Etes-vous mieux sécurisé avec un logement connecté ?

Le logement connecté suscite à la fois de nombreuses attentes et interrogations. Près de trois Français sur quatre craignent que leurs informations personnelles ne soient piratées comme le montre le Baromètre Qualitel. Mais 40 % de la population est prête à utiliser des équipements permettant de simuler la présence humaine dans le logement pour faire face aux intrusions. Nous décryptons pour vous les idées reçues sur le sujet.

« Vos informations personnelles peuvent être récupérées par une tierce personne dans un logement connecté. Vrai ou faux ? »

FAUX. Les équipements du logement connecté ne sont en aucun cas munis de mouchards qui pourraient vous espionner. Depuis le 25 mai 2018, le RGPD (règlement général sur la protection des données), est applicable. Avec ce règlement européen, une personne ne peut pas récupérer vos données sans votre consentement.

Avec cette loi, des actions concrètes sont mises à votre disposition pour vous protéger :

  • un droit d’accès (accédez aux informations que détient une entreprise sur vous),
  • un droit de rectification (corrigez une erreur),
  • un droit d’opposition (opposez-vous à votre présence dans un fichier),
  • un droit au déréférencement (demandez le déréférencement d’une page web associée à votre nom).

Peu importe les évolutions du marché des équipements connectés pour votre habitat, votre sécurité sera toujours assurée dans le temps.

« Le logement connecté permet de protéger les seniors dans leur logement. Vrai ou faux ? »

VRAI. Les Français estiment que le logement connecté permet de maintenir et de protéger les personnes âgées à domicile. 60 % d’entre eux possédant un équipement les alertant d’une inactivité suspecte chez une personne âgée se disent satisfaits. C’est d’ailleurs un des dispositifs les plus installés dans les logements connectés en France.

Parmi les technologies à votre disposition, il y a :

  • des détecteurs de mouvements pouvant activer l’ouverture automatique d’une porte,
  • d’autres capteurs détectant les chutes et lançant une alerte aux proches en cas de souci,
  • la télécommande domotique permettant de limiter les déplacements et de contrôler différents systèmes : ouverture et fermeture des volets, lumière, etc.

Seniors : comment adapter votre logement ?

Guide de rénovation

« Avoir un logement connecté nécessite de renouveler les équipements très régulièrement pour que ça fonctionne. Vrai ou faux ? »

FAUX. Nous vous recommandons lors de vos achats d’équipements connectés d’avoir le réflexe de vérifier que les systèmes sont compatibles les uns avec les autres. Pour des équipements pérennes, choisissez des appareils aux usages évolutifs.

Logement connecté : 6 fonctionnalités au service de votre confort

Conseils au quotidien

À lire aussi

Au sommaire :

Enfants : comment bien sécuriser votre logement ?

Vous vous apprêtez à avoir un bébé ou vous êtes parents d’un enfant en bas âge ? Saviez-vous que pour les enfants de 0 à 4 ans, plus de 80 % des accidents ont lieu à l’intérieur du logement ? Votre habitat doit être un lieu sécurisé pour limiter les risques de chute ou d’accidents domestiques.