NOUVEAU

Découvrez CLÉA, le 1er Carnet d’Information du Logement en France, déjà adopté par plus de 200 000 logements

En savoir plus
close
Santé

4 insectes que vous ne devez pas avoir dans votre maison ou appartement

Modifié le 13 décembre 2023

En général, les insectes ne sont pas les bienvenus dans nos logements. Si certains sont seulement de passage (moucherons, mouches, moustiques, etc.) ou révélateurs d’un logement sain tels que l’araignée, d’autres sont considérés comme nuisibles, car ils peuvent causer des dégâts. Comment les identifier, quels risques présentent-ils pour votre maison et comment s’en débarrasser ? Tour d’horizon de 4 catégories de nuisibles qu’il ne faut pas avoir dans son logement.

Les insectes xylophages

Comment identifier les insectes xylophages ?

Les principaux insectes xylophages que l’on peut retrouver dans son logement sont les charançons du bois, les termites, les vrillettes, les capricornes, les lyctus ou encore les sirex. Ces insectes s’attaquent au bois.

Les charançons du bois

Les termites

Les vrillettes

Les capricornes

Les lyctus

Les sirex

Comment les identifier dans votre logement ? Observez la surface de vos meubles en bois et autres boiseries (plinthes, planchers, poutres et fenêtres…). Si vous constatez des petits trous à la surface ou encore de la sciure de bois au sol (vermoulure), l’infestation est probable.

Les causes de la présence de termites, vrillettes et autres insectes xylophages

La principale cause de développement de ces nuisibles dans le bois est le taux d’humidité. Les larves peuvent se développer dès 8 à 12 % d’humidité. La température a aussi une incidence sur la maturation de ces dernières, mais elle varie suivant l’insecte concerné.

De plus, les termites sont plus présents dans certaines régions que d’autres. Lorsque des foyers de termites sont identifiés dans une commune, leur présence doit obligatoirement être déclarée par les propriétaires des logements infestés. Ils font ensuite l’objet d’arrêtés préfectoraux dans les zones concernées et un diagnostic termites devient obligatoire en cas de vente d’un bien immobilier.

Les dommages

Les insectes xylophages sont considérés comme nuisibles par les dommages qu’ils peuvent causer dans votre intérieur :

  • Détériorer les meubles en bois.
  • S’attaquer aux différentes boiseries de la maison : les plinthes, les planchers, les parquets, les poutres…
  • Abîmer jusqu’à la structure même de votre habitat, en allant sur les charpentes ou sur les ossatures si la maison est en ossature bois.  Des dégâts très dangereux pour votre maison, qui risque de s’effondrer ou de voir sa toiture s’effondrer.

C’est pour toutes ces raisons qu’il faut se débarrasser des insectes xylophages dès les premiers signes de présence.

Prévention et lutte contre les insectes xylophages

Pour tout traitement, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel de la désinsectisation pour le réaliser.

Si la surface à traiter est petite, le traitement peut se dérouler comme suit :

  • Retirer les parties de bois contaminées. Celles-ci doivent être incinérées sur place ou traitées avant leur transport pour éviter la dissémination des insectes.
  • Brosser et nettoyer la zone saine du bois,
  • Traiter avec un insecticide par pulvérisation ou par badigeon au pinceau.

Ce traitement sera réalisé en deux fois, en respectant un temps de 24h entre chaque application.

Si la surface à traiter est importante, un traitement par injection réalisé par un professionnel est nécessaire. Il faudra alors percer des trous dans le bois et diffuser le produit insecticide à l’intérieur.

Pour prévenir l’apparition de ces nuisibles, il est conseillé de traiter le bois ancien ou les meubles achetés d’occasion en appliquant des produits insecticides et anti-termites par pulvérisation ou badigeon.

Le diagnostic termites : obligation, validité, conseils

Documents

Les blattes et cafards

Comment identifier les blattes/cafards ?

Nous employons régulièrement les deux termes « cafard » et « blatte » pour désigner un même insecte rampant et plutôt noctambule, c’est-à-dire que vous aurez plus de chance de l’apercevoir la nuit. Son corps est ovale et plat, avec deux antennes sur la tête et des pattes velues. Les blattes et cafards ont un aspect luisant et leur couleur est, plus communément, marron ou brun-rouge. Mais il en existe différentes espèces qui peuvent être marron clair, foncées, noires ou encore rayées marron et jaune.

On trouve généralement ces insectes près des poubelles, des denrées alimentaires ou des canalisations.

Les causes de la présence de blattes/cafards

Les blattes/cafards peuvent arriver chez vous par différents moyens :

  • De l’extérieur : la rue ou votre jardin.
  • Depuis un logement voisin. Par exemple, lors d’un dégât des eaux, ils passent par les canalisations ou les fissures des murs.
  • Par contamination extérieure. C’est-à-dire que vous, des personnes extérieures ou des animaux, avez transporté, sans le vouloir, un cafard ou un œuf de blatte/cafard dans votre habitat.

Comment bien faire rénover la façade de votre maison ?

Guide de rénovation

Les dommages provoqués par les cafards

La présence de blattes ou de cafards chez vous présente des risques pour votre santé. Ces insectes peuvent être responsables d’allergies ou d’asthme. Mais ils peuvent également transmettre des maladies bien plus graves, par les aliments qu’ils auraient contaminés chez vous : la tuberculose, la fièvre typhoïde, la poliomyélite, la gastro-entérite ou encore le virus E.Coli.

Lutte et prévention contre les blattes/cafards

Pour prévenir leur présence, ou réduire la contamination, vous pouvez déjà appliquer quelques gestes vous-même :

  • Rangez vos aliments dans des boîtes hermétiques en verre, en métal ou en plastique car les emballages du commerce n’arrêtent pas un cafard ou une blatte.
  • Veillez à ne pas laisser traîner d’aliments, ni de vaisselle sale, ni de miettes.
  • Changez vos poubelles le plus souvent possible.
  • Passez régulièrement l’aspirateur pour aspirer les œufs et les particules de nourriture.
  • Réparez toutes les fuites d’eau ou sources d’humidité dans votre logement.

En cas de contamination chez vous, il faudra absolument faire appel à un professionnel de la désinsectisation. Il existe différentes techniques pour se débarrasser de ces parasites, le professionnel saura choisir la plus adaptée à votre logement.

Comment bien entretenir et nettoyer les sols ?

Conseils au quotidien

Les mites alimentaires et les charançons

Comment identifier les mites alimentaires et les charançons ?

Souvent appelées Pyrale de la farine, les mites alimentaires sont de petits insectes volants, grisâtres, mesurant environ 2,5 cm de long. À ne pas confondre avec les mites textiles, ces mites s’attaquent aux aliments comme le chocolat, les farines, les céréales, les fruits secs et les pâtes. On les trouve donc principalement dans la cuisine ou le cellier. Leur prolifération est très importante, car elles peuvent pondre jusqu’à 200 œufs, capables d’éclore en 4 jours.

Quant aux charançons, il s’agit de petits insectes de couleur noire, mesurant entre 2 et 4 mm. Ce sont de petits coléoptères au corps long avec un dos plat. Ces insectes sont attirés par les céréales, le riz, les pâtes, les pois chiches, les lentilles ou encore les haricots secs. Attention à ne pas les confondre avec les charançons du bois détaillés plus haut dans la partie sur les insectes xylophages et qui s’attaquent, eux, aux éléments de boiserie dans l’habitat.

Les causes de la présence de mites alimentaires et charançons

Si vous constatez la présence de mites alimentaires ou de charançons chez vous, ils proviennent sûrement d’un article acheté au supermarché. Il arrive régulièrement d’introduire dans son logement une larve ou un cocon de mite ou de charançon collé sur un sachet de nourriture. Cela suffit à créer une infestation chez vous.

Les dommages

Les mites alimentaires et les charançons causent des dommages dans vos placards de nourriture, que vous devrez donc jeter si vous constatez leur présence. Cependant, ils ne sont pas dangereux pour l’humain et ils n’ont pas d’impact sur votre santé même si vous en ingérez par inadvertance.

Lutte et prévention contre les mites alimentaires et charançons

Si vous êtes déjà infesté, vous devrez alors jeter les aliments contaminés dans un sac poubelle fermé hermétiquement. De plus, procédez à un nettoyage de tous vos placards au vinaigre blanc. Vous pouvez également vaporiser de l’insecticide et installer des pièges à phéromones dans vos placards de cuisine.

En termes de prévention, vous pouvez essayer ces quelques astuces :

  • Aérez fréquemment votre intérieur pour renouveler l’air.
  • Nettoyez régulièrement vos placards et veillez à ne laisser traîner aucune miette de pain, de riz ou de pâte.
  • Placez votre nourriture dans des bocaux hermétiques.

Quels produits d’entretien choisir et comment les utiliser ?

Conseils au quotidien

Les mites textiles

Comment identifier les mites textiles ?

Les mites textiles sont de petits papillons gris volants, plus petits que les mites alimentaires. Elles mesurent à l’âge adulte environ 8mm de long. Leurs ailes sont dorées avec une bande recouverte de longs poils sur les côtés. Leurs larves sont de petits vers blancs à tête noire qui se nourrissent de fibres textiles. Ce sont donc elles qui causent des dégâts dans nos tissus.

Leur prolifération est également très importante et rapide, car la mite peut pondre de 50 à 150 œufs dans nos textiles.

Les causes de la présence de mites textiles

Les mites textiles arrivent de différentes façons dans votre logement :

  • Par l’extérieur, car ce sont des insectes volants. Elles apprécient particulièrement les environnements chauds, donc les logements bien chauffés.
  • Par des vêtements ou des meubles achetés d’occasion.
  • Par des nids d’oiseaux abandonnés ou des cadavres d’animaux présents dans les greniers, les cheminées, les conduits et les murs.

Dans l’habitat, on peut les trouver sur nos vêtements, mais aussi sous les tapis ou dans les rideaux.

Les dommages

Ces mites sont sans danger pour la santé de l’humain. Cependant, elles causent d’autres désagréments, en se nourrissant de nos textiles, elles peuvent les détériorer de manière conséquente. Elles aiment particulièrement ceux issus de matières animales comme la laine, la fourrure et le cachemire. Le coût financier des éléments détruits (vêtements, rideaux, tapis, moquettes, tissus d’ameublement, tissus muraux…) peut donc être important !

Lutte et prévention contre les mites textiles

Pour se débarrasser de ces nuisibles, il faut procéder à un grand ménage par étapes de votre placard et de vos textiles et revêtements intérieurs :

  • Laver tous les vêtements et tissus infestés. Pour ce nettoyage, optez pour la température la plus haute possible. Pour les textiles fragiles comme la laine et le cachemire, placez-les une nuit au congélateur dans un sac hermétique avant de les laver à froid.
  • Laver les meubles contenant ces textiles, en les aspirant entièrement et en les nettoyant à l’aide de vinaigre blanc.

Vous savez désormais comment prévenir l’arrivée de ces petits nuisibles chez vous. Bien entendu, cette liste n’est pas exhaustive. Il existe d’autres insectes nuisibles pour l’habitat comme les punaises de lit et les poissons d’argent.

FAQ Insectes nuisibles dans son logement : nos réponses à vos questions

Comment identifier les signes d'une infestation d'insectes xylophages dans un logement ?

Dans un logement, les signes d’une infestation d’insectes xylophages incluent la présence de petits trous à la surface des meubles en bois, boiseries (comme plinthes, planchers, poutres et fenêtres) et la découverte de sciure de bois (ou vermoulure) au sol.

Quels sont les signes d'une infestation de blattes/cafards dans un logement ?

Les blattes ou cafards sont des insectes rampants nocturnes au corps ovale et plat. Vous avez plus de chances de les apercevoir la nuit. Leur couleur varie entre marron, brun-rouge, marron clair, foncé ou rayé. Ils sont souvent repérés près des poubelles, des denrées alimentaires, des canalisations et derrière les appareils électroménagers.

Sur le même sujet

PARTAGER

À lire aussi

Guides et fiches pratiques

1/3

Vous rénovez votre logement ?

  • De quelles aides pouvez-vous bénéficier ?
  • Quels matériaux et équipements choisir ?
  • Comment trouver des professionnels de confiance ?
2/3

Vous allez devenir propriétaire ?

  • Ancien, neuf, sur plan : comment se décider ?
  • Que regarder lors d’une visite ?
  • Quels documents obligatoires, à quoi servent-ils ?
3/3

Vous construisez une maison ?

  • Comment trouver un terrain ?
  • Quelles démarches administratives et quelles assurances ?
  • Comment suivre au mieux les travaux ?