Bien faire construire

Au sommaire :

Comment bien concevoir votre maison ?

Comment bien concevoir votre maison ?

Faire construire une maison est un projet d’envergure. Quel agencement ? Quels matériaux choisir ? Comment ne pas passer à côté d’éléments structurants ? Il faut réussir à jongler entre vos souhaits, les contraintes techniques et budgétaires. Voici douze questions à vous poser pour ne pas vous engager tête baissée et bien définir votre projet.

1

Quel type de maison choisir ?

Pour le choix de la maison, vérifiez s’il existe des contraintes architecturales auprès de la mairie. Renseignez-vous, également, sur le plan local d’urbanisme (PLU).Ce document vous permettra de prendre connaissance des règles architecturales à respecter comme le type de toiture, les matériaux, les règles de densité. Le choix du type de maison dépend des goûts, du budget, de contraintes particulières…

La maison traditionnelle, qu’elle soit en béton, en brique ou en pierre, aura du charme pour certains et pas pour d’autres. Sachez qu’elle a pour avantage principal d’offrir une excellente isolation thermique. Ce type de construction garantit également une robustesse et une longévité incomparables.

Une construction en bois n’est pas en reste en termes d’isolation, essentiellement sur le plan thermique. Si vous optez pour ce type de maison, prévoyez des isolants phoniques performants, notamment pour les planchers. Il peut s’agir de panneaux en liège, en fibre de bois, ou encore en cellulose.

Il y a également la maison industrielle avec des cloisons en métal ou des ossatures métalliques. Les éléments sont fabriqués en usine, puis assemblés directement sur des fondations en béton.

2

Combien de personnes vont vivre dans la maison ?

De combien de personnes se compose votre foyer ? Avez-vous des enfants en bas âge ? Ou projetez-vous d’avoir des enfants dans un avenir proche ? Vos enfants sont grands… Vont-ils bientôt prendre leur indépendance ? Souhaitez-vous accueillir régulièrement des proches ? Vous arrive-t-il de travailler de chez vous ? Toutes ces questions sont capitales pour calibrer la taille de votre maison avec le bon nombre de pièces, leur destination et les équipements ou aménagements nécessaires. Cela aura un impact sur le budget de votre projet de construction.

Comment bien définir votre budget avant de faire construire votre maison ?

Guide de construction
3

Souhaitez-vous une maison de plain-pied ou à étage ?

Votre terrain vous permet d’avoir une superficie habitable au sol suffisante pour une maison de plain-pied. Ces constructions sont intéressantes. Elles ont pour avantage d’être accessible pour tout le monde. Si vos enfants sont encore petits, ou si vous avancez en âge, la maison de plain-pied est peut-être plus adaptée, et permet à tous les membres de la famille (enfants, seniors, personne à mobilité réduite) de circuler en toute sécurité. Si vous comptez rester dans votre logement sur du long terme, c’est une option intéressante permettant d’avoir tous les espaces accessibles, même en cas de problème de mobilité.

L’autre option est la maison à étage. Elle donne souvent une sensation d’espace. De plus, elle permet de bien délimiter les fonctions de chaque niveau : les pièces de vie sont souvent prévues au rez-de-chaussée, et l’étage est généralement consacré aux chambres et pièces d’eau.

Nous vous conseillons cependant, si vous comptez rester dans la maison sur du long terme, d’avoir une chambre et une salle de bain au rez-de-chaussée. Vous pourrez rester à votre domicile en cas de problème de mobilité. Autre point de vigilance, si vos enfants sont petits, veillez à ce que les escaliers soient pensés pour eux, dans le respect des normes de sécurité (NF E85-015) : hauteur des marches entre 16 et 21 centimètres et installation d’un garde-corps de 90 cm de hauteur minimum, ainsi qu’un palier toutes les 25 marches (recommandé !).

Seniors : comment adapter votre logement ?

Guide de rénovation
4

Quels types de sols faut-il choisir dans une maison ?

La fonction de chaque pièce vous aidera à déterminer le choix du sol. Si vous choisissez de poser du parquet dans les pièces de vie, sachez que vous disposez d’un vaste choix, tant dans les styles que les prix. Vous pouvez opter pour un parquet traditionnel en bois. Isolation, chaleur et cachet garantis. Mais vous pouvez tout aussi bien lui préférer un parquet flottant ou collé. Veillez alors à assurer l’isolation phonique par le biais d’une sous-couche, les parquets étant des sols plutôt sonores.

Si l’on peut parfaitement choisir de poser du parquet dans les pièces d’eau (salle de bain, toilettes et cuisine), on lui préfère souvent des sols souples ou du carrelage, par souci pratique ! Pour le carrelage, veillez à la « glissance » du revêtement pour limiter les risques de chutes.

Enfin, si vous choisissez de mettre de la moquette dans les chambres, privilégiez un modèle de qualité. Cependant, si vous avez des soucis d’allergie aux acariens, ce n’est pas recommandé.

Dans vos recherches, gardez en tête de sélectionner un sol permettant un entretien facile. Avec les allées et venues entre la maison et le jardin, vos sols vont vite se salir. Veillez, également, au classement UPEC pour les sols (Usure à la marche, la résistance au Poinçonnement par les objets, le comportement à l’Eau et la résistance aux tâches Chimiques).

Afin de vous orienter et de vous guider, consultez notre guide pour bien choisir vos sols.

Comment bien choisir vos revêtements de sol ?

Équipements & Matériaux
5

Comment agencer la cuisine ?

La cuisine parfaite varie selon les goûts de chacun, et surtout selon l’usage que vous souhaitez faire de cette pièce. Si vous êtes un fin gourmet et que vous aimez y passer des heures pour concocter des petits plats, chaque détail compte !

Décidez-vous d’abord sur l’agencement global de la pièce : préférez-vous avoir une pièce fermée, qui empêche par exemple les odeurs de se diffuser dans l’ensemble du logement ? Ou, au contraire, envisagez-vous la cuisine comme un espace ouvert, qui vous permette de communiquer avec votre famille et vos invités, tout en concoctant vos petits plats ? Souhaitez-vous une cuisine toute en longueur ou en « L » ?

Pour la création d’une cuisine, sachez qu’il existe une règle à suivre pour un agencement optimisé : le triangle d’activités. Cela signifie que l’emplacement des éléments servant à cuisiner (plaques de cuisson, four), à laver (évier, lave-vaisselle) et à conserver vos aliments (réfrigérateur, congélateur) doivent représenter un triangle. Cette disposition permet d’optimiser les gestes et déplacements.

Vient ensuite le choix des équipements de cuisson : souhaitez-vous avoir une cuisinière au gaz, ou préférez-vous des plaques électriques (vitrocéramiques ou à induction) ? Quel type de four souhaitez-vous ? Pensez à choisir un modèle avec une sécurité enfants et une porte froide si vous avez des enfants.

Pensez également aux points d’eau : vous êtes plutôt robinetterie classique, mitigeur, ou carrément douchette, façon cuisine de chef ? Les choix sont vastes, et il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses.

Ne négligez pas non plus l’installation électrique. Il n’y a jamais trop de prises. Pour vous donner des repères, la norme NF C 15-100 impose pour l’installation électrique :

  • 4 circuits spécialisés pour les appareils électroménagers de forte puissance : cuisinière, lave-linge, lave-vaisselle, four, réfrigérateur, congélateur.
  • 6 prises de courant classiques (16 Ampères + T, c’est-à-dire une prise avec 2 trous et une tige métallique, reliée à la terre) pour les petits appareils électroménagers (grille-pain, cafetière, bouilloire, robots divers) dont 4 au niveau du plan de travail.

Si votre cuisine le nécessite, vous pouvez en prévoir davantage.

Pensez, également, à la disposition des placards, du plan de travail et à l’éclairage qui est capital dans une cuisine. Nous vous recommandons de prévoir suffisamment de lampes pour avoir la possibilité de créer plusieurs ambiances lumineuses : l’une spécifique pour éclairer le plan de travail de manière optimale avec des spots orientables, l’autre permettant d’éclairer l’ensemble de la pièce. Il est important de bien illuminer cette pièce pour des questions de confort visuel et de sécurité afin de ne pas vous blesser en cuisinant.

Si vous souhaitez vous faire accompagner dans la conception de cette pièce, n’hésitez pas à faire appel à un cuisiniste qui saura vous guider tout en tenant compte de chacun de vos choix.

Bien choisir votre cuisiniste

Fiches Professionnels
6

Comment organiser la ou les salles d’eau et de bain ?

Les pièces d’eau sont importantes pour la vie quotidienne, mais peuvent également faire la différence lors de la revente de votre bien. Réfléchissez bien à ce que vous voulez installer. Souhaitez-vous plusieurs salles de bain ? Ou préférez-vous prévoir une salle de bain et une salle d’eau ? Un WC séparé ? Pour une maison à étage, pensez à prévoir des toilettes à chacun des étages, dans un souci de praticité. Là encore, suivez vos préférences ! Mais vous pouvez vous faire conseiller par un spécialiste, qui saura vous apporter les réponses à toutes questions. Prévoyez, également, un WC près des pièces de vie et des pièces de réception de vos invités, si vous envisagez un tel espace.

À savoir

Pour bien concevoir votre maison, n’oubliez pas de vous préoccuper du choix des équipements et matériaux de toute la maison : ventilation, systèmes de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire, revêtements de sols, isolants, etc. Cette étape est importante pour des questions de longévité, d’entretien, de santé, de confort thermique ou encore d’acoustique. Pensez, notamment, à regarder les étiquettes environnementales et sanitaires des produits et équipements. Suivez nos guides pour vous aider.

7

Où placer votre terrasse ?

Les amateurs de soleil et de forte chaleur la choisiront plein Sud, les plus sensibles préféreront l’installer à l’ombre d’un arbre, et surtout à l’abri du vent ! Pensez à prendre tous les éléments en considération pour le choix de l’emplacement de votre terrasse. Attention, si vous habitez dans une région chaude, la terrasse en plein soleil peut vite devenir invivable en été.

Gardez en tête également la notion d’accessibilité : prévoyez un passage facile vers la cuisine, pour pouvoir y prendre vos repas sans avoir à traverser l’intégralité de votre maison. Voulez-vous y avoir accès direct depuis l’extérieur ? Avec ou sans escalier ? Indiquez-le au professionnel choisi pour réaliser les plans d’architecte de votre future maison.

8

Combien de rangements intégrés sont nécessaires ?

Les rangements intégrés font souvent toute la différence : pratiques et discrets, ils vous offrent des possibilités infinies de ranger l’ensemble de vos accessoires, matériel, vêtements et autres ustensiles de cuisine. À portes coulissantes, à volets roulants, ou à portes classiques, la gamme de rangements est infinie et se décline dans toutes les tailles, toutes les formes et toutes les couleurs. Ne négligez aucune pièce ni aucun espace « perdu » : vous n’aurez jamais trop de rangements !

9

Quelles pièces annexes faut-il pour votre maison ?

Si vous avez plusieurs véhicules (voitures, vélos, motos…), un garage est souvent indispensable, par souci de sécurité et de confort.

Une buanderie peut également être pratique pour créer un espace dédié au linge et libérer la cuisine ou la salle de bain de la machine à laver et du sèche-linge.

Un cellier peut vous offrir un espace intéressant de stockage de boîtes de conserve et d’aliments notamment si vous avez une cuisine ouverte. Ce local pourra servir à mettre des appareils électro-ménagers ou des rangements supplémentaires.

Enfin, n’oubliez pas le dressing. Il permet de ranger toutes vos affaires facilement et d’avoir une chambre moins encombrée. Vous y pourrez faire installer des espaces de rangement, astucieux et fonctionnels.

10

Quelle orientation choisir ?

Si vous focalisez votre attention sur les plans et les divers espaces à aménager, ne négligez surtout pas l’orientation de la maison ! Nous vous conseillons de placer les chambres à l’ombre, pour éviter qu’elles ne deviennent étouffantes en été. En revanche, un salon baigné de lumière orienté vers l’Ouest avec le soleil l’après-midi et en fin de journée est toujours plus accueillant. La cuisine à l’Est pour profiter du petit-déjeuner au soleil dès le matin est très agréable et confortable.

Comment bien comprendre et valider les plans de votre future maison ?

Guide de construction
11

Veillez au choix des fenêtres et volets

Lors de la conception de votre future maison, prenez le temps de bien faire votre choix de fenêtres. Nous vous conseillons de faire installer du double vitrage.

Dans les pièces de vie, le nombre de fenêtres va varier selon la taille. Votre architecte, constructeur ou entrepreneur pourra vous conseiller. N’hésitez pas à varier les tailles de fenêtres en combinant dans votre salon portes fenêtres et baies vitrées, par exemple. Gardez bien en tête de penser à l’orientation lors du choix de l’emplacement des fenêtres et de leur taille. Des grandes baies vitrées à l’Ouest peuvent laisser entrer le soleil le soir.

Les modèles d’ouverture peuvent varier selon la pièce pour gagner en place. Dans une cuisine, privilégiez les fenêtres coulissantes pour une ouverture facile ou optez pour un modèle oscillo-battant permettant d’aérer facilement sans ouvrir en grand et sans danger avec des enfants. Ce dernier modèle est intéressant aussi dans les salles de bain ou les chambres.

Vous devez aussi choisir les menuiseries : bois, aluminium ou PVC ? Si vous avez un petit budget, préférez les fenêtres en PVC qui offrent un excellent rapport qualité-prix. Les fenêtres en aluminium ont pour principal avantage d’avoir une très forte durabilité. Mais attention, l’isolation n’est pas toujours optimale. Quant aux menuiseries en bois, elles permettent d’avoir une très bonne isolation thermique et phonique. Vous pouvez aussi choisir de « mixer » les matériaux (PVC et alu ou bois et alu), afin de combiner leurs avantages. Demandez conseil au professionnel en charge de la conception de votre maison, à votre fenêtrier ou menuisier. Vous pouvez également consulter notre guide pour bien choisir vos fenêtres.

Enfin, n’oubliez pas les volets (volets roulants en bois ou en PVC, très isolants) afin de vous protéger de la chaleur ou contre les intrusions lors de vos absences. Si des coffrages sont prévus pour les volets roulants, veillez à leur bonne isolation lors du chantier pour ne pas avoir de fuite d’air et de nuisances sonores. Ce sont des points d’entrées pour le bruit.

12

Avez-vous pensé à la maison « connectée » ?

Un logement connecté vous offre une multitude d’avantages. A commencer par votre sécurité face aux intrusions, bien entendu, avec une alarme qui protège votre maison. Mais connecté veut dire également que vous allez, par exemple, pouvoir commander facilement la lumière, l’arrosage, l’ouverture et la fermeture des volets, mais aussi la température de votre logement.

Tout cela est programmable et centralisé, pour un confort optimal et une consommation énergétique faible. La domotique vous permet aussi d’assurer votre sécurité face aux accidents à l’intérieur de votre logement : des capteurs installés dans votre logement peuvent détecter chutes, inondations, défauts électriques, etc. et vous prévenir le cas échéant.

Logement connecté : 6 fonctionnalités au service de votre confort

Conseils au quotidien
13

Que devez-vous prévoir pour une maison « écolo » ou bioclimatique ?

Si vous êtes soucieux de l’impact environnemental de votre future maison, vous pourrez optez pour différentes solutions comme les panneaux solaires ou une pompe à chaleur permettant d’avoir une énergie renouvelable ou de réduire vos consommations d’énergies. Vous pouvez aussi intégrer un récupérateur d’eaux de pluie à votre logement pour l’arrosage de votre jardin ou les toilettes. Pour l’isolation thermique, différents matériaux sont disponibles comme, par exemple, la fibre de bois ou le chanvre. Discutez avec votre architecte, constructeur ou entrepreneur si vous souhaitez une maison « écolo » ou bioclimatique. Cela impactera la conception.

La maison bioclimatique est pensée pour utiliser au maximum les ressources de son environnement, afin de limiter autant que possible, voire éliminer, sa consommation d’énergie. Orientation, choix des matériaux, disposition des pièces, utilisation des ressources disponibles : tout est fait pour que les habitants gaspillent le moins d’énergies (eau, électricité, etc.), et vivent au mieux, dans le respect absolu de la biodiversité. Un tel logement peut même devenir « à énergie positive », autrement dit : produire plus d’énergie qu’il n’en consomme.

N’oubliez pas les contraintes réglementaires !

De la conception à l’achèvement de la construction de votre maison, votre projet doit impérativement respecter les réglementations telles que la RT 2012 (réglementation thermique en vigueur). Grâce à ces mesures, votre logement sera encore plus éco-responsable et confortable.

Discutez-en avec le professionnel choisi pour mener le chantier de construction. Plusieurs documents et exigences sont à intégrer au projet : une attestation obligatoire de l’étude thermique à joindre au permis de construire, prévoyez une énergie renouvelable dès la conception de la maison et à la fin du chantier faites réaliser un test d’étanchéité à l’air. Pour en savoir plus, consultez le dossier de l’Ademe sur la construction d’une maison selon la RT 2012.

Découvrez d'autres guides pour bien faire construire

A lire aussi

Baromètre 2019 : évaluez la qualité perçue de votre logement !

close Created with Sketch.