NOUVEAU

Découvrez CLÉA, le 1er Carnet d’Information du Logement en France, déjà adopté par plus de 200 000 logements

En savoir plus
close
Sécurité

Tout savoir sur la vrillette du bois : Identification, Dégâts et Traitement

Publié le 30 novembre 2023

La vrillette du bois est un fléau silencieux qui peut causer des dégâts considérables à l’habitat. La clé pour lutter efficacement contre cet insecte à larves xylophages réside dans la prévention. Un traitement du bois régulier réduit considérablement les risques d’infestation. En cas d’attaque avérée de vrillettes, un traitement curatif insecticide s’impose pour les éradiquer. Zoom sur les étapes d’identification, de traitement et de prévention des infestations de vrillettes du bois.

Origine, identification et espèces de vrillette du bois

Qu’est-ce qu’une vrillette du bois ?

Insecte nuisible de type xylophage, la larve de la vrillette du bois se nourrit de pièces de bois.

Ainsi, les vrillettes peuvent causer des dommages considérables aux structures en bois des bâtiments.

Ces parasites du bois appartiennent à la famille des anobides (Anobiidae) et comptent deux espèces principales :

  • la petite vrillette ;
  • la grosse vrillette.

La petite vrillette

La petite vrillette adulte (Anobium punctatum), également appelée « ver du bois », mesure entre 2,7 et 4,5 mm de long. Elle possède 6 pattes.

De couleur brun foncé à noirâtre, elle est surtout répandue dans les régions tempérées.

Cette vrillette peut infester tout type de bois, mais elle a une préférence pour le bois tendre, comme le bois de résineux. Le bois de feuillus, dit bois dur, est peu touché.

Comment reconnaître une vermoulure de petite vrillette ? Les vermoulures sont les petits trous et les galeries creusés par les larves xylophages de vrillettes dans le bois. Pour les petites vrillettes, ces vermoulures sont souvent visibles sur la surface du bois et sont accompagnées de fine sciure.

La grosse vrillette

Plus grande que sa cousine la petite vrillette, la grosse vrillette adulte (Xestobium rufovillosum), mesure entre 6 et 8 mm.

Cet insecte à larves xylophages raffole du bois ancien et humide que l’on retrouve dans les bâtiments historiques et les églises.

D’où viennent les vrillettes ?

Les vrillettes proviennent généralement des milieux forestiers et peuvent être introduites dans les maisons par du bois tendre infesté.

De plus, les vrillettes adultes volent et peuvent entrer tout simplement par les fenêtres et pondre dans les interstices de meubles, de charpente ou de sols en bois.

Si vous envisagez l’achat d’une maison avec des vrillettes, nous vous conseillons d’exiger un traitement curatif avant de conclure la transaction !

Pourquoi les vrillettes sont-elles dans les maisons ?

Les conditions favorables à l’apparition des vrillettes du bois

Dans les maisons, les vrillettes trouvent des conditions propices à leur développement : humidité et chaleur.

Les zones mal ventilées constituent des sites particulièrement attractifs pour ces insectes xylophages.

Un produit fongicide comme traitement contre les vrillettes ? Non, un fongicide agit sur les champignons et les moisissures en cas d’humidité, mais pas contre les vrillettes qui requièrent un traitement adapté.

Les zones à risque dans la maison

Les zones à risque d’infestation par les vrillettes du bois dans la maison sont :

  • les structures en bois ;
  • les boiseries ;
  • les meubles en bois ;
  • les parquets en bois tendre ;
  • les poteaux et poutres de charpentes.

Si votre logement dispose de parquets en bois véritable, nous vous recommandons un entretien consciencieux et adapté de vos sols pour prévenir l’infestation par la vrillette du bois.

Bien sûr, les zones humides et mal isolées, comme les combles ou les caves avec poutres en bois, constituent des refuges parfaits et discrets.

Les risques et dégâts causés par les vrillettes

Dégâts sur le bois

Les femelles adultes pondent entre 30 et 40 œufs dans les interstices de pièces en bois. Toutefois, seules les vrillettes au cycle larvaire sont xylophages et creusent des galeries dans le bois pour se nourrir.

Ainsi, au fil du temps, la structure du bois s’affaiblit, comme lors d’une infestation de termites. Les dommages esthétiques et structurels peuvent coûter cher en réparations.

Vrillette et piqûre chez l’homme ? Les vrillettes ne piquent pas l’homme. Ces insectes s’attaquent seulement au bois et jamais aux personnes. Toutefois, la dégradation du bois dans l’habitat peut menacer la sécurité des occupants.

Risques et dangers pour l’habitat et l’homme

Outre les dommages matériels, la présence de vrillettes du bois nuit à la sécurité du bâtiment à long terme.

De plus, la poussière de bois créée par l’activité de cet insecte xylophage représente un facteur aggravant pour les personnes souffrant d’allergies ou d’une sensibilité pulmonaire.

Solutions et traitements contre les vrillettes

Prévenir l’infestation du bois par les petites et les grosses vrillettes

Vous vous demandez comment prévenir l’infestation par les petites et grosses vrillettes ?

Voici trois actions incontournables pour échapper à une infestation de vrillettes du bois :

  • contrôler l’humidité dans votre logement ;
  • utiliser du bois traité contre les nuisibles en général ;
  • inspecter régulièrement vos structures en bois.

Bien entretenir la charpente, les poteaux et les poudres en bois de votre maison contribue à lutter efficacement contre les vrillettes du bois.

Mesures préventives dans les constructions neuves : les éléments porteurs d’une maison en cours de rénovation à partir du 1er novembre 2006 ou dont le permis de construire a été déposé depuis cette date doivent être protégés de façon préventive contre les insectes xylophages (capricornes, termites, vrillettes, etc.). La protection peut être naturelle, grâce à des techniques de préservation répondant à la norme NF EN 350, ou conditionnée par le positionnement du bois (en métropole seulement). Cette protection facilite le traitement ou le remplacement du bois en cas d’infestation.

Choisir un traitement adapté contre la vrillette

Traitement par fumigation

Si malgré tous vos efforts, des vrillettes du bois se sont installées dans vos éléments en bois, la fumigation de la vrillette est une méthode efficace et certifiée pour éliminer cet insecte nuisible.

Cependant, la destruction par la fumée composée d’un produit insecticide (biocide disposant d’une autorisation réglementaire) requiert l’intervention de professionnels.

En faisant appel à un expert de la fumigation, vous avez la certitude que le traitement contre la vrillette sera réalisé dans les règles de l’art.

En effet, les entreprises certifiées utilisent des produits certifiés CTB-P+, gage d’efficacité, de qualité, de sécurité, de sureté et d’aptitude à l’usage.

Traitement thermique

Pour éviter un traitement impliquant un biocide, vous pouvez opter par un traitement certifié par la chaleur, dit traitement thermique.

Cette méthode présente aussi l’avantage de traiter les pièces de bois apparentes sans avoir besoin de les décaper.

Pour garantir la mortalité de toutes les larves présentes dans le bois, le traitement thermique nécessite une intervention à 60°C pendant 30 minutes ou à 53°C pendant 2 heures. L’effet est immédiat.

Le prix de la désinsectisation des vrillettes s’avère parfois coûteux.

Choisir des traitements chimiques ou naturels

Malgré une grande efficacité, le traitement des pièces de bois par des produits xylophènes (insecticides chimiques) peut nuire à l’environnement et à la santé humaine.

Des alternatives naturelles existent, comme l’utilisation de nématodes, des vers microscopiques parasitaires qui tuent les larves de vrillettes.

Vous l’aurez compris, vous prémunir des infestations de vrillettes reste primordial pour conserver un habitat sain et agréable.

Sur le même sujet

PARTAGER

À lire aussi

Guides et fiches pratiques

1/3

Vous rénovez votre logement ?

  • De quelles aides pouvez-vous bénéficier ?
  • Quels matériaux et équipements choisir ?
  • Comment trouver des professionnels de confiance ?
2/3

Vous allez devenir propriétaire ?

  • Ancien, neuf, sur plan : comment se décider ?
  • Que regarder lors d’une visite ?
  • Quels documents obligatoires, à quoi servent-ils ?
3/3

Vous construisez une maison ?

  • Comment trouver un terrain ?
  • Quelles démarches administratives et quelles assurances ?
  • Comment suivre au mieux les travaux ?