchauffe au contact d’une résistance électrique, puis ressort naturellement par le haut à travers une grille.
Son usage ? Le convecteur est peu performant en termes de confort et de consommation et il a tendance à dessécher l’air et à amener beaucoup de poussières. A noter, la grille de sortie d’un convecteur doit être frontale pour permettre une diffusion homogène de la chaleur.

Le panneau rayonnant

Celui-ci contient une plaque chauffée par une résistance et qui transmet, par rayonnement, la chaleur aux surfaces et objets voisins.
Son usage ? Le panneau rayonnant constitue une solution plus moderne, dont le rayonnement direct offre une sensation de chaleur homogène, à condition de ne rien placer devant. Il provoque peu de mouvements d’air et assèche moins l’atmosphère que le convecteur.

Le radiateur à inertie

Le radiateur à inertie exploite les phénomènes de convection, de rayonnement et d’inertie thermique. Avec son rayonnement direct, il offre une sensation de chaleur homogène. Il monte rapidement en température et reste chaud longtemps après extinction. C’est une solution plus moderne et économe que le convecteur. Deux types de technologie existent pour le radiateur à inertie :

  • à fluide caloporteur : l’appareil contient un fluide qui est chauffé par une résistance électrique
  • à effet masse : l’appareil comporte une résistance intégrée dans un matériau (céramique, stéatite, fonte d’aluminium ou fonte d’acier) à forte inertie thermique.

Le radiateur soufflant

Contrairement aux radiateurs à inertie, les radiateurs soufflants diffusent la chaleur grâce à une ventilation placée devant une résistance électrique. Leur usage est limité à un rôle d’appoint dans une salle de bain par exemple.

2

Quels sont les conseils et mises en garde de nos experts sur le chauffage électrique ?

Soyez vigilant en ce qui concerne le coût global du chauffage électrique direct.

Ce système peut paraître séduisant parce qu’il nécessite un faible investissement de départ, mais son coût global (consommations incluses) mérite d’être comparé à celui de l’installation d’une chaudière ou d’une pompe à chaleur.

Si vous habitez dans un logement récent, prenez un système économe en énergie

Dans les habitats respectueux de la réglementation thermique (RT 2005 et RT 2012 à partir du 1er janvier 2013), les besoins en chauffage sont moindres (apports solaires, forte isolation). Afin de réduire au maximum les consommations d’énergie, il est important que le système soit piloté a minima par un thermostat d’ambiance générale ou sur chaque radiateur. Les appareil de chauffage doivent, également, être économes en énergie et à haut rendement.

Par exemple, le radiateur à accumulation optimise les tarifs de fourniture d’électricité : en effet, il permet de réaliser jusqu’à 40% d’économies sur la facture d’électricité.

Ce type de radiateur à accumulation contient un bloc accumulateur de grande taille qui emmagasine l’énergie pendant les heures creuses et la restitue ensuite par rayonnement.

3

Quels sont les repères de qualité pour le chauffage électrique ?

Misez sur la marque NF Electricité Performance. Les performances relatives à la sécurité électrique, la qualité des matériaux, la résistance mécanique et le bon fonctionnement des appareils sont certifiés par un organisme tiers.

A savoir

Les niveaux d’exigence les plus élevés sont :

  • La catégorie C pour un convecteur, un panneau rayonnant et un radiateur à inertie,
  • La catégorie 3 étoiles pour un radiateur à accumulation.
4

A quoi devez-vous veiller lors de l’installation de votre chauffage électrique ?

Le respect des normes

Interrogez votre plombier-chauffagiste ou votre électricien sur l’utilisation de la norme NF C 15-100. L’installation de vos équipements électriques de chauffage doit y être conforme.

L’emplacement

Pour atténuer l’effet de paroi froide, nous vous conseillons de placer les radiateurs sous les fenêtres, si possible sur un mur bien isolé.

 

Bien choisir vos équipements & matériaux

Découvrez nos autres fiches

Voir tous nos guides
Voir tous nos guides

À lire aussi